BURUNDI. EXIT ‘ARUSHA BIS’: LE CNDD-FDD TRANCHE LE DEBAT ET SUIT LES CONSEILS DE LUC MICHEL

 KH pour PANAFRICOM/ 2016 06 30/

http://www.panafricom-tv.com/

https://www.facebook.com/panafricom/

https://www.facebook.com/Panafricom2/

PANAF - LM suivi sur arusha (2016 06 30) FR

Dans un communiqué publié ce jour, le parti présidentiel burundais CNDD-FDD dénonce les manipulations occidentales (en particulier celles du néocolonialisme belge) et les arrières-pensées de l’opposition compradore pro-occidentale entourant les négociations dites d’ « Arusha bis ». « La vérité attendue par  le peuple Burundais ne viendra pas d’Arusha bis » affirme la direction du parti du président Nkurunziza. Qui dénonce for justement les nostalgies néocoloniales du gouvernement belge : « toute la haine qui anime certains autorités belges dont Louis Michel, son fils Charles Michel et Didier Reynders contre le pouvoir issu de la volonté du peuple par les urnes ». Exit Ausha ! Et place à des négociations sincères au Burundi, entre burundais …

 LES CONSEILS DE LUC MICHEL SUIVIS ?

 On notera que c’est exactement la position que prônait Luc MICHEL, président de PANAFRICOM, lors de la conférence « Le Burundi au cœur du Panafricanisme » organisée le 4 mai 2016 à Bujumbura, où le ‘panafricaniste blanc’ avait conseillé au leadership burundais « de ne pas aller à Arusha ».

Que conseillait Luc MICHEL : « le dialogue inclusif d’Arusha est un piège diplomatique mené par les occidentaux.Le dialogue comme cela s’est fait dans d’autres pays africains doit se dérouler au pays, pas avec des partis fantoches, pas avec un gouvernement convoqué à la dernière minute alors que les autres ont été convoqués longtemps avant. Le dialogue comme cela s’est fait dans d’autres pays africains doit se dérouler au pays, pas avec des partis fantoches, pas avec un gouvernement convoqué à la dernière minute alors que les autres ont été convoqués longtemps avant. Ce serait comme aller à Canossa. Ce n’est pas acceptable et cela ne va pas vous apporter la paix. Cette paix passera par la fin du terrorisme, le contrôle de la frontière avec le Rwanda, et c’est là qu’il faut une force d’interposition. N’attendez pas trop des Nations Unies, elles ont échoué un peu partout. Depuis le Congo de Lumumba, je ne vois pas beaucoup de réussite. Le paix est entre les mains des citoyens ». Voilà ce que conseillait Luc MICHEL « sous une salve d’applaudissements ».

* Voir PANAFRICOM-TV /

Burundi/ Sur Iwacu-TV … « Luc Michel conseille Bujumbura de ne pas aller à Arusha »

http://www.panafricom-tv.com/2016/05/08/panafricom-tv-burundi-sur-iwacu-tv-luc-michel-conseille-bujumbura-de-ne-pas-aller-a-arusha/

LE DEBAT AU BURUNDI SUR LES CONSEILS DE LUC MICHEL …

Conseil largement débattu au Burundi. Et sur le Net africain …

Certains, au sein de cette même opposition compradore y avaient même vu un « scandale politico-diplomatique » D’autres, comme IWACU, média d’opposition (lié au Monde Afrique de Paris, financé par OSIWA de Georges SORÖS), annonçant « Arusha en procès » : « Après les conseils du « géopoliticien panafricaniste » belge, Luc Michel, de ne pas prendre part aux pourparlers inter-burundais d’Arusha, le pouvoir donne des coups de boutoir contre ce dialogue ».

«Est-ce qu’Arusha est la clé ? Est-ce qu’Entebbe est la solution ? Ou Bruxelles ?», se demandait alors Willy Nyamitwe, conseiller en communication du chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza. Selon lui, toutes ces questions trouveraient « des réponses dans un proche avenir » : « Il faut donner du temps au temps ».

* Voir notamment sur INFOS GRANDS LACS :

RADEBU réagit aux propos de Luc Michel sur les négociation d’Arusha

http://infosgrandslacs.info/productions/radebu-reagit-aux-propos-de-luc-michel-sur-les-negociation-darusha

et sur https://vimeo.com/166688829

A Bujumbura, après le congrès du CNDD-FDD ces 18-19 juin derniers, le temps a tranché …

KH / PANAFRICOM

http://www.panafricom-tv.com/

https://www.facebook.com/panafricom/

https://www.facebook.com/Panafricom2/

Photo : LM lors de la Conférence du 4 mai 2016 à Bujumbura.

BURUNDI. EXIT ‘ARUSHA BIS’: LE CNDD-FDD TRANCHE LE DEBAT ET SUIT LES CONSEILS DE LUC MICHELultima modifica: 2016-07-02T22:42:23+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *