Lyon-Turin : le bout du tunnel s’éloigne

https://www.mediacites.fr/lyon/enquete-lyon/2017/12/20/lyon-turin-le-bout-du-tunnel-seloigne/

Déjà enlisée durant quatre mois l’hiver dernier, la machine qui fore la montagne pour le tunnel transfrontalier de la future ligne ferroviaire Lyon-Turin est de nouveau à l’arrêt. Officiellement pour « maintenance ». Elle est en réalité trop endommagée pour avancer sans une sérieuse remise en état.

 

Sur le chantier du Lyon-Turin. Depuis octobre, l’engin géant qui creuse le tunnel ferroviaire entre la France et l’Italie est à l’arrêt. Photo : Andia.

Sous la couche de neige fraîche qui ouate la vallée de la Maurienne, Federica panse discrètement ses plaies. La colossale machine baptisée d’un prénom féminin italien excave la montagne entre France et Italie pour forer le tunnel de la future ligne ferroviaire Lyon-Turin. Ou plutôt, excavait : déjà immobilisée quatre mois l’hiver dernier, la chenille géante – 11,3 mètres de diamètre, 138 mètres de long – est de nouveau à l’arrêt. Entrée en action en octobre 2016, elle s’était embourbée dès . .

Sur un coût total pour la section transfrontalière de 8,6 milliards d’euros, valeur 2012.

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l’article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !

Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.
Lyon-Turin : le bout du tunnel s’éloigneultima modifica: 2017-12-21T18:39:01+01:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *