GEOPOLITIQUE AFRICAINE : L’INTERVENTION MILITAIRE MASSIVE DE L’U.S. ARMY EN AFRIQUE ET LE ROLE SUPPLETIF ASSIGNE DESORMAIS A L’ARMEE FRANCAISE

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Flash géopolitique – Geopolitical Daily/

2017 11 03/

mattis1b

« États-Unis : les élus s’inquiètent de la présence militaire américaine en Afrique », dit l’AFP !

Dix ans après la création de l’Africom par Bush et Obama, huit mois après le discours du général Mattis, chef du Pentagone et homme fort de l’administration Trump, à Djibouti, où sur la base française il a exposé la ligne stratégique des USA sous Trump pour l’Afrique, « les élus du Congrès commencent à s’inquiéter de la présence militaire américaine en Afrique, un continent qu’ils connaissent peu et où ils craignent que les Etats-Unis mènent une guerre secrète et perpétuelle contre un ennemi en mutation permanente » (dixit l’AFP).

mattis2

* Lire aussi :

Quand la France de Macron appelle à plus de troupes US en Afrique … Sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ GEOPOLITIQUE AFRICAINE : AFRICOM. L’OUTIL MAJEUR DE LA RECOLONISATION AMERICAINE DE L’AFRIQUE sur http://www.lucmichel.net/2017/10/23/luc-michels-geopolitical-daily-geopolitique-africaine-africom-loutil-majeur-de-la-recolonisation-americaine-de-lafrique/

« La présence en Afrique est beaucoup plus importante que ce que le public américain croit, a déclaré le sénateur démocrate Tim Kaine sur CNN le 30 octobre. Les Américains ont été surpris d’apprendre que quatre bérets verts avaient été tués au Niger ». La récente embuscade meurtrière au Niger, qui a coûté la vie à quatre militaires des forces spéciales et au moins quatre soldats nigériens, a mis en lumière l’ampleur de la présence militaire des États-Unis en Afrique, à savoir 6 000 hommes déployés dans 53 pays. Sans parler des « contractuels », ces « chiens de guerre », style Blackwaters, qui « doublent » la présence militaire de Washington …

« L’incident a aussi relancé le débat sur la base juridique des opérations contre les groupes islamistes à l’étranger, au moment où le Pentagone annonce que la guerre est en train de se déplacer, notamment vers l’Afrique, et où les États-Unis débloquent 60 millions de dollars pour le G5 Sahel », la force antijhadiste mise en place par la France.

On notera que la soi-disant « opposition entre la France et les USA » sur le G5 Sahel n’était qu’une comédie destinée à leurrer les africains. C’est la ministre française de la Défense, qui, rencontrant les généraux Mattis et Mc Caster à Washington, à appelé à une intervention renforcées de l’US Army en afrique ! L’Axe Paris-Washington, ou plutôt Trump-Macron, est bien une réalkité et la « nouvelle Françafrique 2.0 » de Macron désormais la succursale des USA en Afrique …

Le ministre de la Défense Jim Mattis a été interpellé à plusieurs reprises à ce sujet le 29 octobre lors d’une audition de la commission des Affaires étrangères du Sénat consacrée à la modernisation de la loi autorisant l’usage de la force armées (AUMF) qui date de 2001, juste après les attentats du 11 septembre. « Si nous ne modifions pas l’AUMF, vous pensez avoir toutes les autorisation pour envoyer des troupes en Afrique du Nord ? », lui a ainsi demandé le sénateur démocrate Ben Cardin. « Oui », lui a répondu le chef du Pentagone. Jim Mattis a noté que le groupe Al-Qaïda d’Oussama Ben Laden, que visait la loi à l’origine, s’était scindé et transformé au fil des ans pour donner naissance au groupe État islamique (EI) car « ces mouvements changent de nom aussi souvent que les groupes de rock’n’roll ».

COMME AU VIETNAM AU DEBUT DES ANNEES 60, LES CONSEILLERS MILITAIRES SERVENT A DISSIMULER L4ENGAGEMENT AMERICAIN DANS UNE GUERRE INAVOUEE …

Officiellement, il s’agit 3d’entraîner, conseiller et assister les pays africains pour leur permettre de lutter eux-mêmes contre les groupes islamistes ». Dans les faits, les opérations vont bien plus loin et « si les élus américains sont unis dans leur soutien à la guerre contre l’EI en Irak et en Syrie, ils sont plus sceptiques au sujet des djihadistes ailleurs dans le monde, et notamment en Afrique ».

« C’est une région qui n’est pas familière à beaucoup de sénateurs ni beaucoup d’Américains, s’est inquiété l’élu démocrate Chris Coons. Cette tragédie au Niger, la perte de nos quatre soldats américains, nous a aidé à mettre l’accent sur le fait que nous avons des citoyens et des sénateurs qui ne savent pas exactement où dans le monde nous sommes engagés contre cet ennemi en mutation ».

Des militaires américains sont déployés et équipés pour le combat dans 19 pays dans le monde, dont 11 sont africains, à savoir la Somalie, la Libye, le Kenya, le Niger, le Cameroun, l’Ouganda, le Soudan du Sud, la République démocratique du Congo, la Centrafrique, Djibouti et l’Égypte.

Pour le républicain Rand Paul, la mission officielle est en fait un euphémisme et il s’agit bien de troupes engagées dans un conflit. « Il semble que vous croyez pouvoir aller n’importe où, n’importe quand, qu’il y ait une guerre en cours ou pas, a-t-il lancé au ministre de la Défense. On peut appeler ça entraîner et équiper, mais je soupçonne fort qu’au Niger, il s’agit de bien plus que ça ».

DJIBOUTI PIVOT GEOSTRATEGIQUE POUR LES AMERICAINS … MAIS AUSSI LES PROJETS GEOECONOMIQUES CHINOIS (« NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE »)

Retour sur la visite du Général Mattis à Djibouti … Ancienne chasse gardée de la France, les puissances se bousculent aujourd’hui pour avoir leur base à Djibouti, un point stratégique de premier ordre. Le secrétaire américain à la Défense James Mattis a fait part au président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh, samedi 22 avril, des inquiétudes américaines sur la construction d’une base militaire chinoise – la première base chinoise à l’étranger -, juste à côté du Camp Lemonnier qui abrite la grande base américaine en Afrique. La rencontre entre les deux hommes a signé la fin de la tournée du chef du Pentagone au Moyen-Orient.

Pourquoi Mattis est-il allé à Djibouti pour sa premiere visite en Afrique ?

Djibouti est au cœur de la stratégie des Etats-Unis en Afrique de l’Est et au Moyen-Orient. Le pays abrite, à ce titre, la seule base américaine en Afrique, située dans le Camp Lemonnier qui accueille quelque 4 000 soldats et contractuels américains, selon le Pentagone. Mais Djibouti est aussi au cœur de la stratégie géoéconomique de Pékin, qui veut en faire le pivot du volet africain du grand projet de Xi Jinping, « les nouvelles routes de la Soie ». Et on sait que la recolinsation de l’Afrique par les USA vise à en écarter les chinois. La base joue un rôle-clef dans le soutien aux opérations militaires américaines dans la région. En Somalie voisine, les forces spéciales aident l’armée locale à lutter contre les insurgés shebabs liés à al-Qaïda. Elle sert aussi d’appui aux opérations par drones pour éliminer les terroristes liés à al-Qaïda ou à l’Etat islamique qui sont au Yémen. Aujourd’hui, toutes les puissances mondiales se bousculent dans ce territoire, autrefois une chasse gardée de la France, pour son emplacement stratégique. Djibouti est idéalement placé à la jonction du golfe d’Aden et de la mer Rouge, par où transite 40% du trafic maritime mondial.

Le secrétaire américain à la Défense s’inquiète donc surtout de l’entrée en jeu de la Chine, qui est en train de construire sa première base militaire à l’étranger, juste à côté du Camp Lemonnier. Et les djihadistes ne sont qu’un prétexte d’intervention. Les Chinois y rejoignent les Japonais, qui y ont construit une base militaire, une première depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, officiellement « pour participer à la lutte anti-piraterie au large de la Somalie ». La France, l’ancienne puissance coloniale, est à Djibouti depuis plus longtemps. Elle y entretient un contingent de près de 1 500 militaires, ainsi que des bases aériennes et navales. Voisines directe de la grande base US.

L’AXE MILITAIRE FRANCO-AMERICAIN EN AFRIQUE

A Djibouti, Jim Mattis a vanté « le professionnalisme des forces françaises ». Il a vanté « les efforts et les résultats français dans la lutte contre le terrorisme ».

« Je n’ai pas de doute que les Français continueront de prendre les meilleures décisions pour leur propre intérêt, et que les terroristes n’auront pas à se réjouir de ces décisions », quel que soit le résultat des élections, a déclaré Mattis lors d’un point de presse. Les Français « ont toujours prouvé qu’ils étaient là quand il fallait faire face » aux réseaux extrémistes, a-t-il poursuivi. Leurs forces sont « parmi les plus professionnelles, les plus capables (…) dans ce genre de combat et connaissent bien la région ».

Et le patron de l’Africom, le général Thomas Waldhauser, d’ajouter: « Nous souhaitons que ce soit vraiment nos partenaires dans cette partie du continent qui mènent le combat ».

Avec Macron, encore plus « américain » que Sarkozy et issu du puissant réseau d’influence américain en France, la « French American Foundation », l’Axe s’est renforcé étroitement, comme l’a montré la participation de Trump au défilé du dernier ’14 juillet’ à Paris …

POUR UNE ANALYSE COMPLETE DE LA VASSALISATION MILITAIRE DE PARIS A WASHINGTON :

Voir ma série d’analyses sur PRESS TV (IRAN) … Dans une série d’émissions réalisées pour « REPORTAGE » sur PRESS-TV (Iran), j’ai décrypté la « nouvelle Françafrique 2.0 » du président Macron et les raisons de la réorganisation d’une nouvelle Armée française, aux service et aux ordres des USA, de l’OTAN et de l’AFRICOM : la nouvelle « infanterie sénégalaise » du Pentagone. Ironie de l’Histoire … coloniale !

* PCN-TV/ LUC MICHEL SUR PRESS-TV (IRAN):

POURQUOI MACRON EPURE-T-IL SON ARMEE ?

(I- MACRON, LA FRANCAFRIQUE ET LA NOUVELLE ARMEE FRANCAISE) sur https://vimeo.com/228493578 PRESS TV : « Nous voudrions revenir sur ce fameux changement de chef d’état-major en France. D’après les premières informations, le général Pierre de Villiers a démissionné en dénonçant des coupes budgétaires, mais de votre point de vue quelles étaient les réelles raisons de ce changement radical de chef d’état-major en France ? »

 

* PCN-TV/ LUC MICHEL SUR PRESS-TV (IRAN):

USA ET FRANCAFRIQUE RIVAUX OU COMPLICES ?

(II- MACRON, LA FRANCAFRIQUE ET LA NOUVELLE ARMEE FRANCAISE) sur https://vimeo.com/228493598 PRESS TV : « Suite au rapprochement politique entre la France et l’Amérique, mis en lumière lors de la fête nationale française, nous nous sommes intéressés à leurs rapports de rivalité ou de complicité en Afrique. Luc Michel, géopoliticien et expert politique, nous l’explique. »

 

* PCN-TV/ LUC MICHEL SUR PRESS-TV (IRAN):

LA FACE CACHEE DU GENERAL LECOINTRE DEVOILEE

(III- MACRON, LA FRANCAFRIQUE ET LA NOUVELLE ARMEE FRANCAISE) sur https://vimeo.com/228493613 PRESS TV : « Suite aux changements au sein de l’une des plus puissantes armées de la planète, nous nous sommes intéressés à son nouveau commandant, le général Lecointre, nouveau chef d’état major de l’armée française. Mais à peine nommé chef d’état-major des armées en remplacement du général Pierre de Villiers, François Lecointre pourrait d’ores et déjà faire face à une polémique durable : celle du rôle des militaires français lors du génocide rwandais. Luc Michel, géopoliticien et expert politique, analyse la question.»

 

Photo :

Mattis à Djibouti. Le chef du Pentagone, James Mattis, salue un détachement de troupes françaises, le 23 avril 2017, au Camp Lemonnier, à Djibouti, qui accueille la principale base américaine en Afrique.

 

(Sources : AFP – Jeune-Afrique – EODE Think Tank)

 

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

 

* PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

________________

 

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/

GEOPOLITIQUE AFRICAINE : L’INTERVENTION MILITAIRE MASSIVE DE L’U.S. ARMY EN AFRIQUE ET LE ROLE SUPPLETIF ASSIGNE DESORMAIS A L’ARMEE FRANCAISEultima modifica: 2017-11-03T17:51:34+01:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *