LITTLE-BRITAIN : LA BOITE DE PANDORE DU BREXIT ET L’INDEPENDANCE DE L’ECOSSE

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Flash Info Géopolitique/ Geopolitical Flash News/

2019 04 26/ #025-2019

 “le choix entre le Brexit et un avenir pour l’Ecosse en tant que nation européenne indépendante devrait être offert du vivant de ce Parlement”

– Nicola Sturgeon.
FLASH.GEOPOL - 025 - Brexit écosse (2019 04 26) FR 1

” Le Premier ministre écossais, Nicola Sturgeon, a déclaré que l’Écosse achèverait les préparatifs législatifs en vue d’un deuxième référendum sur l’indépendance d’ici à fin 2019, mais elle attendrait l’approbation de Westminster avant de déclencher le vote. Si le Brexit se concrétise, a-t-elle déclaré, l’Écosse doit pouvoir choisir de quitter le Royaume-Uni avant l’expiration du mandat du Parlement écossais actuel, en mai 2021″

– Geopolitical Futures (Daily Memo, 24 avril).

“Sturgeon est suspendu à la perspective d’un deuxième vote d’indépendance” titrait avant-hier le ‘Financial Times’ : “le Premier ministre écossais: l’Ecosse doit pouvoir organiser un autre référendum si le Royaume-Uni quitte l’UE” ! Le Premier ministre écossais a insisté ce mercredi sur le fait que “le pays devait être prêt à organiser un deuxième référendum sur l’indépendance d’ici à 2021 si le Brexit se concrétisait”, mais il a renoncé à s’engager dans un tel vote.

“Dans une déclaration au parlement écossais, Nicola Sturgeon a plaidé en faveur de son pari constitutionnel en appelant également les partis pro-Union à contribuer à la diminuttion du pouvoir de Westminster” et en promettant la création d’une “assemblée de citoyens” pour examiner “quel type de pays que nous cherchons à construire”, commente le ‘Financial Times’. Cette déclaration a eu lieu ce week-end avant la conférence de printemps du Parti national écossais SNP de Mme Sturgeon et “visait à rassurer ses membres les plus impatients sur le fait que la campagne pour l’indépendance n’était pas en reste”. “Un choix entre le Brexit et un avenir pour l’Ecosse en tant que nation européenne indépendante devrait être offert au cours de la législature”, a déclaré Mme Sturgeon. “Si l’Ecosse est retirée de l’UE, l’option d’un référendum sur l’indépendance dans ce délai doit nous être ouverte.”

Theresa May, Premier ministre britannique, a en effet exclu l’approbation d’un nouveau référendum sur l’indépendance avant les prochaines élections parlementaires écossaises de 2021. “L’Écosse a déjà organisé un référendum sur l’indépendance en 2014 et a voté de manière décisive pour rester au Royaume-Uni. Cela devrait être respecté “, a déclaré le porte-parole officiel de Mme May, ajoutant que” la constitution du Royaume-Uni est à juste titre réservée au parlement britannique “. Les Écossais ont rejeté l’indépendance de 55% à 45% lors du vote de 2014. Certains membres du SNP affirment que l’Écosse pourrait organiser elle-même un plébiscite, mais Mme Sturgeon a reconnu que “l’approbation de Westminster serait nécessaire pour le faire au-delà de tout doute ou défi”.

LE PLAN MONETAIRE DU SNP POUR L’ECOSSE INDEPENDANTE SUSCITE DE VIVES CRITIQUES

Mme Sturgeon a insisté sur le fait que “le maintien du refus du Royaume-Uni serait insoutenable, mais qu’elle ne perdrait pas de temps pour l’instant à contester la question avec un gouvernement conservateur qui pourrait ne pas survivre longtemps”. Au lieu de cela, le gouvernement écossais ferait avancer les préparatifs en vue d’un référendum, y compris de la législation nécessaire devant être achevée d’ici la fin de l’année. Elle chercherait un accord avec le Royaume-Uni à “un moment approprié pendant ou peu de temps après l’adoption du projet de loi”, a déclaré Mme Sturgeon. Certains membres du SNP ont appelé à des progrès plus rapides en vue d’un second référendum, mais d’autres sont plus prudents, citant l’absence de majorité durable parmi les électeurs écossais pour quitter le Royaume-Uni.

En mars 2017, Mme Sturgeon a officiellement appelé le gouvernement britannique à entamer les négociations en vue d’un deuxième référendum sur l’indépendance, mais elle a mis de côté ses projets après la perte de sièges du SNP aux élections législatives britanniques trois mois plus tard. Alors qu’elle affimait que “la revendication d’indépendance offrait le meilleur avenir”, Mme Sturgeon a pourtant appelé les partis d’opposition à se joindre aux discussions sur les nouveaux pouvoirs susceptibles d’être transférés de Westminster à Holyrood (le parlement d’Edimbourg). “Si des propositions sérieuses et substantielles émergent, ce parlement [écossais] pourrait alors les présenter au gouvernement britannique de manière unifiée”, a-t-elle déclaré.

Les partis pro-Union n’étant pas impressionnés, les conservateurs écossais d’opposition ont alors déclaré que les espoirs de Mme Sturgeon d’organiser un référendum avant 2021 étaient “absurdes et source de discorde”. Richard Leonard, dirigeant du parti travailliste écossais, a, lui, accusé le premier ministre de “donner la priorité aux intérêts des partis. “Il s’agit de Nicola Sturgeon qui tente d’apaiser les membres de son parti et ses conseillers d’arrière-ban avant la conférence du SNP”, a-t-il déclaré.

Mme Sturgeon a également promis de constituer une assemblée de citoyens composée d’un “groupe représentatif de l’Écosse, doté d’un président indépendant”, afin “d’examiner le type de pays qu’ils souhaitaient et la manière dont ils pourraient surmonter les défis tels que le Brexit”.

Le Brexit est une boîte de Pandore, qui pourrait bien mener à une “Little-Britain” réduite à l’Angleterre résiduelle …

# L’ANALYSE DE REFERENCE SUR

LUC MICHEL. NET

QUI SEME LE BREXIT RECOLTE LA FIN ANNONCEE DE LA GRANDE-BRETAGNE : L’ECOSSE ANNONCE UN SECOND REFERENDUM D’INDEPENDANCE !

sur http://www.lucmichel.net/2017/03/14/luc-michel-net-qui-seme-le-brexit-recolte-la-fin-annoncee-de-la-grande-bretagne-lecosse-annonce-un-second-referendum-dindependance/

 

(Sources : Geopilitical Futures – The Financial Times – EODE Think Tank)

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

(Infos géopolitiques en bref /

Complément aux analyses quotidiennes de Luc Michel)

 

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –

Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme

(Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

 

________________

 

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

 

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

 

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

 

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

 

WEBSITE http://www.eode.org/

 

LITTLE-BRITAIN : LA BOITE DE PANDORE DU BREXIT ET L’INDEPENDANCE DE L’ECOSSEultima modifica: 2019-04-30T23:42:15+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *