COMMENTAIRES SUR LE CONCEPT D’« AXE EURASIE-AFRIQUE »

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2019 03 29/

LM.GEOPOL - COMMENTS axe eurasie-afrique (2019 03 30) FR 1

Vous êtes nombreux, et pas seulement en Afrique, à m’interroger sur mon concept géopolitique d’«Axe Eurasie-Afrique», étape décisive ver le Super-bloc de l’Afroeurasie (1). Qui est aussi « l’île mondiale » du géopoliticien britannique MacKinder (2). Et en particulier sur les raisons pour lesquelles je prône la constitution de celui-ci ?

Je vais essayer de vous résumer ce nouveau concept géopolitique, révolutionnaire, – « L’AXE EURASIE-AFRIQUE » -, que j’ai inventé en 2014 et qui émerge au niveau des panafricanistes. Car il a été conçu au départ pour l’Afrique. Ce sont des positions géopolitiques novatrices. L’alternative géopolitique du futur, « l’Axe Eurasie-Afrique », est centré sur une alliance Pékin-Moscou-Téhéran-Malabo et basé sur les concepts « dimension – puissance – indépendance » et des « blocs continentaux auto-centrés ».

Et ma vision géopolitique des Années 1990, que j’avais introduite en Jamahiriya libyenne à la même époque (3) (4), annonçait déjà mes conceptions, dans un monde différent, d’aujourd’hui sur l’Axe Eurasie-Afrique. Nous y prônions la synergie des unifications grand-européenne (déjà « de Vladivostok à l’Atlantique ») et africaine, avec la Méditerranée comme espace de civilisation commun (on est loin de la Forteresse-Europe de Schengen) (5) et la Libye « comme un pont entre l’unification africaine et l’unification européenne » (dixit Khadafi) …

* Réécouter mon Podcast de 2014 pour RADIO MOSCOU :

L’AXE GÉOPOLITIQUE “EURASIE-AFRIQUE”

sur https://www.youtube.com/watch?v=R4h-rDNk-oM

L’AXE EURASIE-AFRIQUE DOIT S’APPUYER SUR LES PIVOTS QUE SONT CES QUATRE CAPITALES :

– Moscou (qui prône l’unification eurasiatique « de Vladivostok à Lisbonne » et l’alliance avec l’Afrique),

– Téhéran (qui est le pivot géopolitique de l’Eurasie unifiée),

– Malabo (qui est l’avant-garde du Néopanafricanisme et le poisson-pilote des « alliances géopolitiques alternatives » en Afrique)

– et Pékin (dont l’évolution du concept des « Nouvelles routes de la Soie » depuis 2016 inclut l’Afrique dans celles-ci).

LE XXIe SIECLE EST CELUI DES BLOCS CONTINENTAUX

En 2050, il y aura certainement un gros bloc nord-américain qui englobera le Canada et le Mexique, peut-être plus loin encore, et à côté de ça, une grande puissance chinoise avec certainement  entre 1,5 et 2 milliards d’habitants. La dimension, c’est aussi la population.

Face à ça, comment rester acteurs de l’histoire ?

Il faut un bloc géopolitique qui puisse faire le contre-poids. Ce n’est pas l’Afrique seule, pas même l’Eurasie, qui le fera, c’est l’axe Eurasie-Afrique. Un bloc continental ayant pour pivots quatre capitales : Pékin, Moscou, Malabo – Pourquoi Malabo ? Parce qu’il n’y a qu’ici qu’on essaie de renouveler la pensée panafricaniste dans la ligne du colonel Kadhafi – et Téhéran, puisque l’Iran est la grande puissance qui émerge au Moyen-Orient en ce moment. Ce doit être un bloc égalitaire, avec des relations égalitaires entre l’Afrique et l’Eurasie. Si nous ne faisons pas cela, nous ne serons plus des acteurs de l’Histoire…

Souvenons-nous toujours que la dimension c’est la puissance. Et la puissance la seule vraie liberté. Liberté d’être acteur de l’Histoire, de choisir et de décider du destin de nos peuples … Le XXIe Siècle sera-t-il à nouveau « un siècle américain », comme le proclame le programme des géopoliticiens néoconservateurs US. Pour dire Non à cette volonté de domination mondiale, il n’y a qu’une seule réponse : l’«Axe Eurasie-Afrique».

NOTES ET RENVOIS :

(1) L’Afro-Eurasie est le supercontinent le plus grand de la Terre, composé de l’Eurasie et de l’Afrique. Elle est aussi appelée Eurafrasie, Afrasie ou Eufrasie.

Toutes les terres la formant sont en effet reliées par des terres émergées ou par des plates-formes continentales. Elle coïncide avec, ou est plus couramment appelée, « l’Ancien

L’Afro-Eurasie – aussi appelée Afrasie, Eurafrasie ou Eufrasie, est le terme utilisé pour décrire l’Eurasie et l’Afrique comme un seul continent, voire un supercontinent. Elle regroupe la majorité des terres émergées de la planète, 55 % du total. Avec 5,7 milliards d’habitants, elle concentre environ 83 % de la population mondiale. L’Afro-Eurasie est le plus grand territoire du globe (84 millions de km2) – comparativement aux Amériques (42 millions de km2), à l’Océanie (9 millions de km2) et à l’Antarctique (14 millions de km2) -. Comme tous les regroupements continentaux, les limites de l’Afro-Eurasie sont parfaitement arbitraires, mais la lecture des cartes du monde donne immédiatement  des arguments en sa faveur.

Cependant, au sens strictement géographique, que la Géopolitique actuelle rend obsolètes, l’Afrique est séparée de l’Eurasie depuis la fin de la construction du canal de Suez en 1869, ce qui en ferait un continent indépendant. L’on propose aussi la chaîne de l’Oural comme limite naturelle entre l’Europe et l’Asie, même s’il s’agit d’une convention désuète aujourd’hui.

(2) La partie continentale de l’Afro-Eurasie a été décrite en tant qu’« île mondiale », terme inventé par Sir Halford John Mackinder dans ‘The Geographical Pivot of History’ (Le Pivot géographique de l’histoire). Le terme exclut les îles et les archipels non continentaux. Mackinder est le théoricien de l’opposition entre puissances maritimes (les « thalassocraties », hier Carthage, L’empire britannique et son successeur géopolitique, les USA, à notre époque moderne) et puissances continentales. Il est aussi le père de la Géopolitique anglo-saxonne, avec ses successeurs américains, Mahan et Spykman.

Cfr. Luc MICHEL, THEORIES DE L’IMPERIALISME AMERICAIN: LA REPONSE DES PEUPLES (2002)

sur http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Luc_Michel.000701.htm

(3) Nous avions introduit cette théorie dans les années 90 en Libye et Mouammar Kadhafi définissait la Libye « comme un pont entre l’unification africaine et l’unification européenne », les deux devant se dégager ensemble de l’impérialisme américain, et c’est à nouveau notre conception, la Méditerranée servant de point de rencontre et de « Mare nostrum » (comme au temps des romains) entre les unifications panafricaine et paneuropéenne agissant en symbiose. La destruction de la Jamahiriya libyenne et la sujétion de l’Union Européenne maintenant complètement vassalisée aux États-Unis via l’OTAN (qui n’est pas le « bouclier de l’Europe » mais son harnais) n’ont pas du tout rendu cette théorie obsolète, elle est toujours valable pour les rapports futurs entre l’Eurasie et l’Afrique.

(4) Cfr. Kornel SAWINSKI « Znaczenie Libii w geopolitycznych koncepcjach Nacjonal-Europejskiej Partii Komunitarnej (PCN) » (La Libye dans les concepts géopolitiques du PCN), communication au « 3e Congrès des Géopoliticiens polonais » – III Zjazd Geopolityków Polskich –, organisé à Wroclaw (Pologne, 21 et 22 octobre 2010),

* Voir sur :

http://www.elac-committees.org/2013/02/18/pcn-spo-znaczenie-libii-w-geopolitycznych-koncepcjach-nacjonal-europejskiej-partii-komunitarnej-pcn/

En pdf sur http://ceredd.free.fr/accueil.htm

* Cfr. Luc MICHEL, « VISIONARY AFRICA », DIALOGUE DES CULTURES ET COOPERATION ENTRE LES UNIONS EUROPEENNE ET AFRICAINE !, in LIBYA NEWS & FACTS, bulletin du CEREDD, N° 2.150, 10 octobre 2010,

En Pdf sur : http://ceredd.free.fr/accueil.htm

Sur l’influence du PCN dans la Jamahiriya :

Le « 3e Congrès des Géopoliticiens polonais » – III Zjazd Geopolityków Polskich –, organisé à Wroclaw (Pologne, 21 et 22 octobre 2010), a été l’occasion d’une brillante intervention de Kornel SAWINSKI intitulée « ZNACZENIE LIBII W GEOPOLITYCZNYCH KONCEPCJACH NACJONAL-EUROPEJSKIEJ PARTII KOMUNITARNEJ (PCN) », « La Libye dans les concepts géopolitiques du PCN ». Géopolitologue, sociologue, analyste à l’ « Europejskiego Centrum Analiz Geopolitycznych », Sawinski est Doctorant à l’Uniwersytetu Śląskiego – Université de Silésie –, il prépare une thèse sur « Les idées géopolitiques de Jean Thiriart ».

Le géopoliticien et chercheur polonais développe longuement dans « La Libye dans les concepts géopolitiques du PCN » l’action générale transnationale du PCN et la mienne pendant plus de 25 ans, amplifiée et continuée dans celle du MEDD-MCR (le réseau pan-européen du MCR libyen, resté organisé en Europe). Ainsi que ses fondements dans l’action du géopoliticien et théoricien paneuropéen Jean THIRIART dans les années 60. Il expose le rôle important et influent joué par l’Organisation transnationale du PCN en tant qu’Ecole de pensée et « think tank » (comme l’entend la politique anglo-saxonne).

Enfin, il en arrive au cœur de son exposé : les liens tissés avec la Jamahiriya libyenne, la proximité des thèses géopolitiques de Moammar KADHAFI, des miennes (je devenais en 2004 Coordinateur-général du MCR en Europe) et du PCN sur la Grande-Europe eurasiatique, la nécessaire émergence d’un monde multipolaire, la Méditerranée conçue comme un lieu de civilisation commune, ou encore le rôle de Pont de la Libye entres les Unions européenne et africaine.SAWINSKI évoque enfin le thème de la Démocratie Directe (dans ses versions libyenne et européenne), le rôle qu’il joue dans ma pensée et celle du MEDD-MCR en tant qu’alternative fondamentale au Parlementarisme bourgeois.

* La version polonaise de cette conférence – avec des résumés français et anglais -a fait l’objet d’un numéro de LIBYA NEWS & FACTS (n° 2054, 17 nov. 2010), le Bulletin du CEREDD ;

Disponible en Pdf sur : http://ceredd.free.fr/accueil.htm

(5) Voir Luc MICHEL, PENSER EN CONTINENTS ! POUR UNE PHILOSOPHIE DE L’ACTION ! POUR UNE MISE EN ACTION DE LA PHILOSOPHIE : CHANGEONS LE MONDE !

Discours de Luc MICHEL, Président du MEDD-RCM, au nom des Délégations du Continent européen, au Meeting d’ouverture de la Première Assemblée mondiale de l’ « Association Internationale des Partisans du Livre Vert » (Tripoli, Libye, 25 octobre 2009),

sur http://www.elac-committees.org/2009/10/25/lucmichel-net-penser-en-continents-pour-une-philosophie-de-laction-pour-une-mise-en-action-de-la-philosophie-changeons-le-monde/

Extrait :

Dans cette vision, Kadhafi conçoit la Libye comme un pont entre l’Afrique et l’Europe. Nous devons souligner combien cette vision est différente de celle des politiciens atlantistes de l’Union Européenne qui, eux, ne bâtissent pas des ponts, mais dressent les murs d’une forteresse.

A Bruxelles ou à Strasbourg, ces politiciens arrogants autant qu’incapables donnent des leçons au monde entier. « Droits de l’homme, libre circulation, libertés » nous disent-ils. Mais dans la réalité ce sont les murs d’une forteresse qu’ils dressent ! Mur de Schengen à l’Est qui coupe l’Europe en deux. Barbelés de Schengen encore à la frontière entre le Maroc et l’Espagne. Et à l’intérieur même de l’Union Européenne, citoyenneté à deux vitesses. Complète pour les pays de la vieille CEE. Droits limités pour les Bulgares, les Roumains ou encore les Polonais…

Traitement indigne des peuples européens catégorisés en peuples supérieurs en droits et en peuples à qui on nie les mêmes droits. Entre 1933 et 1945, sous le Reich nazi on ne faisait pas autre chose. Mais on le disait plus crûment… « Peuple des Seigneurs » et « sous-hommes slaves » !

L’Union européenne entend aussi faire de la Méditerranée une frontière, une de plus ! Le « Processus de Barcelone » ou le « partenariat Europe-Méditerranée », auxquels la Libye a refusé de participer, n’ont pas d’autre sens.

Face à cette vision, il y a celle de Moammar Kadhafi. Qui voit la Méditerranée comme un lieu de culture, de partage, d’échange.

Là aussi Kadhafi a la mémoire du Passé. Celui où la Méditerranée était une unité. La Libye, qui se souvient aussi de son passé romain, qui sait que Leptis Magna a donné à l’Empire romain les empereurs de la dynastie des Sévère. Les politiciens européens l’ont aussi oublié !

Oui, nous militants européens, nous préférons suivre et écouter Kadhafi, qui veut bâtir des ponts pour unir, aux politiciens de L’Union européenne, qui construisent des murs pour séparer !

# COMMENTAIRES SUITE AUX ANALYSES DE REFERENCE

SUR LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY :

* REGARD SUR LES ‘NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE’ (II):

LES ROUTES AFRICAINES. DE L’AXE EURASIE-AFRIQUE A L’UNIFICATION DE L’AFROEURASIE

sur http://www.eode.org/luc-michels-geopolitical-daily-regard-sur-les-nouvelles-routes-de-la-soie-ii-les-routes-africaines-de-laxe-eurasie-afrique-a-lunification-de-l/

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –

Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme

(Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/

LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

COMMENTAIRES SUR LE CONCEPT D’« AXE EURASIE-AFRIQUE »ultima modifica: 2019-04-03T16:17:46+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *