‘LUC MICHEL NSHIMIRIMANA’ : LA COMMUNAUTE DES BURUNDAIS RECOIT EN SON SEIN LE PANAFRICANISTE LUC MICHEL !

# LUCMICHEL. NET/ PCN-SPO/ 2016 08 10/

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

http://www.lucmichel.net/

 LM.NET - LM général adolphe (2016 08 10) FR

Entre les Burundais, ceux qui sont patriotes et aiment leur patrie, pas les fantoches de Washington, Paris ou Bruxelles (l’ex mandataire colonial, qui a semé la haine au Burundi et au Rwanda), et Luc MICHEL, le « panafricaniste blanc » c’est une grande histoire d’amitié qui va au-delà de l’engagement anti-impérialiste.

Luc MICHEL a fait du Burundi sa cause personnelle et les Barundis le lui rendent bien !

Son dernier voyage au Canada et Québec, avec le Conseiller Willy Nyamitwe (Présidence du Burundi) a été l’occasion de l’accueillir dans la Communauté populaire du Burundi.

Et de lui donner comme nom burundais, celui de « Luc Michel Nshimirimana » en hommage au Général Adolphe Nshimirimana, assassiné il y a tout juste un an par les terroristes instrumentalisés par les occidentaux et leur vassal de Kigali. Une marque d’estime particulièrement appréciée par le géopoliticien panafricaniste …

QUI ETAIT LE GENERAL NSHIMIRIMANA ?

Le général Adolphe Nshimirimana, ancien chef d’état-major de l’ex-rébellion CNDD-FDD parvenue au pouvoir à Bujumbura et l’un des hommes forts du Burundi de Pierre Nkurunziza a été assassiné le 2 août 2015, à Bujumbura dans une attaque à la roquette. Le conseiller en communication de la présidence avait alors déclaré « J’ai perdu un frère, un compagnon de lutte, la triste réalité c’est que le général Adolphe Nshimirimana n’est plus de ce monde », avait écrit sur son compte Twitter Willy Nyamitwe.

“Maillon fort de la galaxie Nkurunziza”, comme le décrivait l’hebdomadaire “Jeune Afrique”, Adolphe Nshimirimana est considéré comme l’artisan de la mobilisation des partisans du président. À la tête durant dix ans du Service national de renseignement (SNR), communément appelé la “Documentation”, celui que ses partisans appelait simplement “Adolphe” était issu des rangs de la rébellion hutue qui affronta les Tutsi durant la guerre civile (1993-2005). « Ses faits d’armes au ‘maquis’ lui ont valu de grimper les échelons jusqu’au sommet de l’état-major de la branche armée du mouvement rebelle hutu CNDD-FDD , transformé en parti politique en 2003, avant de prendre le pouvoir », écrivait le très hostile quotidien “Libération” au service de l’OTAN, dans un portrait consacré au général.

Souvent présenté comme le « bras droit du Président », il était chargé de mission auprès de la Présidence et perçu par beaucoup comme celui qui a empêché la tentative de coup d’Etat pro-occidental, en mai 2015 …

KH / PCN-SPO

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

http://www.lucmichel.net/

‘LUC MICHEL NSHIMIRIMANA’ : LA COMMUNAUTE DES BURUNDAIS RECOIT EN SON SEIN LE PANAFRICANISTE LUC MICHEL !ultima modifica: 2016-08-18T15:29:59+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *