DES ENJEUX GEOPOLITIQUES OCCIDENTAUX DERRIERE LA PRESIDENTIELLE AU SENEGAL

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Flash Vidéo Géopolitique/ Geopolitical Flash Video/

2019 02 27/

VIDEO.FLASH.GEOPOL - Geopol senegal II - presstv (2019 02 27) FR

Le Flash Vidéo du jour …

Le géopoliticien Luc MICHEL dans le ZOOM AFRIQUE de ce 27 février 2019

sur PRESS TV (Iran)

Sources :

* La Video sur PANAFRICOM-TV/

LUC MICHEL:

GEOPOLITIQUE – PRESIDENTIELLE 2019 – AFRICOM – CEDEAO.

COMPRENDRE L’ACTUALITE DU SENEGAL

(SUR LE ‘ZOOM AFRIQUE’ DE PRESS TV, 27 FEVRIER 2019)

sur https://vimeo.com/320311444

* La présentation de PRESS TV :

« Sénégal.

À l’approche des résultats présidentiels, quel serait l’avenir du pays ?

Analyse du géopoliticien Luc Michel. »

* Mes thématiques :

Géopolitique du Sénégal.

Le régime de Macky Sall, allié stratégique de Washington et Paris.

La présidentielle sénégalaise 2019 et ses questions.

La différence de traitement des occidentaux entre le Sénégal et la RDC.

Sall allié de Macron et du Roi du Maroc au sein de la CEDEAO.

L’ACTUALITE DU SENEGAL :

UNE PRESIDENTIELLE 2019 CONTESTEE

« Au Sénégal, on avait rarement vu un tel capharnaüm autour de résultats électoraux », relève ‘Jeune Afrique’. « Au lendemain du vote, aucun résultat officiel, même provisoire, n’a été rendu public, ouvrant la voie à une “guerre des chiffres” entre l’opposition et le président sortant. D’un côté, Idrissa Seck et Ousmane Sonko, qui clament avoir contraint Macky Sall à un “inévitable” second tour. De l’autre, le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, qui annonçait dimanche soir à ses militants que Macky Sall était réélu avec un minimum de 57 % des voix. […] À l’heure qu’il est, difficile de déterminer qui a raison et qui a tort, constate Jeune Afrique, faute de chiffres officiels. »

En tout cas, mise au point de Demba Kandji : « le président de la Commission de recensement des votes est monté au créneau hier pour rappeler les principes, rapporte notamment Seneweb: “personne n’a le droit, a-t-il dit, de proclamer des résultats provisoires, sauf la commission nationale et définitivement le Conseil constitutionnel”. La proclamation des résultats, elle, est prévue entre jeudi et vendredi au plus tard. »

« En attendant, les commentaires et les avis tranchés vont bon train », commente ‘RFI’ …

Pour le site d’information ‘Seneplus’, il est clair que « le peuple sénégalais a imposé, par les urnes, les conditions d’un second tour inéluctable. Sous ce rapport, le respect de la volonté populaire devient un impératif et, toute déclaration, qui ramerait à contre-courant de celle-ci, porterait en elle-même les germes d’une violence inouïe qui mettrait en danger la stabilité du pays […]. Que Macky sache qu’il n’est qu’un simple usufruitier, s’exclame encore Seneplus. Il n’a aucunement le droit de saborder les fondamentaux de la République en confisquant le verdict des urnes. »

« Présentement, sous réserve d’une confirmation des tendances lourdes qui se dessinent, il est fort probable que le candidat Macky Sall a remporté l’élection au premier tour, même avec un score très étriqué, estime le Quotidien dakarois. Mais, poursuit-il, il ne faut pas écarter la possibilité d’un second tour, toujours dans l’air du temps. Les prochaines heures, voire les prochains jours nous édifieront. Au total, ce fut une élection très disputée, constate ‘Enquête’, avec un taux de participation de plus de 60%, ce qui montre une grande maturité des électeurs, conscients de leur devoir civique, mais aussi un engagement sans équivoque des Sénégalais de s’impliquer dans le choix de la personne qui va présider à leurs destinées pour les cinq prochaines années. Un autre enseignement de cette élection, pointe encore ‘Enquête’, est aussi de reconnaître que le temps de l’hégémonie et de la suprématie arrogante du candidat sortant à l’élection présidentielle au Sénégal est révolu. Ce qui signifie aussi que la victoire dès le premier tour du président-candidat n’est plus acquise à l’avance car ce dernier a désormais fort à faire pour se départir de la rude concurrence d’une opposition ragaillardie, mieux organisée aujourd’hui et qui joue crânement sa chance pour mettre en ballotage le président sortant et le pousser à un second tour fatidique. »

# VOIR AUSSI SUR LA GEOPOLITIQUE DU SENEGAL :

* Sur PANAFRICOM-TV/

GEOPOLITIQUE AFRICAINE/

LUC MICHEL:

LE SENEGAL ET LA DIAGONALE STRATEGIQUE DJIBOUTI-DAKAR DE L’AFRICOM US

sur https://vimeo.com/304826566

(Sources : Press TV – PANAFRICOM-TV – Presse sénégalaise – Jeune Afrique – RFI – EODE Think Tank)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

(Flash Vidéo Géopolitique/

Complément aux analyses quotidiennes de Luc Michel)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –

Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme

(Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/

DES ENJEUX GEOPOLITIQUES OCCIDENTAUX DERRIERE LA PRESIDENTIELLE AU SENEGALultima modifica: 2019-02-28T22:12:24+01:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *