LE MYTHE ROMAIN DANS LE SOFT POWER CHINOIS. OU COMMENT LE CINEMA CHINOIS FAIT LA PROMOTION DES ‘NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE’

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2018 09 25/

vignette DRAGONBLADE

Un de mes lecteurs parisien (et professeur de philosophie et d’histoire) me pose ce matin une question importante à propos de mon analyse « Terre et Mer au XXIe siècle » ; je le cite longuement et je salue la qualité de son questionnement :

« Cher M. Michel, je vous lit depuis fort longtemps, j’étais déjà abonné à votre revue « La Cause des Peuples » à la fin des Années ’90.

Et je salue votre constance à propos de l’utilisation du mythe de Rome dans la construction de vos thèses géopolitiques. Mythe dans son sens de construction mentale fondatrice. J’en viens à votre dernière et passionnante analyse. Où comment passer des théories sur « l’Europe de Vladivostock à Lisbonne » (slogan repris par Poutine et Lavrov, vous annonciez déjà l’avenir il y a des décennies) à votre « Axe Eurasie-Afrique ». Je comprends parfaitement la nécessité de l’utilisation des mythes (Rome, Carthage, etc.) pour populariser la Science géopolitique (puisque sur les traces du général Haushofer vous revendiquez avec talent le statut de « science majeure du XXIe siècle » pour la Géopolitique). Et je comprends encore mieux comment la nostalgie de la civilisation romaine peut à la fois séduire un Russe, qui connaît déjà le mythe de la « 3e Rome moscovite », et un européen de l’Ouest qui refuse le mercantilisme épuisé de l’Union Européenne (tout en refusant le retour aux tribus des petits nationalismes que vous dénoncez justement). Je peux encore comprendre, et vous l’avez encore démontré hier (1), que le mythe méditerranéen de la « Mare nostrum », puisses séduire des africains. Mais n’y a-t-il pas une faiblesse dans vos thèses sur le passage de la théorie géopolitique au mythe mobilisateur (condition de votre praxis). Au cœur de votre Axe Eurasie-Afrique, il y a la Chine et ses « nouvelles routes de la soie ». Comment intéresser des chinois à vos mythes historiques romains ?

Telle est ma question ».

COMMENT LE SOFT POWER CHINOIS UTILISE DEJA LA DOUBLE NOSTALGIE DE L’EMPIRE ROMAIN ET DE L’EMPIRE CHINOIS DE LA ROUTE DE LA SOIE ANTIQUE !?

La réponse est déjà donnée par le Soft power chinois (2) et l’on connaît bien à Pékin la nécessité de l’utilisation des mythes historiques pour populariser les thèses politiques et géopolitiques.

AUX SOURCES DE LA GEOPOLITIQUE CHINOISE

Jusque là, la Géopolitique chinoise reposait sur une assise historique, celle de la renaissance de l’Empire chinois avec la dynastie Ming (après 1368). Et sa géopolitique suivait les lignes de direction de celle de l’Empire chinois : expansion vers la Mer de Chine, la Mer du Japon, l’Océan indien, l’indochine et l’indonésie (3). C’est aussi les Mings qui lancèrent les grandes expéditions maritimes chinoises, celles de l’amiral Zheng He (1371 – 1433) notamment. Depuis l’Océan indien, Zheng He explore, durant toutes ces années de voyage, de nombreuses îles de l’océan Indien (notamment l’actuel Sri Lanka). Il remonte la mer Rouge jusqu’en Égypte et descend les côtes africaines jusqu’au Mozambique. Xi Jinping se souviendra de tout cela dans sa vision géopolitique et géoéconomique des « nouvelles routes de la Soie » et de leur extensions africaines.

Mais surtout avec ce projet que l’on appelle aussi en chine OBOR (acronyme de One Belt One Road), Pékin renoue avec la géopolitique chinoise antique, celle des Années –100 à +400, et de la Route de la Soie antique !

LE FILM CHINOIS « DRAGON BLADE » :

UNE UCHRONIE LOURDE DE MESSAGES POLITIQUES …

Un film à grand spectacle, qui a aussi été une énorme réussite commerciale, a été produit par le Cinéma chinois, en guerre contre Hollywood : c’est DRAGON BLADE. Et il répond précisément à la question de mon lecteur parisien. Car il utilise et fusionne, vu de Pékin, les mythes de Rome, de l’empire chinois et la Route de la Soie antique.

Car une route va dans les deux sens, et celle-ci reliait précisément les empires chinois et romain !

* Voir la présentation du film sur EODE-TV/ SOFT POWER CHINOIS ET EURASIE :

PROMOTION DES « NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE » ET DE LA FRATERNITE D’ARMES CHINE-ROME ( LIRE PEKIN-MOSCOU, LA 3e ROME) AVEC LE FILM ‘DRAGON BLADE’

sur https://vimeo.com/291497176

Dragon Blade est un film chino-hongkongais, écrit et réalisée par Daniel Lee. Avec Jackie Chan, qui sert désormais le cinéma chinois. Le film, qui réunit trois stars internationales, a connu un grand succès commercial en Chine. Il s’agit d’un film avec des milliers de figurants et des batailles spectaculaires. Important succès commercial, le film a rapporté 120 millions de dollars US rien que sur le territoire chinois. Je l’ai moi-même découvert par hasard dans un avion des ‘Ethiopian Airlines’ qui me menait d’Addis-Abeba à Malabo … Uchronie historique dans un passé eurasiatique, le film se déroule en 48 avant JC et Jackie Chan incarne Huo An, commandant d’un bataillon de soldats chinois (de la garde de la « Route de la Soie », qui reliait, dans la réalité historique antique, la Chine impériale à l’Empire romain) qui va s’allier avec un centurion romain, Lucius, interprété par John Cusack, pour protéger les frontières chinoises et « les 36 nations traversées par la route de la soie » de potentiels envahisseurs.

Le méchant est un dictateur occidental, ivre de puissance, et qui parle le langage … des neocons du régime Bush II ! Et dont les bannières bleues ont la couleur de l’OTAN … Il se termine par une allégorie géopolitique : ayant vaincu le dictateur occidental, gardes chinois et légionnaires romains partent ensemble assurer la paix sur la Route de la Soie. « Empire chinois vs Occident. Et nous perdons », disait une critique américaine du film !

Le moment de bravoure du film chinois étant la chanson du film :

l’hymne romain « Fidèle à la Rome éternelle ». On se rappelle alors opportunément, pour ceux qui n’auraient pas encore compris le message: la Chine d’aujourd’hui marche la main dans la main sur les « nouvelles routes de la Soie » avec les héritiers de l’Empire romain, cette 3e Rome moscovite … J’espère avoir répondu à mon cultivé lecteur philosophe.

PS :

Un salut particulier aux amis chinois de Shenzhen et d’Addis-Abeba, qui me suivent par Satellite sur ‘Afrique Media’.

NOTES ET RENVOIS :

(1) Voir sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

COMMENTAIRES: CARTHAGE IMPLANTATION COLONIALE SUR LE SOL AFRICAIN (TERRE ET MER AU XXIe SIÈCLE III)

sur http://www.lucmichel.net/2018/09/24/luc-michels-geopolitical-daily-commentaires-carthage-implantation-coloniale-sur-le-sol-africain-terre-et-mer-au-xxie-siecle-iii/

(2) Sur la notion de Soft Power, voir sur EODE-TV/

* LUC MICHEL:

A BATONS ROMPUS SUR LE ‘SOFT POWER RUSSE’ ET LA ‘DIPLOMATIE PARALLELE’

D’EODE – (SOFT POWER PARTIE 1)

Sur https://vimeo.com/242079030

* Et LUC MICHEL:

A BATONS ROMPUS SUR LE ‘SOFT POWER RUSSE’ ET LA ‘DIPLOMATIE PARALLÈLE’

D’EODE – (SOFT POWER PARTIE 2)

Sur https://vimeo.com/242637227

(3) Voir sur EODE THINK TANK / LUC MICHEL :

GÉOPOLITIQUE. LA CHINE ET L’AVENIR DE L’EURASIE AU XXIe SIECLE

Sur http://www.lucmichel.net/2015/03/16/eode-think-tank-luc-michel-geopolitique-la-chine-et-lavenir-de-leurasie-au-xxie-siecle-2/

# COMMENTAIRES SUITE AUX ANALYSES DE REFERENCE :

LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

TERRE ET MER AU XXIe SIÈCLE (I) :

AU CŒUR DE LA CONFRONTATION GEOPOLITIQUE FONDAMENTALE

sur http://www.lucmichel.net/2018/09/21/luc-michels-geopolitical-daily-terre-et-mer-au-xxie-siecle-i-au-coeur-de-la-confrontation-geopolitique-fondamentale/

LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/

TERRE ET MER AU XXIe SIÈCLE (II) :

COMMENT LES FONDEMENTS DE LA GEOPOLITIQUE, SCIENCE DU XXIe SIECLE, VONT DETERMINER LES CENTS PROCHAINES ANNEES

sur http://www.lucmichel.net/2018/09/22/luc-michels-geopolitical-daily-terre-et-mer-au-xxie-siecle-ii-comment-les-fondements-de-la-geopolitique-science-du-xxie-siecle-vont-determiner-les-cents-prochaines-annees/

(Sources : EODE-TV – EODE Think Tank)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :

Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme (Vu de Moscou et Malabo) :

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/

LE MYTHE ROMAIN DANS LE SOFT POWER CHINOIS. OU COMMENT LE CINEMA CHINOIS FAIT LA PROMOTION DES ‘NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE’ultima modifica: 2018-09-28T09:41:45+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *