LAMBERT MENDE (RDC): A L’ATTENTION DES PAYS AFRICAINS, LA SOUMISSION A L’OCCIDENT NE PAYE PAS

 

* Voir sur PANAFRICOM-TV/

LAMBERT MENDE (MINISTRE DE LA COMMUNICATION ET DES MEDIAS, PORTE PAROLE DU GOUVERNEMENT CONGOLAIS) :

A L’ATTENTION DES PAYS AFRICAINS, LA SOUMISSION A L’OCCIDENT NE PAYE PAS (COMPLOT CONTRE LA RDC : REPONSE A PARIS, KIGALI ET LUANDA)

sur https://vimeo.com/273217598

zzzzzz

Crise diplomatique: Kinshasa, Paris, Kigali et Luanda.

Lambert Mende: “personne n’a le droit d’envisager des solutions sans la RDC”…

Kinshasa demeure septique et très offusqué au sujet de la déclaration du Président français, Emmanuel Macron, faite depuis Paris, plus précisément ce 23 mai 2018, en présence de Paul Kagame et qui est soutenue par Luanda. Sans transiger, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo, par l’entremise de  son Porte-parole, Lambert Mende Omalanga, « proteste de la manière la plus catégorique, la volonté de vouloir torpiller sa souveraineté acquise au prix du sang, depuis plus d’un demi siècle et qui viole intentionnellement, les principes sacro-saints du droit international qui consacrent l’égalité des peuples et surtout, la non ingérence dans les affaires des Etats ».

En effet, devant la presse nationale et internationale, ce 28 mai 2018, au Centre de Presse de la RTNC 2, Mende Omalanga est monté sur ses quatre chevaux pour fustiger la déclaration du Président français, Emmanuel Macron relative à son soutien à l’initiative de Paul Kagame, président du Rwanda et président en exercice de l’Union Africaine (UA) sur la République Démocratique du Congo, soumise à l’Angola. Faisant état de la convocation des trois ambassadeurs de la France, du Rwanda et de l’Angola, par le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Léonard Sche Okitundu, le Porte-parole du Gouvernement dit que « lorsque la réponse viendra, si jamais elle n’est pas satisfaisante, la RDC en tirera toutes les conséquences. Que les Congolais soient rassurés », affirme-t-il. Par ailleurs, « personne n’a le droit d’envisager des solutions pour nous et sans nous », a-t-il martelé.

S’inspirant de l’expérience du passé, le ministre de la Communication et Médias a estimé « qu’il était indispensable de poser des questions de clarification aux trois ambassadeurs de France, du Rwanda et de l’Angola, parce qu’il y a des pays qui ont pris l’habitude de s’occuper de la RDC à son insu, ou soit de vouloir faire son bonheur sans elle ». « Que non! rétorque-t-il. Tout cela doit cesser et ne peut plus continuer en ce sens que le pays a vécu de tels scénarii depuis près d’une dizaine d’années et cela ne lui a jamais porté bonheur », regrette Mende Omalanga.

Cependant, argumente-t-il, « il n’est pas exclu qu’on nous vienne en aide ou qu’on nous accompagne à résoudre nos problèmes mais, il ne faudrait pas que des tireurs des ficelles soient au devant de la scène. Ce, parce que la solution aux problèmes congolais ne viendra ni de Paris, ni de Kigali, encore moins de Luanda ». En liminaire, Mende rappelle que « l’égalité souveraine des Etats proclamée par la Charte des Nations Unies est un principe intangible, un horizon indépassable des relations internationales et un dénominateur commun dans les relations entre tous les Etats ». Et de poursuivre « qu’en vertu de ce principe rappelé, aucun Etat n’a le droit de s’arroger unilatéralement ou via des arrangements ou des alliances particulières, une responsabilité sur le destin d’un autre Etat ».

C’est ici l’occasion pour ce membre du Gouvernement de saisir la balle au bond pour redire, à l’intention de tous les nostalgiques de l’ordre colonial que « le pêché originel fondateur de l’Etat indépendant du Congo durant la période des conquêtes barbares et qui voulu réduire le pays au rang d’un simple comptoir des matières premières ou en un pandemonium des quelques grandes puissances financières de l’époque avec le droit de préemption sur le territoire de l’actuelle RDC pour certaines, ce pêché originel a été expié depuis par le sang et le sacrifice des Martyrs et héros nationaux à l’instar de Patrice Emery Lumumba ».

En un mot comme en mille, Mende croit que « le peuple s’assumera comme par le passé », car dit-il, « la sagesse africaine nous apprend que si l’on voit un lion déborder de gentillesse à l’approche d’un troupeau de brebis, il faut s’en méfier car cela n’est pas l’expression de l’amour envers le troupeau mais celle d’un appétit vorace ».

_______________

# PANAFRICOM/

PANAFRIcan action and support COMmittees :

Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

* Suivre Panafricom-Tv/

https://vimeo.com/panafricomtv

* Découvrir notre WebTv/

http://www.panafricom-tv.com/

* Voir notre Page Officielle Panafricom/ https://www.facebook.com/panafricom/

* Aborder notre Idéologie panafricaniste/ Panafricom II – Néopanafricanisme https://www.facebook.com/Panafricom2/

* Panafricom sur Twitter/

@Panafricom

https://twitter.com/Panafricom

* Blog PANAFRICOM-NEWS/

https://www.scoop.it/t/panafricom

LAMBERT MENDE (RDC): A L’ATTENTION DES PAYS AFRICAINS, LA SOUMISSION A L’OCCIDENT NE PAYE PASultima modifica: 2018-06-05T22:39:48+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *