TERRORISME : COMMENT LE PARLEMENT ‘EUROPEEN’ CONTINUE A JOUER LE ‘SCENARIO DU DIABLE’ CONTRE LA CHINE !?

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2019 12 19/

“Nous exigeons que (le Parlement européen) fasse une distinction claire entre le bien et le mal, retire sa nomination et cesse de soutenir le séparatisme et le terrorisme”

LM.GEOPOL - Chine Xinjang pe (2019 02 19) FR (1)

– Geng Shuang,

porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

“En brandissant le prétexte des droits de l’Homme et de la liberté, (le Conseil de l’Europe) blanchit un séparatiste qui soutient la violence et le terrorisme”

– Diplomatie chinoise.

On nous dit à Bruxelles ou à Paris que l’Union dite « européenne » entend « combattre le terrorisme djihadiste ». Mais le Parlement Européen, lui, soutient par un vote honteux, célébré ad nauseum sur tous les medias de l’OTAN (les Euronews, Arte, LCI, France24, RFI et cie), qui reprennent une campagne initiée parlLe quotidien américain ‘The New York Times’ , le terrorisme islamiste en Chine. A la grande colère, légitime, de Pékin !

L’Ouïghour Ilham Tohti a en effet été récompensé par le « Prix Sakharov » (tout un programme) du dit Parlement Europén … Le souci : il est issu issu de la minorité musulmane de Chine, secouée par un terrorisme sécessionniste qui réclame l’indépendance d’un Califat djihadiste, le « Turkestan Oriental », et dont certains ensanglantent la Syrie sous le nom de « Parti du Turkestan » ‘également connu sous le nom du « Mouvement islamique du Turkestan oriental ») !!!

La fille d’Ilham Tohti, qui vit aux USA, a reçu ce mercredi à Strasbourg ce « prix Sakharov des droits de l’homme du Parlement européen », au nom de son père. Ilham Tohti, 50 ans, est considéré comme un “terroriste” par Pékin, et a été condamné en 2014 à la prison à vie pour “séparatisme”. Ilham Tohti avait déjà obtenu fin septembre le « prix des droits de l’Homme Václav-Havel » (décidément on reste dans la vulgate atlantiste), décerné cette fois par le Conseil de l’Europe. Le prix Sakharov, créé en 1988, est décerné chaque année à des personnes ayant apporté “une contribution exceptionnelle à la lutte pour les droits de l’Homme dans le monde”.

PRIX SAKHAROV: LA CHINE ACCUSE LEGITIMEMENT LE PARLEMENT EUROPEEN DE “SOUTENIR LE TERRORISME”

La Chine a fermement dénoncé ce mercredi la nomination par le Parlement européen de l’ouïghour Ilham Tohti pour le prix Sakharov des droits de l’homme, accusant l’institution de “soutenir le terrorisme”.

Il est en effet membre de l’ethnie musulmane ouïghoure, majoritaire au Xinjiang (nord-ouest de la Chine), une vaste région frappée pendant des années par des attentats mais désormais sécurisée. “Dans sa classe, il a publiquement loué en héros des extrémistes ayant commis des actes terroristes”, a dénoncé mercredi lors d’un point presse Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. “Il a également utilisé son identité d’enseignant pour pousser ou forcer certaines personnes à participer aux activités du Mouvement islamique du Turkestan oriental (Etim) à l’étranger.” L’Etim est un groupe islamiste radical qui milite pour l’indépendance du Xinjiang. Il est largement considéré à l’international comme une organisation terroriste.

“Nous exigeons que (le Parlement européen) fasse une distinction claire entre le bien et le mal, retire sa nomination et cesse de soutenir le séparatisme et le terrorisme”, a déclaré M. Geng.

Ilham Tohti avait déjà obtenu fin septembre le « prix des droits de l’Homme Václav-Havel », décerné cette fois pour 2018 par le Conseil de l’Europe. Cette initiative avait été fermement condamnée par le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué transmis à l’AFP. “En brandissant le prétexte des droits de l’Homme et de la liberté, (le Conseil de l’Europe) blanchit un séparatiste qui soutient la violence et le terrorisme”, a dénoncé la diplomatie chinoise. “Cela profane et ridiculise les notions d’État de droit et de droits de l’Homme.”

UNE REGION STRATEGIQUE, LE XINJIANG

LM.GEOPOL - Chine Xinjang pe (2019 02 19) FR (2)

Ajoutons que la Chine accorde une importance stratégique à la région turcophone du Xinjiang, peuplée notamment de 8,3 millions d’Ouïgours, des musulmans turcophones, placée au cœur chinois des « Nouvelles routes de la Soie ». « Vaste région aride, le Xinjiang constitue l’une des deux zones, avec le Tibet, où Pékin redoute particulièrement l’instabilité (…) Grande comme trois fois la France mais seulement peuplée de 20 millions d’habitants appartenant à près de 47 ethnies différentes, parmi lesquelles 8 millions d’Ouïgours et autant de Hans (…) Cette région périphérique, qui représente un sixième du territoire de la Chine, a joué un rôle de tampon à l’époque soviétique. C’est pourquoi elle est restée longtemps sous-développée. En outre, le gouvernement a mis du temps avant de la dominer totalement. »

« Les premières conquêtes remontent au milieu du XVIIIe siècle sous les Qing, explique encore l’expert Thierry Kellner (pour ‘La Croix, Paris). Les troubles militaires n’ont en réalité jamais cessé pendant un siècle, jusqu’à une « reconquête militaire » à partir de 1875 et un rattachement à l’empire chinois en 1884. Mais il faudra attendre 1954, après la mort de Staline, pour voir réellement l’Armée rouge se réinstaller sur place. En 1962, de graves émeutes avaient provoqué une migration de plus de 100.000 Ouïgours en URSS. Un conflit frontalier avec l’URSS en 1969 avait confirmé son statut de région conflictuelle avec le voisin soviétique mais aussi avec les minorités musulmanes (…) La politique de réforme lancée par Deng Xiaoping en 1978 avait fait revivre la religion islamique et le nationalisme ouïgour, une redécouverte de l’identité musulmane qui mènera à une insurrection armée en 1979. C’est à cette période que remontent un sérieux tour de vis des Chinois et le contrôle de la religion vécue comme un vecteur du nationalisme et du séparatisme ».

Pourquoi le Xinjiang est si stratégique ?

Auteur de « L’Occident de la Chine, Pékin et la nouvelle Asie centrale 1991-2002 » (PUF 2008),  Thierry Kellner répond à la question :  « Sa position géographique, frontalière avec la Mongolie, la Russie, l’Inde, le Pakistan, l’Afghanistan, le Kirghiztan et le Tajikistan, fait du Xinjiang une zone hautement stratégique pour la Chine. Il s’agit d’une zone de transit des ressources qui viennent d’Asie centrale : l’oléoduc du Kazakstan fonctionne déjà et le gazoduc turkmène ouvrira en 2010. De plus, le sous-sol contient de l’or, du gaz, du pétrole, de l’uranium, du charbon et d’autres métaux précieux de la plus haute importance pour la Chine qui a besoin de ces énergies pour faire tourner son économie. Les ressources agricoles ne sont pas négligeables non plus lorsqu’on sait que seulement un tiers des terres chinoises sont cultivables. Plus important encore, le centre expérimental de tous les programmes nucléaires chinois depuis les origines est basé dans le « polygone de Lop-Nor », vaste de 100 000 km2, où ont été effectués les tests nucléaires souterrains comme à l’air libre. Le centre de test balistique est voisin, tout comme un centre d’entrepôt des déchets nucléaires. Selon Thierry Kellner, des essais chimiques et bactériologiques ont été effectués dans cette zone. Enfin, le Xinjiang constitue la rampe de lancement de la pénétration chinoise en Asie centrale jusqu’au Moyen-Orient. La Chine est aujourd’hui le premier investisseur en Afghanistan et s’impose de plus en plus en Iran et en Asie centrale comme le premier banquier ».

SUR LE TERRORISME ISLAMISTE EN CHINE ET LA QUESTION DU TURKESTAN ORIENTAL :

Depuis le 11 septembre 2001, Pékin fait face à une menace terroriste « actionnant à distance » et depuis l’étranger des agents locaux grâce à Internet et s’enveloppant dans le discours musulman. Ce teerrorisme lié à l’Internationale djihadiste est niée par les experts occidentaux.. Ainsi Thierry Kellner « ne croit pas pour autant à une structure terroriste extérieure liée à Al-Qaida » mais plutôt à des « petites structures locales autonomes » (sic).

Pourtant un grand nombre de terroristes d’origine chinoise, qui se revendiquent du « Parti al-Turkistani » se battent pour un État indépendant dans l’ouest de la Chine, trois fois plus grand que le Kurdistan irakien ». Avec le Front al-Nosra (al-Qaida en Syrie), le « parti du Turkistan », qui regroupe les djihadistes venus des minorités musulmanes de Chine, est un des principaux groupuscules terroristes soutenus par Ankara dans le nord de la Syrie …

* Voir les cartes du soi-disant ‘Turkestan’ et mon analyse sur Luc Michel’s Geopolitical Daily : La Chine s’engage dans une géopolitique de puissance militaire

sur https://davi-luciano.myblog.it/2019/06/25/dibouti-sri-lanka-syrie-la-chine-sengage-dans-une-geopolitique-de-puissance-militaire/

COMPRENDRE LE « SCENARIO DU DIABLE » :

* Lire aussi pour comprendre mon interview pour SITA :

INTERVIEW DE LUC MICHEL PAR LE SITE ARABE ‘SITA INSTITUTE’ : DJIHADISMES – TERRORISME – IMMIGRATION. QUAND L’AGENDA PROCHE-ORIENTAL S’IMPOSE EN EUROPE …

La grande interview du géopoliticien Luc MICHEL par Jan Vanzeebroeck et Samar Radwan (Beyrouth), pour le site arabe libanais ‘SITA INSTITUTE’

sur http://www.eode.org/eode-think-tank-interview-de-luc-michel-par-le-site-arabe-sita-institute-djihadismes-terrorisme-immigration-quand-lagenda-proche-oriental-s/

(Source : AFP – Le Quotidien du Peuple – The New York Times – SITA – EODE Think Tank)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –

Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme

(Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/

LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

TERRORISME : COMMENT LE PARLEMENT ‘EUROPEEN’ CONTINUE A JOUER LE ‘SCENARIO DU DIABLE’ CONTRE LA CHINE !?ultima modifica: 2019-12-22T18:09:17+01:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *