TERRE ET MER AU XXIe SIÈCLE (V) : L’AFRIQUE DANS LA GEOPOLITIQUE MONDIALE  

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2018 10 09/
vignette RU+CHINA III afrique

« La géographie est le facteur le plus fondamental en politique étrangère car il est le plus permanent »

– Nicolas Spykman (The Geography of the Peace).

Voici la dernière partie de mon analyse TERRE ET MER AU XXIe SIÈCLE, consacrée à l’Afrique, à l’Afroeurasie et à « l’Axe Eurasie-Afrique » (1) …

Je viens donc de traiter pour AFRIQUE MEDIA et EODE-TV une longue analyse video de 85 minutes (dont une partie a été diffusée sur la TV panafricaine), où je rappelle les fondamentaux de la Science géopolitique, et de façon prospective, prévisionnelle, pourquoi ils vont déterminer le XXIe siècle. Commencez par visionner la troisième et dernière partie de cette video :

* Voir sur EODE-TV/

LUC MICHEL: TERRE & MER AU XXIe SIÈCLE (III).

L’AFRIQUE DANS LA GEOPOLITIQUE MONDIALE

Sur https://vimeo.com/292598300

QUEL EST QUEL EST LE SECOND AXE CENTRAL DE MA REFLEXION PROSPECTIVE SUR L’AFRIQUE ?

« COLONISATION, DECOLONISATION, RECOLONISATION AFRICAINES REPONDENT A DES CRITERES STRICTEMENT GEOPOLITIQUES » …

Il faut comprendre comment la géopolitique de Focart, deus ex machina de la France en Afrique (avec ses réseaux et ses « barbouzes »), et des généraux français des Années 1955-1962 (guerres d’Algérie et du Cameroun) (2), fixe encore aujourd’hui la Géopolitique des stratèges américains de l’Africom et du Pentagone, qui rêvent depuis le « Sommet USA-African Leaders » d’Août 2014 à Washington de recoloniser l’Afrique et d’en chasser les chinois.

Foccart fixe au « Congo-Kinshasa occupe une place centrale, une place d’équilibre géopolitique, en Afrique francophone ». La Géopolitique définit aussi le Congo comme « le pivot de l’Afrique centrale et australe ». Qui déstabilise le Congo déstabilise toute l’Afrique. Qui contrôle le Congo domine le continent … Il désigne un second état, le Cameroun, comme « pivot de l’Afrique de l’Ouest ». Les généraux américains de l’Africom désigneront, eux, le Golfe de Guinée comme « zone stratégique prioriaire » …

Si l’Afrique veut sortir de la désunion et du néocolonialisme, elle doit rompre avec le Bloc américano-occidental et redevenir sujet de l’Histoire. Cette voie de libération continentale passe par les « alliances géopolitiques alternatives » de Moscou et Pékin et un « Axe Eurasie-Afrique » !

QUEL EST LE SECOND AXE CENTRAL DE MA REFLEXION PROSPECTIVE SUR L’AFRIQUE ?

 « LA GEOPOLITIQUE AFRICAINE DE 2016 OU 2018 N’EST PLUS CELLE DES ANNEES 1960-2007 » …

Si les grilles d’analyse géopolitiques sont les mêmes depuis près de 65 ans, ceux qui les utilisent, les décideurs où les dominants de ce monde darwinien et darwiniste qui est celui de la Géopolitique (Hobbes dirait les « Léviathan »), ne sont plus les mêmes !

Beaucoup de panafricanistes ont une vision du passé, un logiciel bloqué il y a 10, 20 ou 50 ansl. La haine justifiée de la Françafrique leur occulte la réalité de LA RECOLONISATION DE L’AFRIQUE PAR LES USA. Le retour de la France dans l’OTAN organisé par Sarkozy en 2007, la création de l’AFRICOM, le commandement unifié de l’US Army pour l’Afrique, par Bush en 2007-2008, sont les marques de naissance d’une nouvelle donne géopolitique en Afrique. Lors du « sommet USA-African Leaders » de Washington début août 2014, Obama a annoncé une vague de changements de régime sur le continent. Le Gabon a été la première tentative d’imposer ce changement de régime par les méthodes habituelles des USA : révolution de couleur ou soi-disant « printemps arabe » (sic), cloné en « printemps africain » (resic). Une opération de déstabilisation politique continentale !

De nombreux pays ont ensuite été secoués par les vents mauvais de ce « printemps arabe » venu de Washington. De 15 à 20 pays sont concernés. Notamment Le Brurundi, où la révolution de couleur a échoué et a fait place au terrorisme. En Guinée-Equatoriale et au Tchad, où le dialogue national a asséché le terrain pour une révolution de couleur. Ou encore en RDC ou au Camereoun, les deux cibles principales du « printemps africain », où des scénarios de révolution de couleur sont en cours d’implantation …

# VOIR LES DEUX PREMIERES PARTIES :

* Voir sur EODE-TV/

LUC MICHEL: TERRE & MER AU XXIe SIÈCLE (II).

COMMENT LES FONDEMENTS DE LA GEOPOLITIQUE VONT DETERMINER LE XXIe SIECLE

Sur https://vimeo.com/290233798

* Voir sur EODE-TV/

LUC MICHEL: TERRE ET MER AU XXIe SIÈCLE (I).

L’AXE MOSCOU-PEKIN AU CŒUR DE LA CONFRONTATION GEOPOLITIQUE FONDAMENTALE

Sur https://vimeo.com/290231638

NOTES :

(1) Sur ce thème fondamental de mes thèses géopolitiques, voir :

L’AXE GÉOPOLITIQUE “EURASIE-AFRIQUE”

(PAR LUC MICHEL) :

sur EODE-TV (YouTube)

https://www.youtube.com/watch?v=R4h-rDNk-oM

(2) Sur l’élaboration de la Géopolitique de Foccart et des généraux français, qui inspirent encore aujourd’hui les généraux américains du Pentagone, voir :

* EODE-TV/ LUC MICHEL:

GEOPOLITIQUE DU CONGO. LE PIVOT DE L’AFRIQUE

sur https://vimeo.com/195241814

* Et sur KAMERUN#1 TV/ LUC MICHEL:

KAMERUN! LA SALE GUERRE COLONIALE DE LA FRANCE AU CAMEROUN (1952-71) ET L’INVENTION DE LA FRANCAFRIQUE

sur https://vimeo.com/223459487

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –

Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme

(Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/

TERRE ET MER AU XXIe SIÈCLE (V) : L’AFRIQUE DANS LA GEOPOLITIQUE MONDIALE  ultima modifica: 2018-10-21T14:09:18+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *