Lyon Turin Visite de Manuel Valls

Villarbernon
73140 Saint Michel de Maurienne

vamaurienne@yahoo.fr

Saint Michel de Maurienne, le 18 juillet 2016

Communiqué de Presse

Inauguration d’un tunnelier chinois pour creuser un gouffre
financier français

L’inauguration le 21 juillet 2016 du tunnelier du chantier de la galerie de reconnaissance du tunnel de base Lyon-Turin de Saint Martin la Porte par le Premier Ministre Manuel Valls sera l’occasion de grandes déclarations sur le lancement de ce projet pharaonique, de plus de 30 milliards d’Euros, alors que son financement n’est toujours pas assuré. L’absence de financement devrait pourtant interdire la poursuite de ce projet comme l’a dit le Conseil d’Etat dans sa décision concernant la LGV Poitiers Limoges.

Tous les services de l’Etat : la Cour des Comptes, l’Inspection Générale des Finances, le Conseil Général des Ponts et Chaussées … ont confirmé que ce projet est un gouffre financier qui ne pourra se terminer que par la faillite comme c’est le cas pour la liaison Perpignan-Figueras.

Persister dans le déni est une marque de fabrique dans la conduite de ce projet. 
Dans une période où les finances publiques sont mises à la diète, plus que jamais les priorités sont dans la rénovation et l’entretien des infrastructures ferroviaires existantes pour assurer des transports de qualité au quotidien. La politique du tout TGV des différents gouvernements a contraint la SNCF à réduire ses effectifs, à supprimer des TER remplacés par des autocars dégradant sensiblement la qualité de service.
Pire, la sécurité du réseau ferré est menacée faute d’investissements massifs. Le Président de la SNCF, G Pepy, a déclaré à propos du Lyon-Turin : « Ce sera autant d’argent en moins pour moderniser le réseau ferroviaire existant » et le Président de SNCF Réseau a démissionné en pointant les problèmes de sécurité, celui de l’ARAFER ( Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières ) de son côté se déclare « inquiet pour l’avenir du réseau » ferré français et « pas persuadé » que la SNCF soit capable d’en améliorer rapidement l’état (1).

Vivre et Agir en Maurienne dénonce la casse du fret ferroviaire avec les démontages des voies utiles à ses activités et réaffirme que la ligne existante du Mont Cenis, notoirement sous utilisée (2), peut et doit être utilisée dès maintenant pour le fret dans l’intérêt des transporteurs et des populations des vallées alpines soumises à la pollution des camions.

La réalité du Lyon-Turin :

– Ce sont des dégâts environnementaux irréversibles : la perte de terres agricoles, le drainage des eaux par les tunnels et le tarissement des sources, des millions de m3 de déblais, la destruction d’espaces et d’espèces protégés autorisée par arrêté préfectoral.
– C’est un projet de partenariat public privé (3) payé par l’argent public, basé selon le principe socialisation des pertes – privatisation des bénéfices. Vivre et Agir en Maurienne déclare que l’argent public doit aller aux services publics.
– C’est un grand projet confié aux majors du BTP avec leur cortège de travailleurs détachés souspayés, instaurant le dumping social qui mène à la justification de la destruction du Code du Travail.
– C’est le choix d’une société 100% chinoise qui ne paie pas d’impôts en France pour la commande du tunnelier inauguré en grande pompe par un Premier Ministre complaisant.
Ces réalités ne peuvent que mener Vivre et Agir en Maurienne à demander l’arrêt de ce projet.

VIVRE ET AGIR EN MAURIENNE
Contact presse :
Annie COLLOMBET : 04 79 56 57 40

(1)   http://www.europe1.fr/societe/le-gendarme-du-rail-quitte-son-poste-inquietpour-lavenir-du-reseau-ferre-2797276#xtor=CS1-16

(2) http://lyonturin.eu/analyses/docs/LES%20VRAIES%20CAPACIT%C3%89S%20DE%20LA%20LIGNE%20EXISTANTE%20AMB%C3%89RIEU%20CULOZ%20%E2%80%A6.pdf
(3) http://lyonturin.eu/analyses/docs/LYON_Turin_PPP_preuves.pdf

Lyon Turin Visite de Manuel Vallsultima modifica: 2016-07-20T14:49:11+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *