Comunicato Opposition Lyon-Turin sur l’abandon du projet Notre Dame des Landes,

untitled

Notre Dame des Landes

en correspondance avec Lyon-Turin.

Communiqué du 17 janvier 2018

Le gouvernement vient d’annoncer l’abandon du projet Notre Dame des Landes, INUTILE, COÛTEUX ET DANGEREUX.

Les opposants félicitent les opposants à ce projet destructeur d’espaces agricoles, de biodiversité et d’argent public pour leur combat et leur persévérance à se battre contre des potentats locaux qui ne sont jamais comptables de leurs décisions. Ils se sont battus pour que l’évidence de l’utilisation et de la bonne gestion de l’infrastructure existante triomphe.

De nombreuses correspondances entre les dossiers Notre Dame des Landes et Lyon-Turin :

– Ils ont été portés par des élus locaux bien placés au plus haut sommet de l’État comme l’a observé la Cour des Comptes;

– Les capacités des infrastructures existantes n’ont pas été étudiées sérieusement et ont été discréditées sans démonstration probante. Il aura fallu attendre le rapport de la médiation pour que l’existant apparaisse enfin comme une solution viable et moins coûteuse;

– Ils ont été pensé il y a plus de 30 ans alors que l’informatique balbutiait, que les partisans étaient dans la logique de croissance sans fin sans préoccupation de la préservation de la planète et de l’argent public;

– Les opposants ont été discrédités et les promoteurs n’ont utilisé que des arguments d’autorité, des slogans de communicants, sans jamais démontrer leurs allégations;

– Que ce soit le Préfet qui est passé chez Vinci ou les promoteurs du Lyon-Turin qui sont élus par le lobby des Partenariats Public/Privé, les deux projets sont truffés de conflits d’intérêts;

– Les prévisions se sont toutes révélées fausses et délibérément sur évaluées;

– Les deux projets sont des projets DU et POUR le privé, l’un en concession l’autre en PPP;

– L’emploi est servi comme argument ultime alors que le développement de l’existant et le bon usage de l’argent public, pour l’accessibilité, la sécurité, l’entretien, la meilleure utilisation des infrastructures existantes est créateur d’emplois pérennes et utiles au plus grand nombre;

– Les analyses et propositions des opposants n’ont pas été débattues, ni même prises en compte …

La liste serait longue encore des similitudes, mais nous ne retiendrons qu’une seule évidence, l’existant est dans les deux cas sous-utilisé, capable d’absorber les augmentations de trafics sans porter atteinte aux finances publiques.

Il existe toutefois une différence notable entre les deux dossiers, dans le cas de Notre Dame des Landes, la DGAC a triché et menti pour disqualifier l’existant.

Dans le cas du Lyon-Turin, la haute administration a écrit depuis 1998, il y a 20 ans déjà, que l’existant suffit pour longtemps, que les prévisions sont douteuses et démenties. Pourtant ces rapports ont été passés sous silence dans les enquêtes publiques et le sont encore.

Que faut-il faire pour que cela soit porté à la connaissance du public ?

Nous saluons le bon sens et la raison à Notre Dame des Landes en condamnant l’usage de la force publique comme contrepartie à l’abandon du projet.

Nous attendons que les voies ferrées existantes soient utilisées dans les Alpes car elles sont l’alternative compétitive à la route avec de l’emploi à la clé.

Nous appelons au bon sens et à l’arrêt du projet fou du Lyon-Turin.

Contact Coordination des Opposants au projet “Lyon-Turin” :

Daniel IBANEZ 06 07 74 10 17 / François MAUDUIT 06 31 58 01 71 contact@lyonturin.eu /

http://lyonturin.eu/

Le 17/01/2018 à 14:08, Paolo Prieri a écrit :

A tutti gli amici e compagni-e di lotta

Oggi il Governo ha finalmente annunciato l’abbandono del progetto dell’aeroporto di Notre Dame des Landes.

Per noi questo abbandono sarà effettivo dal 9 febbraio, alla scadenza della DUP (dichiarazione di pubblica utilità).

Se questo abbandono sarà confermato (lo è stato, N.d.T.), è davvero una vittoria storica contro un progetto distruttivo, resa possibile grazie a un lungo movimento determinato e plurale.

Innanzi tutto, vorremmo dare un caloroso benvenuto a tutti coloro che si sono mobilitati contro questo progetto aeroportuale negli ultimi 50 anni.

Per quanto riguarda il futuro della ZAD, il movimento nel suo complesso sta affermando oggi:

– la necessità che i contadini e gli abitanti che sono espropriati possano riconquistare i pieni diritti il prima possibile,

– il rifiuto di espellere coloro che sono venuti a vivere nei terreni in questi ultimi anni per difenderli e che desiderano continuare a viverci e prendersene cura,

– la volontà da parte del movimento in tutta la sua diversità – agricoltori, naturalisti, i residenti, le associazioni, i vecchi e nuovi residenti- di prendere in carico a lungo termine i terreni della ZAD.

Per attuare ciò, avremo bisogno di un periodo di congelamento della ridistribuzione istituzionale dei terreni.

In futuro, questo territorio deve essere in grado di rimanere un’area di sperimentazione sociale, ambientale e agricola.

VI INVITIAMO A PARTECIPARE AL RADUNO DEL 10 febbraio nei terreni per celebrare l’abbandono dell’aeroporto e continuare a costruire il futuro della ZAD.


Desideriamo in questo giorno memorabile inviare un forte messaggio di solidarietà nei confronti della altri grandi lotte contro i progetti distruttivi e la difesa dei territori minacciati.

Movimento contro il progetto dell’aeroporto NDDL
GPII Group of NDDL

Comunicato Opposition Lyon-Turin sur l’abandon du projet Notre Dame des Landes,ultima modifica: 2018-01-23T13:34:32+01:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *