REPENSER LE PANAFRICANISME POUR UNE GRANDE GÉNÉRATION AFRICAINE

COLOQUE D’ABIDJAN. 7-8 AVRIL 2016 :

PANAFRICOM/ 2016 04 04/

Avec EODE PRESS OFFICE/

http://www.panafricom-tv.com/

https://www.facebook.com/panafricom/

 4ème Colloque du Club International de Conférences

de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire

du 7 au 8 avril 2016 à Abidjan

AMTV - DEBAT du 28 février (2016 02 28) FR  VERSION  ECRITE (1)

 Le panafricaniste Luc MICHEL, président de PANAFRICOM, interviendra lors de ce Colloque sur le thème suivant :

« LE NOUVEAU PANAFRICANISME.

DES IDEOLOGIES DU XXe SIECLE A LA GEOPOLITIQUE DU XXIe SIECLE » …

CONCEPT DU COLLOQUE :

La plus célèbre idée politique panafricaine est aussi l’une des plus obscures qui soient pour bien des Africains. Au nom du panafricanisme, on a discriminé des Africains, livrant même certains à la mort abjecte. Au nom du panafricanisme aussi, on a résisté contre les discriminations. Au nom du panafricanisme, on a uni et parfois, on a divisé des Africains. Il convient donc, sérieusement, de confronter le panafricanisme au miroir des réalités africaines, et les réalités africaines au miroir de leur idéal le plus célèbre: le panafricanisme.

L’Afrique contemporaine compte aujourd’hui près d’un milliard deux cents millions d’habitants. Elle en avait Cent trente trois millions seulement en 1900. En cent quinze ans, la population africaine s’est donc multipliée par presque 12! Les défis sociaux, économiques, culturels et politiques de notre continent, au moment de la naissance de l’idéologie panafricaine dans les diasporas noires d’Amérique et d’Europe ont changé de dimension. Ce que l’Afrique était aux débuts du 20ème siècle, à la fois qualitativement et quantitativement, a radicalement changé en ce 21ème siècle entamé. Les royaumes et empires africains du moyen-âge et de la période moderne ont été configurés, voire pulvérisés par les épisodes de la Traite des Noirs, de la Colonisation occidentalo-chrétienne et arabo-musulmane, par les résistances anticoloniales, par les indépendances africaines contrastées et par les expériences tout aussi paradoxales des luttes africaines pour le développement, la démocratie, la représentativité géostratégique des Africains dans les institutions politico-financières, des années soixante aux présentes années 2000.

REVISITER L’IDEE PANAFRICAINE

Dès lors, on peut se demander si l’idée d’une fédération politique africaine d’échelle continentale voire mondiale, l’idée panafricaine ou panafricanisme donc, ne mériterait pas d’être re-visitée à l’aune de l’évolution historique des sociétés africaines, de l’économie-monde actuelle, et finalement des ruptures géopolitiques en cours. On peut se demander si, à l’échelle des problèmes sociaux, économiques, écologiques, culturels, géostratégiques et politiques que le continent connaît aujourd’hui, il ne s’imposerait pas de repenser le panafricanisme pour la génération africaine qui n’a connu ni la Traite des Noirs, ni la Colonisation, ni la résistance anticoloniale, ni la fondation des Indépendances, mais seulement les luttes citoyennes pour l’instauration d’une tradition démocratique africaine originale et féconde. D’où le sens du thème de notre colloque, « Repenser le panafricanisme pour une grande génération africaine ».

* Trois axes se dégagent de facto de l’analyse de ce thème:

1/ Quelle fut l’idée panafricaine originelle?

Dès l’origine de ce mouvement de pensée – qu’on peut situer à la fin du 19ème siècle ou avant- n’y eut-il pas plutôt plusieurs panafricanismes?

2/ Comment l’idéologie, ou les idéologies panafricanistes ont-elles affronté le réel de l’histoire sociale, économique, culturelle, politique et économique de l’Afrique?

Que penser dès lors des succès, des échecs ou des silences pratiques de l’idéologie ou des idéologies panafricaines?

3/ Au regard des données nouvelles de la réalité africaine continentale, quelles renonciations, quelles reprises, quelles réinventions s’imposent, pour réaliser une humanité africaine réellement en forme de cité humaine bienveillante et bienfaisante pour aujourd’hui et demain?

* Trois sous-thèmes en découlent dès lors, que chaque intervenant du Colloque devra prendre en charge dans le traitement de sa communication, bien que celle-ci doive clairement s’ancrer dans l’un des trois axes :

Sous-thème I: Le panafricanisme ou les panafricanismes

Sous-thème II: Les pratiques de l’idéologie ou des idéologies panafricanistes;

Sous-thème III: Reprendre le projet panafricain

Les intervenants au Colloque seront des universitaires, des hommes et femmes politiques, des écrivains et des acteurs sociaux de toutes origines, intéressés par le devenir de la question panafricaine.

Le panafricaniste Luc MICHEL, président de PANAFRICOM, interviendra lors de ce Colloque sur le thème suivant :

« LE NOUVEAU PANAFRICANISME.

DES IDEOLOGIES DU XXe SIECLE A LA GEOPOLITIQUE DU XXIe SIECLE » …

 PANAFRICOM

____________________

http://www.panafricom-tv.com/

https://www.facebook.com/panafricom/

REPENSER LE PANAFRICANISME POUR UNE GRANDE GÉNÉRATION AFRICAINEultima modifica: 2016-04-19T21:57:35+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *