LA SYRIE CHAMPS DE BATAILLE ENTRE ISRAEL ET L’IRAN

Luc MICHEL pour EODE/

GEOPOLITIQUE/ 2017 03 18/

 EODE - GEOPOL LM israel syrie iran (2017 03 18) FR

L’un des buts du soi-disant « printemps arabe », vague de révolutions de couleur appuyant un vaste remodelage géopolitique du Proche-Orient avec changements de régime, était d’éliminer les ennemis nationalistes d’Israël. Le « printemps arabe » est issu des projets des neocons du régime Bush II sur le « Grand Moyen Orient », eux-mêmes inspirés des plans stratégiques du Likud pour le Liban et la Syrie (Années 90).

* Voir mon analyse sur le « Grand Moyen Orient »

(dès 2003, sur le Site-archive du PCN 1995-2012) :

Luc MICHEL, L’AGRESSION AMERICANO-SIONISTE EST UNE GUERRE IDEOLOGIQUE CONTRE LE NATIONALISME ARABE : APRES BAGDAD, DAMAS ET TRIPOLI SONT EN LIGNE DE MIRE !

sur http://www.pcn-ncp.com/editos/fr/ed-031007.htm

* Et sur le « printemps arabe » (2012) :

Luc MICHEL, PALESTINE – NATION ARABE : OUVREZ LES YEUX !

sur http://www.syria-committees.org/cesna-palestine-nation-arabe-ouvrez-les-yeux/

VERS LE RETABLISSEMENT DE LA PARITE STRATEGIQUE ISRAEL – DAMAS ?

La Jamahiriyah détruite restait la Syrie ba’athiste. Le maintien des Assad au pouvoir à Damas, grâce à ses alliés iranien et libanais («Axe de la Résistance »), ainsi que russe, est un des échec du « printemps » et pose un grand problème géostratégique aux israéliens (et à leur allié américain).

Une « guerre des missiles » est apparue. La sanctuarisation de Damas et de Lattaquié par les S300 et S400 russes fragilise le système de défense israélien dit du « dôme de fer », qui entend intercepter et détruire tout tir de rocket ou d’artillerie contre l’Etat hébreu, notamment installé dans le Golan syrien, occupé depuis 1967 et annexé (illégalement) en 1981, près de la frontière avec la Syrie. Damas ayant la souveraineté sur la ville dévastée de Quneitra.

« Raid israélien en Syrie et tirs de missiles syriens en représailles ont brusquement fait monter la tension dans la région, commente France.INFO. Derrière cet accrochage sérieux entre les deux pays, c’est Téhéran et son allié libanais du Hezbollah qui sont en ligne de mire. Une guerre larvée entre l’Etat hébreu et la République islamique d’Iran, mais en territoire syrien transformé pour l’occasion en champ de bataille.«Cette nuit, des avions de l’armée de l’air israélienne ont frappé plusieurs cibles en Syrie et ont été visés par des missiles anti-aériens.» C’est par cette phrase succincte et sans plus de précision, publiée sur son compte twitter, que Tsahal a revendiqué officiellement l’opération menée dans la nuit du 16 au 17 mars 2017 contre le territoire syrien (…) De son côté, Damas a confirmé que quatre avions de chasse israéliens étaient «entrés dans l’espace aérien syrien via le territoire libanais et ont atteint une cible militaire près de Palmyre.» «Notre défense aérienne a abattu un appareil, touché un autre et forcé les autres à fuir», a encore précisé le communiqué de l’armée syrienne cité par l’agence officielle SANA. »

Derrière cette guerre de communiqués et les démentis frénétiques de Tel-Aviv, une réalité qui fait paniquer les israéliens : la parité géostratégique entre Tel-Aviv et Damas est en train de se rétablir ! : « c’est la première fois que la Syrie ripostait à un des multiples raids menés par Israël contre son territoire. En effet, depuis janvier 2013, l’aviation de l’Etat hébreu a effectué une série de frappes ciblant la plupart du temps des dépôts d’armes et de munitions ainsi que des missiles destinés à la milice chiite libanaise pro-iranienne du Hezbollah. En 2015, plusieurs membres du Hezbollah, dont le fils d’un dirigeant et une figure telle que Samir Kantar, ainsi qu’un général des Gardiens de la révolution iraniens ont été tués lors de raid similaires, dans le Golan ou à la périphérie de Damas, sans plus de réaction. »

L’ECHEC DU « PRINTEMPS ARABE » EN SYRIE /

ISRAEL FACE A L’IRAN !

L’échec des USA (soutenus discrètement mais fermement par Tel-Aviv) ramène le danger aux portes d’Israël : « Ce dernier raid et la riposte de Damas interviennent en pleine montée des tensions entre l’Iran d’une part, et les Etats-Unis et Israël de l’autre. L’objectif déclaré de Benjamin Netanyahu étant de faire reculer le plus possible son ennemi numéro 1 de la frontière israélienne, au Liban et dans la parti du Golan syrien, occupée depuis 1967 et annexée en 1981. »

* Lire sur GEOPOLIS/France.INFO :

Entre Israël et l’Iran, la ligne de front se réchauffe par Syrie interposée

http://geopolis.francetvinfo.fr/entre-israel-et-l-iran-la-ligne-de-front-se-rechauffe-par-syrie-interposee-137851

UN DES DESSOUS DE CARTES DU SOI-DISANT « PRINTEMPS ARABE » …

* Cartes (DEBKA, Israël) :

on notera adossée à Tsahal la branche syrienne d’Al Qaïda, le groupe rebelle Jabhat al Nusra, renommé Jabhat Fateh al-Sham, intégrée dès 2011 à la soi-disant « Armée syrienne libre » (en fait constituée de djihadistes) soutenue par les USA, l’OTAN et leurs alliés islamistes (Saouds, Erdogan) … dont les blessés sont « évacués vers la frontière israélienne pour bénéficier de soins médicaux », nous dit Debka !

LUC MICHEL / EODE GEOPOLITIQUE

_____________________

# EODE ORGANISATION :

* EODE-TV :

https://vimeo.com/eodetv

* ЕВРАЗИЙСКИЙ СОВЕТ ЗА ДЕМОКРАТИЮ И ВЫБОРЫ (ЕСДВ)/

EURASIAN OBSERVATORY FOR DEMOCRACY & ELECTIONS

(EODE) :

http://www.eode.org/

https://www.facebook.com/EODE.org/

https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/

https://www.facebook.com/EODE.africa/

https://www.facebook.com/EODE.russia.caucasus/

LA SYRIE CHAMPS DE BATAILLE ENTRE ISRAEL ET L’IRANultima modifica: 2017-03-19T12:24:02+01:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *