LE TEMPS DES ‘CORONA-DICTATURES’ (008): CETTE SURVEILLANCE DES CITOYENS QUI FAIT PEUR: BIG BROTHER EST ISRAELIEN !

# LUCMICHEL. NET/

REVUE DE PRESSE

Avec The Times of Israel/ 2020 04 13/

Israeli police officers and Israeli Magen David Adom personel wearing protective clothes as they stand near Eged Bus on road number 1 near Jerusalem on April 5, 2020, after earlier a man who was tested positive for the coronavirus arrested on the bus. Photo by Flash90 *** Local Caption *** אוטובוס מגן דוד עין חמד משטרה לבנים לבן משטרה ירושלים קורונה הסגר חלקי חרדים

Israeli police officers and Israeli Magen David Adom personel wearing protective clothes as they stand near Eged Bus on road number 1 near Jerusalem on April 5, 2020, after earlier a man who was tested positive for the coronavirus arrested on the bus. Photo by Flash90 *** Local Caption *** אוטובוס
מגן דוד
עין חמד
משטרה
לבנים
לבן
משטרה
ירושלים
קורונה
הסגר
חלקי
חרדים

* voir sur PRESS TV/

‘REPORTAGE’ DU 23 MARS 2020/

LUC MICHEL:

VOICI VENIR LE TEMPS DES CORONA-DICTATURES SOUS PRETEXTE DE LA PANDEMIE

https://vimeo.com/406639883

Israël, ses services secrets et ses firmes de Sécurité, vont-ils servir de modèle et d’essai au contrôle des populations au tempsd du covid-19 ? N’oublions pas que Tel-Aviv a inauguré une des toutes premières corona-dictatures occidentales (1) …

Le cabinet israélien prolonge l’autorisation du Shin Bet, le service secret, à pister les mobiles

Le programme, qui permet à l’agence interne et à la police d’avoir accès aux données privées des portables et des cartes de crédit, est autorisé jusqu’au 14 avril

L’AGENCE DE RENSEIGNEMENT INTÉRIEUR PEUT « COLLECTER DES DONNÉES SUR LES TÉLÉPHONES PRIVÉS AFIN DE FACILITER LA RÉPONSE D’ISRAËL AU CORONAVIRUS »

(TIMES OF ISRAEL, 8 AVRIL 2020)

Extrait 1 : « Mercredi, le cabinet a autorisé le service de sécurité du Shin Bet à utiliser pendant une semaine supplémentaire son programme polémique de pistage des Israéliens dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Le cabinet, qui a échangé par téléphone, a prolongé la mesure d’urgence jusqu’au 14 avril. Elle permet à l’agence de renseignement intérieur de collecter des données sur les téléphones privés afin de faciliter la réponse d’Israël au coronavirus, qui a infecté 9 400 personnes dans le pays. Le communiqué du cabinet indiquait que la mesure était « nécessaire afin de permettre à la police de continuer à contrôler efficacement l’application des consignes de confinement ».

CES DERNIÈRES SEMAINES, L’AGENCE INTÉRIEURE DE SÉCURITÉ A TRAVAILLÉ AVEC LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ AFIN DE PISTER LES DÉPLACEMENTS DES PATIENTS ATTEINTS DU COVID-19

Extrait 2 : « Des groupes de défense de droits privés avaient contesté la mesure auprès de la Cour suprême, qui avait publié une injonction temporaire jusqu’à la formation d’une Sous-commission des services clandestins de la Knesset afin de superviser la surveillance électronique. La Sous-commission a été formée à la fin mars. Ces dernières semaines, l’agence intérieure de sécurité a travaillé avec le ministère de la Santé afin de pister les déplacements des patients atteints du COVID-19 en utilisant les données des téléphones et des cartes de crédit dont elle dispose. Habituellement, l’agence n’est pas autorisée à utiliser ces données, sauf dans des affaires de contre-terrorisme. Le Shin Bet a noté que le puissant programme de surveillance, qui se base principalement sur l’énorme volume de données récolté auprès des téléphones israéliens et d’autres outils numériques, serait uniquement utilisé pour lutter contre l’épidémie. Selon les régulations publiques adoptées par le gouvernement, le service de sécurité ne sera pas autorisé à continuer à utiliser les données à la fin du programme. Le ministère de la Santé pourra utiliser les informations pendant 60 jours supplémentaires à des fins de recherches, probablement pour reconstruire le parcours évolutif de l’épidémie. Le système de surveillance, qui utilise les données de géolocalisation des portables, des données des cartes de crédit et d’autres informations numériques, vise à alerter et à placer en quarantaine des personnes qui ont été à moins de deux mètres, pendant 10 minutes ou plus, d’une personne infectée par le virus il y a moins de deux semaines. »

(1) Voir sur LUCMICHEL. NET/

LE TEMPS DES ‘CORONA-DICTATURES’ (001) : ISRAËL. LE CORONAVIRUS AU SECOURS DE NÉTANYAHOU (ORIENTXXI)

sur http://www.lucmichel.net/2020/03/27/lucmichel-net-le-temps-des-corona-dictatures-001-israel-le-coronavirus-au-secours-de-netanyahou-orientxxi/

 

Photo :

Des officiers en tenue de protection font un barrage sur le route 1 de Jérusalem le 5 avril 2020, après qu’un homme infecté par le coronavirus a été arrêté à bord d’une bus en direction de la ville.

 

___________________________

 

# LUC-MICHEL-TV

La chaîne du Géopoliticien Luc MICHEL :

Sur https://vimeo.com/lucmicheltv

 

Plus de 4.700 Vidéos !

videos, interviews, émissions, expertises TV, podcasts

+ interventions sur AFRIQUE MEDIA, PRESS TV, PCN-TV,

PARS TODAY, EODE-TV, PANAFRICOM-TV

Et RADIO ALGERIE

 

LE TEMPS DES ‘CORONA-DICTATURES’ (008): CETTE SURVEILLANCE DES CITOYENS QUI FAIT PEUR: BIG BROTHER EST ISRAELIEN !ultima modifica: 2020-06-08T21:15:23+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *