GRAND JEU AU PROCHE-ORIENT: POUTINE ‘NOUVEAU TSAR’ DE L’ORIENT (I). LE MAITRE DU JEU SYRIEN

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/

2017 12 18/

LM.GEOPOL - Poutine tsar de l'Orient I syrie (2017 12 18) FR 2

Le presse russe a qualifié poutine de « nouveau tsar » de l’Orient (1). Elle n’ a pas tord tant le président russe, surfant sur les erreurs américaines, celles de Obama comme de trump, en Syrie et ailleurs, s’est imposé dans le nouveau « Grand jeu » proche-Oriental. Et pas seulement en Syrie. Après six ans de conflit, la victoire du Président Assad et de ses alliés russe et iranien est incontestable et incontournable. La guerre importée d’Occident se conclut par un « nouveau Yalta » d’où les USA sont exclus (2)…

LE GRAND ORIENT DE POUTINE

Au cœur de la vision géopolitique orientale de Poutine, il y a encore et toujours la « Troisième Rome » ! Dans la vision russe, l’Orient est conçu géopolitiquement au sens classique ancien, où Moscou entend protéger et défendre les chrétiens d’Orient.

L’Orient, ici, ne se borne pas aux Proche et Moyen Orient. Cet espace géopolitique est celui de l’ancien Empire ottoman. La structure étatique a disparu, la permanence géoculturelle demeure. Occasion aussi de rappeler aux Européens de l’Ouest que l’Europe s’est construite en Occident et en Orient, et que Byzance fut, avec Rome, la seconde capitale de l’Empire. Et qu’ensuite, Moscou devint la « Troisième Rome ».

PARTIE I-

POUTINE MAITRE DU JEU SYRIEN

Mardi dernier a été pour Vladimir Poutine une journée très chargée sur le front diplomatique, où sa visite éclair au Proche-Orient a confirmé la place centrale de Moscou.

Première étape en Syrie. Où Poutine s’est rendu inopinément à la base aérienne de Hmeimym à Lattaquié, au cœur du pays alouite, pour rencontrer son homologue syrien Bachar al-Assad, avant de s’envoler l’après-midi pour l’Égypte et le soir pour la Turquie.

Poutine qui a donc visité inopinément la base aérienne de Hmeimim, une base aérienne russe située au sud-est de la ville de Lattaquié en Syrie, a ordonné le retrait de la majeure partie des forces russes en Syrie, a rapporté l’agence de presse russe Interfax. « La guerre étant gagnée » au profit de Damas ! « Les forces syriennes et russes ont réussi à vaincre « l’un des plus puissants groupes terroristes internationaux  en l’espace à peine de deux ans » s’est félicité Poutine. 

Le président russe devaitt se rendre à Ankara et au Caire dans la journée, après son déplacement surprise en Syrie. Son ministre de la Défense Sergueï Choïgou l’accompagne dans la tournée.

POUTINE DIRIGEAIT “PERSONNELLEMENT” L’AVIATION RUSSE EN SYRIE (PESKOV)

On sait maintenant que Poutine dirigeait personnellement les opérations militaires russes en Syrie !

Les opérations menées par l’aviation russe en Syrie étaient pour la plupart sous le commandement du Président Poutine en personne, a déclaré, ce jeudi 14 décembre, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, sur la chaîne Russia 24. Le porte-parole du Kremlin a qualifié d’« excellent commandant » Poutine (qui est le commandant en chef de l’armée russe), avant de déclarer que le Président assiste personnellement dans la plupart des opérations étrangères de l’armée de l’aire russe.

S’agissant toujours des opérations russes en Syrie, Peskov a déclaré que « ces opérations qui ont duré des années ont pu largement atteindre leurs objectifs et les territoires syriens ont été nettoyés de la présence des terroristes favorisant ainsi une réconciliation politique inter-syrienne ».

LA PRESENCE MILITAIRE RUSSE EN SYRIE PROMISE A DURER

Le président russe n’arrivait pas de Damas les mains vides. Selon l’agence de presse ITAR-TASS, il venait de remettre à la Douma l’avant-texte d’un accord qui pérennise la présence militaire russe en Syrie.

Selon cet accord signé avec Damas pour une période 49 ans, la base navale russe à Tartous se développera. L’accord autorise également la Russie à bénéficier d’autres bases militaires communes sans avoir à en payer le coût à la Syrie. Le personnel russe bénéficie d’une immunité totale civile et administrative. Les biens immobiliers et mobiliers de la base jouissent d’une immunité de perquisition, de réquisition et de saisie. Selon les termes de cet accord, la Russie a le droit d’envoyer autant qu’elle le souhaite, effectifs et équipements, à Tartous pour assurer la sécurité de la base russe. L’accord est renouvelable pour 25 ans supplémentaires. « Un facteur de stabilité pérennisée et bien appréciable » dit encore TASS !

MOSCOU DENONCE LE DEPLOIEMENT ILLEGAL DES FORCES US EN SYRIE

La Russie a aussi critiqué mercredi les « prétextes » émis par les États-Unis pour rester en Syrie en violation de la souveraineté territoriale du pays. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a déclaré, ce mercredi 13 décembre, que « la présence des forces de la soi-disant coalition sous l’égide des États-Unis en Syrie était illégale ».

Maria Zakharova, porte-parole du MAE russe, a déclaré :

« Les justifications de Washington sur la présence de la soi-disant coalition sur le territoire syrien, en violation de la souveraineté du pays, ne peuvent être acceptées, surtout lorsqu’elles sont accompagnées de remarques selon lesquelles le groupe terroriste de Daech n’est pas encore totalement vaincu en Syrie ». Elle souligne que « la présence de la Russie en Syrie est légale et en pleine conformité avec le droit international ».

La porte-parole russe a affirmé : « Les forces russes ont joué un rôle décisif dans la défaite des terroristes de Daech en Syrie ». Elle a également réfuté les allégations américaines selon lesquelles les forces américaines auraient « vaincu le groupe terroriste Daech en Syrie », en disant que cela est « sans fondement et illogique ».

Pour ce qui est des aides onusiennes au peuple syrien, la porte-parole de la diplomatie russe a encore précisé :

« Moscou estime que la procédure d’acheminement de l’aide à travers la frontière syrienne mine la souveraineté du pays, le Conseil de sécurité des Nations unies envisage actuellement l’extension d’une procédure spéciale, établie en 2014, sur les livraisons d’aide humanitaire de l’ONU en Syrie à travers les frontières des États voisins. Selon l’évaluation de la Russie, cette procédure est en fait destinée à provoquer l’éclatement de la Syrie, ce qui va à l’encontre de la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies et des accords négociés dans différents formats internationaux ».

En résumé Moscou va mettre en échec le « plan B » de Washington, la « géostratégie du chaos » (« somalisation »). Le changement de régime – par la « révolution de couleur » de 2011, transformée en guerre civile importée – ayant échoué …

MOSCOU A IMPOSE SA VOLONTE : ASSAD VA RESTER AU POUVOIR

L’échec américano occidental en Syrie vient d’être reconnu ce dimanche soir par le principal allié de Trump en Syrie (avec les saoudiens), Macron. Fin de partie pour l’Elysée et le Quai d’Orsay qui ont tout fait pour précipiter le départ du président Assad.

Dans son entretien sur le “20 heures” de France 2 ce 17 décembre, Macron a déclaré :

« Je pense que d’ici (…) fin février, nous aurons gagné la guerre en Syrie » (sic). L’arrogant président avouant ensuite l’échec occidental. « La prochaine étape sera de gagner la paix ». « Le rôle de la France sera de contribuer à déminer, démilitariser le pays » (resic). « Bachar Al-Assad sera là, (…) parce qu’il est protégé par ceux qui ont gagné la guerre sur le terrain, que ce soit l’Iran ou la Russie », a ajouté le président français.

NOTES :

(1) Cfr. LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ SEEN FROM RUSSIA: PUTIN IS THE ‘NEW LORD OF THE MIDDLE EAST’ (RIA NEWS AGENCY)

sur http://www.lucmichel.net/2017/10/10/luc-michels-geopolitical-daily-seen-from-russia-putin-is-the-new-lord-of-the-middle-east-ria-news-agency/

(2) Cfr. LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ TRIPARTITE SOCHI SUMMIT (‘THE AXIS OF ORDER’) SEEN FROM RUSSIA: ‘A NEW YALTA THAT EXCLUDES THE AMERICANS’

sur http://www.lucmichel.net/2017/11/28/luc-michels-geopolitical-daily-tripartite-sochi-summit-the-axis-of-order-seen-from-russia-a-new-yalta-that-excludes-the-americans/

Photos :

Assad, Poutine et le général russe et ministre de la Défense Sergueï Choïgou, sur la base de hmeymim, près de Lattaquié en Syrie.

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/

GRAND JEU AU PROCHE-ORIENT: POUTINE ‘NOUVEAU TSAR’ DE L’ORIENT (I). LE MAITRE DU JEU SYRIENultima modifica: 2017-12-21T17:26:55+01:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *