CRISE DIPLOMATIQUE SINO-AMERICAINE SUR FOND DE CORONAVIRUS: PEKIN PROTEGE ENFIN LE ‘VENTRE MOU’ DE LA CHINE A HONG-KONG !

# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2020 04 20/

epa08370344 Veteran pro-democracy figure and former lawmaker Martin Lee (C) speaks to journalists after walking out of Central Police Station in Hong Kong, China, 18 April 2020. Police arrested 14 high-profile pro-democracy figures in connection with several anti-government protests of 2019, including media tycoon Jimmy Lai and veteran pro-democracy figure and former lawmaker Martin Lee.  EPA/JEROME FAVRE (MaxPPP TagID: epalivefour751109.jpg) [Photo via MaxPPP]

epa08370344 Veteran pro-democracy figure and former lawmaker Martin Lee (C) speaks to journalists after walking out of Central Police Station in Hong Kong, China, 18 April 2020. Police arrested 14 high-profile pro-democracy figures in connection with several anti-government protests of 2019, including media tycoon Jimmy Lai and veteran pro-democracy figure and former lawmaker Martin Lee. EPA/JEROME FAVRE (MaxPPP TagID: epalivefour751109.jpg) [Photo via MaxPPP]

« La police de Hong Kong a arrêté, samedi 18 avril, quatorze leaders du mouvement pro-démocratie pour leur soutien ou leur participation à des manifestations l’an dernier. Une stratégie d’intimidation avant les législatives de septembre et des dates anniversaires sensibles pour Pékin (…) Ainsi, pendant que le monde entier lutte contre le coronavirus, la Chine frappe le territoire de Hong Kong, »

– La Croix (quotidien catholique anti-chinois, Paris, ce 19 avril).

« Faire du bruit à l’est et frapper à l’ouest »

– Sun Tsu.

Je combats les « révolutions de couleur » (1) depuis la toute première en 2000. J’étais déjà à Belgrade à l’époque pour soutenir le gouvernement yougoslave. Pour leurs changements de régime made in USA, Washington et ses complices de l’OTAN utilisent un vaste ensemble de réseaux : groupuscules de jeunes activistes (le groupe initial OTPOR était qualifié de « Madleen Jugend » en référence à Madleen Albright leur première patronne, puis sont venus les Mc Cain et cie, les « Sorös’Boys »), politiciens atlantistes (comme Mikheil Saakachvili, qui a servi en Géorgie et en Ukraine), cyberactivistes, voyoux et mafieux (d’extrême-droite ou islamistes radicaux), barbouzes, presstitutes divers. Ces gens détruisent les peuples et les Etats. Belgrade est aujourd’hui la capitale d’une Serbie-croupion résiduelle. Et les serbes ont perdu leur pays la Yougoslavie. Je n’ai aucune indulgence pour tous ces mercenaires de l’Amérique (2). En particulier je n’ai pas oublié et pas pardonné la mort de la Yougoslavie et celle du Présient Milosevic.

Je salue donc les mesures de sécurité nationales prises par la Chine à Hong-kong. Les « guerres du coronavirus » (3) et la crise diplomatique exacerbée sino-américaine ont enfin conduit Pékin à donner un coup d’arrêt à la subversion occidentale à Hong-Kong, ce ventre mou de la Chine ! Un exemple pour tous les états africains ciblés par les soi-disant « printemps arabe » et « printemps africain » …

ENFIN UN COUP D’ARRET AA SOI-DISANT « REVOLUTION DES PARAPLUIES » : A HONG KONG, LA POLICE ARRETE DES LEADERS DU MOUVEMENT DE DESTABILISATION PRO-OCCIDENTAL

Hong Kong avait été secouée plusieurs mois en 2019 par d’immenses manifestations parfois émaillées de violences. Elles avaient été provoquées au départ par un projet de loi – désormais abandonné – prévoyant d’autoriser les extraditions vers la Chine continentale. Ce mouvement de déstabilisation était la continuation directe d’une révolution de couleur rampante initiée en 2014, la soi-disant « révolution des parapluies ». La révolution de couleur à Honk-Kong, dite « des parapluies », est un processus rampant sur le long terme. Honk-Kong, sous le signe de « Un Etat, deux systèmes » (condition négociée par les Britanniques pour leur départ, une vraie bombe à retardement,), est le ventre mou de la Chine. Et à Washington, on rêve d’un « Tien An Nem bis » parti de l’ex colonie britannique … …

La police de Hong Kong a mené samedi une opération de grande envergure contre des leaders du mouvement pro-occidental, arrêtant 14 personnes pour leur soutien ou leur participation aux immenses manifestations qui ont secoué la place financière asiatique l’an dernier. Parmi les personnes interpellées figure le magnat des médias Jimmy Lai, 72 ans, fondateur du journal d’opposition Apple Daily, appréhendé à son domicile. Les parlementaires ou ex-parlementaires Martin Lee, Margaret Ng, Albert Ho, Leung Kwok-hung et Au Nok-hin, accusés d’avoir organisé et participé à des rassemblements illégaux en août et octobre, ont également été arrêtés, a indiqué la police. Cinq autres personnes interpellées sont soupçonnées d’avoir promu des manifestations interdites en septembre et octobre. « Les personnes arrêtées sont accusées ou seront accusées de crimes liés » à ce genre de faits, a déclaré le commissaire Lam Wing-ho.

Les rassemblements géants de 2019 dans le territoire semi-autonome ont rapidement muté en un mouvement de déstabilisation pro-occidental, soutenu par Washington, Bruxelles ou Paris, réclamant plus de libertés, qui est devenu le plus grand défi au pouvoir de Pékin depuis que l’ex-colonie britannique est repassée dans le giron chinois en 1997. Les manifestations et les affrontements avec la police ont progressivement cessé, en partie à cause de l’épuisement et des arrestations, mais aussi de la pandémie de coronavirus.

OBSERVATEURS OU INCENDIAIRES ?

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a jugé samedi soir « profondément préoccupantes » ces arrestations. « L’application politisée de la loi est incompatible avec les valeurs universelles de liberté d’expression, d’association et de rassemblement pacifique » (sic), a écrit le secrétaire d’Etat et ex patron de la CIA dans un tweet.

Que valent  les déclarations du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo quand il s’en prend à l’Iran, à la Russie ou à la Chine? Retenez bien ce qu’il disait en rigolant, le 15 avril 2019, à des étudiants de l’université A&M du Texas : « Lorsque j’étais élève officier à West Point, quelle était la devise du cadet ? Tu ne mentiras pas, tu ne tricheras pas, tu ne voleras pas et tu ne toléreras pas que d’autres le fassent. J’ai été directeur de la CIA et nous avons menti, triché, volé. C’était comme si nous avions eu des stages entiers de formation pour apprendre à le faire » (4) …

La directrice de Human Rights Watch (Réseaux Sorös profondément impliqués dans la déstabilisation de Hong-Kong) pour la Chine, Sophie Richardson, a aussi critiqué Pékin. « Il est difficile de prévoir les prochaines initiatives de Pékin, mais il semble bien que les dirigeants de Hong Kong vont continuer de permettre des abus plutôt que de défendre les droits des habitants de Hong Kong » (resic), a-t-elle déploré.

DERRIERE LE MOIUVEMENT PROOCCIDENTAL :

LE SPECTRE DE LA SECESSION

Pékin devait décréter l’interdiction en février 2019 du Parti National de Hong Kong (HKNP). Derrière celui-ci, le spectre de la Sécession, inacceptable pour Pékin, dont l’existence même est menacée par le soutien occidental à l’éclatement du pays : Tibet, Xinjiang (dit musulman), Hong-Kong (colonisé 99 ans par les britanniques, sans oublier Taiwan (5). Dans son livre-*manifeste « The Next hundred years », le géopoliticien Georges Friedman, alors patron du Think Tank ‘Stratfor’, expose clairement comment il faut démembrer la Chine avant 2040 !

Le quotidien ‘Le Soir’, anti-chinois, expose les enjeux : « depuis le début de la mise en œuvre du principe « un pays deux systèmes » en 1997 (…) Hong Kong bénéficie en principe d’une « grande autonomie » sur le plan fiscal, économique et juridique, c’est l’Assemblée nationale populaire chinoise à Pékin via son Comité permanent qui détient le pouvoir d’interprétation de la constitutionnalité des lois régissant Hong Kong, de même que des éventuelles révisions de celles-ci (…) depuis une dizaine d’années, une identité hongkongaise s’est progressivement construite, parfois en opposition directe, mais surtout de plus en plus découplée de la Chine et de son destin politique. Ce sentiment identitaire est particulièrement prégnant au sein de la jeunesse qui a assisté à la fois à la montée en puissance de la Chine sur le plan économique, mais aussi à une présence de Chinois du continent en forte augmentation depuis 2003 (un Hongkongais sur sept provient du continent à présent), ce qui n’a pas été sans provoquer des tensions et des sentiments de xénophobie envers les continentaux ».

# HONK-KONG LE VENTRE MOU DE LA CHINE :

LE DOSSIER GEOPOLITIQUE

* Voir sur EODE-TV & AFRIQUE MEDIA/

LE GRAND JEU (Saison I – 5). OCCUPY HONG-KONG.

REVOLUTION DE COULEUR EN CHINE

sur https://vimeo.com/114919746

* LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

REVOLUTION DE COULEUR EN CHINE (I) :

APRES LE TEST DE HONG-KONG, VERS UNE ‘REVOLUTION DE COULEUR’ EN CHINE CONTINENTALE ?

DAILY 042

sur http://www.lucmichel.net/2017/10/01/luc-michels-geopolitical-daily-revolution-de-couleur-en-chine-i-apres-le-test-de-hong-kong-vers-une-revolution-de-couleur-en-chine-continentale/

* LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

REVOLUTION DE COULEUR EN CHINE (II) :

HONG-KONG, SUITE ET PAS FIN !

sur http://www.lucmichel.net/2017/10/04/luc-michels-geopolitical-daily-revolution-de-couleur-en-chine-ii-hong-kong-suite-et-pas-fin/

NOTES ET RENVOIS :

(1) Voir sur PANAFRICOM/

ENQUETES SUR LA DESTABILISATION DE L’AFRIQUE (I) :

DE LA YOUGOSLAVIE (2000) AU ‘PRINTEMPS AFRICAIN’ (2015-1018) : COMMENT S’ORGANISENT LES « REVOLUTIONS DE COULEUR » ?

http://www.lucmichel.net/2017/09/03/panafricom-enquetes-sur-la-destabilisation-de-lafrique-i-de-la-yougoslavie-2000-au-printemps-africain-2015-1018-comment-sorganisent-les-revoluti/

(2) Voir sur PANAFRICOM/

OUI LE « BALAIS CITOYEN » ET SES CLONES PARTOUT EN AFRIQUE SONT DES MERCENAIRES AU SERVICE DES AMERICAINS ET DE LA RECOLONISATION DE L’AFRIQUE !

http://www.lucmichel.net/2015/09/22/panafricom-oui-le-balais-citoyen-et-ses-clones-partout-en-afrique-sont-des-mercenaires-au-service-des-americains-et-de-la-recolonisation-de-lafrique/

(3) Cfr. sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

GEOPOLITIQUE DU CORONAVIRUS: QUESTIONS ET ENJEUX DE LA PANDEMIE

http://www.eode.org/luc-michels-geopolitical-daily-geopolitique-du-coronavirus-iii-questions-et-enjeux-de-la-pandemie/

(4) Voir la video sur :

https://www.youtube.com/watch?v=DPt-zXn05ac&feature=emb_logo

(5) Cfr. sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY :

* TAIWAN : LA PROCHAINE CRISE GEOPOLITIQUE EN ASIE (I).

PEKIN VS LES ‘SEPARATISTES’ DE TAIPEI

http://www.lucmichel.net/2019/01/03/luc-michels-geopolitical-daily-taiwan-la-prochaine-crise-geopolitique-en-asie-i-pekin-vs-les-separatistes-de-taipei/

* LA PROCHAINE CRISE GEOPOLITIQUE EN ASIE (II).

TRUMP CONTRE LE ‘PRINCIPE DE LA CHINE UNIQUE’

http://www.lucmichel.net/2019/01/04/luc-michels-geopolitical-daily-taiwan-la-prochaine-crise-geopolitique-en-asie-ii-trump-contre-le-principe-de-la-chine-unique/

* Et TAIWAN : LA PROCHAINE CRISE GEOPOLITIQUE EN ASIE (III).

VU DES USA, COMMENT WASHINGTON UTILISE TAIPEI POUR AFFAIBLIR LA CHINE ?

http://www.lucmichel.net/2019/01/07/luc-michels-geopolitical-daily-taiwan-la-prochaine-crise-geopolitique-en-asie-iii-vu-des-usa-comment-washington-utilise-taipei-pour-affaiblir-la-chine/

(Sources : Xinhua – La Croix – AFP – Le Soir – EODE Think Tank)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –

Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme

(Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/

LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

CRISE DIPLOMATIQUE SINO-AMERICAINE SUR FOND DE CORONAVIRUS: PEKIN PROTEGE ENFIN LE ‘VENTRE MOU’ DE LA CHINE A HONG-KONG !ultima modifica: 2020-06-08T21:45:08+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *