UKRAINE : RIEN NE VA PLUS ENTRE LES MERCENAIRES DES USA !

NOVOROSSIYA COORDINATION CENTER/

Новороссия Новости/ 2017 12 09/

NOVO - LM saakashvili vs kiev (2017 12 09) FR 2

Après une tentative ratée, l’Ukraine a arrêté Mikhail Saakashvili … Rien ne va plus entre Poroshenko, le chef de la junte de Kiev, et l’ex président géorgien Saakashvili !

Les services de sécurité ukrainiens ont annoncé avoir réussi à arrêter à nouveau vendredi l’ex-président géorgien Mikhail Saakashvili, après avoir échoué dans une tentative précédente de détenir cet adversaire du président ukrainien Petro Porochenko. L’ancien président géorgien, devenu opposant ukrainien après avoir dirigé Odessa pour le compte de la Junte de kiev, avait été arrêté Mardi dernier. Avant d’être libéré par ses partisans descendus dans la rue.

LE MEDIAMENSONGE DU PROCUREUR GENERAL DE KIEV AVALISE PAR LES MEDIAS DE L’OTAN

Le procureur général Yuriy Lutsenko a précisé que l’opposant de 49 ans, qui milite notamment contre la corruption, était accusé « d’avoir essayé de fomenter un coup d’Etat, soutenu par la Russie ». Ce qui est un énorme médiamensonge du procureur général de Kiev, lorsqu’on connaît la carrière anti-russe au service des américains de Saakashvili. Médiamensonge répercuté sans recul par les médias de l’OTAN …

Saakashvili “a été placé dans un centre de détention provisoire”, a indiqué le procureur sur Facebook. “Nous avons l’intention d’enquêter, et de demander à la justice une audience pour une éventuelle liberté sous caution”, a-t-il poursuivi. Une vidéo en direct diffusée sur la page Facebook de Saakashvili a montré des dizaines de ses partisans criant “honte” devant son lieu de détention.

Mardi dernier, Saakashvili avait de manière spectaculaire réussi à s’échapper d’un véhicule d’agents de sécurité venus l’appréhender, sous la pression de ses partisans. Depuis, il a continué à mener des manifestations devant le parlement de Kiev, réclamant « la destitution du président Porochenko pour avoir échoué dans la lutte contre la corruption de haut vol ». Il soutient que ses actions sont légales et pacifiques.

LA CARRIERE ANTI-RUSSE AU SERVICE DES AMERICAINS DE SAAKASHVILI

Détenteur d’un passeport américain, Saakashvili avait été envoyé en Géorgie en 2003, où il avait réussi à opérer un changement de régime par une « révolution de couleur » (La « Révolution des Roses », appuyée par les « vitrines légales de la CIA » et les Réseaux Sorös (1). Devenu président il avait gouverné par la terreur et déclenche en 2008 une guerre contre la République auto-proclamée d’Ossétie du Sud (2), ouverte par le bombardement de la capitale sud-ossète Tskhinvali et de nombreuses mort civiles (3). La Russie s’était engagée alors et avait infligé une solide correction au régime géorgien, ne s’arrêtant que devant la Capitale Tbilissi. Le régime ayant perdu les élections, Saakashvili s’était ensuite enfui aux USA, poursuivi pour corruption, abus de pouvoir, détentions arbitraires et tortures, exécutions extra-judiciaires. Les USA refusant de l’extrader.

En 2015, le président Porochenko avait nommé, sur suggestion des américains, l’ancien président géorgien gouverneur de l’importante région ukrainienne d’Odessa, sur la Mer noire. Ville à majorité russophone qui, sans la répression sauvage (dont le massacre de la Maison des syndicats) (4) de la Junte de Kiev, aurait déclaré une République autoproclamée au printemps 2011 et rajoint la Novorossiya (DNR et LNR) … Mais par la suite les relations entre les deux hommes se sont fortement dégradées, et Mikhail Saakashvili s’est vu privé de son passeport ukrainien. Depuis c’est la guerre entre les mercenaires des USA !

LUC MICHEL(ЛЮК МИШЕЛЬ) / НОВОРОССИЯ НОВОСТИ

NOTES :

(1) De 2000 à 2005 une série de « révolutions de couleur » a installé des régimes pro-américains ou tenté de le faire : Serbie (le coup d’essai réussi en 2000) – Belarus (où Lukashenko a arrêté tous les coups d’état occidentaux) – Géorgie – Ukraine « orangiste » – Kyrgistan … Derrière les « révolutions de couleur » en Eurasie, le soi-disant « printemps arabe » et la déstabilisation africaine (les « révolutions de couleur à l’africaine »), il y a les mêmes réseaux spécialisés dans les changements de régime, pilotés depuis Washington. Et les mêmes donneurs d’ordre : CIA, NED, Soros et autres Mc Cain !

La « Révolution des Roses » en Géorgie, suivant les élections contestées de 2003, conduisirent à la chute d’Edouard Chevardnadzé et son remplacement par Mikheil Saakachvili, citoyen américain, après de nouvelles élections législatives en mars 2004. La révolution des roses était soutenu par le mouvement de résistance civique KMARA, la version locale d’OTPOR (formée à Belgrade par OTPOR/CANVAS).

(2) Ex-région autonome de la Géorgie d’après la division administrative de l’URSS, l’Ossétie du Sud (capitale Tskhinvali) a proclamé son indépendance le 20 septembre 1990. Tbilissi a alors riposté et les opérations militaires ont fait des milliers de morts de part et d’autre de 1990 à 1992. Lors du premier référendum de janvier 1992, au lendemain de la disparition de l’URSS, l’Ossétie du Sud s’est massivement exprimée en faveur de son indépendance envers la Géorgie. Les Sud-Ossètes mettent le cap sur le rapprochement avec l’Ossétie du Nord, république du Caucase du Nord russe, notant que les Ossètes, du Nord comme du Sud, ont bénévolement intégré la Russie en 1774, une bonne trentaine d’années avant la Géorgie. Près de 99% des Sud-Ossètes ont dit « oui » au référendum organisé ce 12 novembre 2006 par les autorités séparatistes et proposant de faire de la région un Etat indépendant. Tskhinvali ne cache pas son objectif stratégique de réunification avec l’Ossétie du Nord, une république russe du Caucase du Nord, et refuse catégoriquement de reconnaître la souveraineté géorgienne sur son territoire. Un « conflit gelé » perdure autour de cette république. En Abkhazie (autre république autoproclamée) et en Ossétie du Sud agressées par la Géorgie, les combats n’ont cessé qu’après l’intervention d’une force internationale de maintien de la paix. Après l’agression de l’Ossétie du Sud par la Géorgie en août 2008 et la courte guerre entre la Russie et la Géorgie, Moscou a reconnu les deux républiques caucasiennes.

Cfr. LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LES ‘CONFLITS GELES’ DE L’ESPACE POST-SOVIETIQUE

sur http://www.eode.org/luc-michels-geopolitical-daily-les-conflits-geles-de-lespace-post-sovietique/

(3) Sur le site Archives 1995-2012 du PCN-NCP :

Cfr. Luc MICHEL, GUERRE DANS LE CAUCASE POUR LE CONTROLE DE L’EURASIE : CONTRE L’AGRESSION FASCISTE DE LA GEORGIE, DES USA ET DE L’OTAN ! AVEC LA REPUBLIQUE D’OSSETIE DU SUD ET LA RUSSIE !, PCN-INFO du 8 août 2008,

sur http://www.pcn-ncp.com/PIH/pih-080808.htm

(4) Ecouter le Podcast sur PCN-TV (YouTube) :

LE MASSACRE D’ODESSA ET AU-DELÀ (PAR LUC MICHEL) PCN-TV avec La Voix de la Russie — Europäischer Widerstand – lucmichel.net /

2014 05 08 / 69e ANNIVERSAIRE DE LA VICTOIRE DE 1945

sur https://www.youtube.com/watch?v=jrMs5EJ-KrQ

________________________

Support to the Union of the People Republics of NOVOROSSIYA / (People Republics of Donetsk – DNR – and Lugansk – LNR -)

* Go to LIKE  our Official Page on

https://www.facebook.com/novorossiya.center/

* Groupe EURASIA – RUSSIA – NOVOROSSIYA

https://www.facebook.com/groups/eurasia.russia.novorossiya/

* Blog NOVOROSSIYA INFO

https://www.scoop.it/t/novorossiya

UKRAINE : RIEN NE VA PLUS ENTRE LES MERCENAIRES DES USA !ultima modifica: 2017-12-15T08:25:50+01:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *