‘NHM’ MAGAZINE (CAMEROUN) DENONCE LES CAMPAGNES DE DESTABILISATION CONTRE LUC MICHEL

KH pour PCN-SPO/ 2015 10 08/

Avec NHM magazine/

http://www.lucmichel.net/

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

PCN-SPO - NHM 57 dénonce les campagnes ctre LM (2015 10 08)  FR

NOUVEAUX HORIZONS MAGAZINE (Cameroun), dans son N° 57 à paraître ce 12 octobre 2015, consacre un long article intitulé « MANIPULATION ET INTOXICATION SUR FOND DE LEGENDE NOIRE. LUC MICHEL ET LE PCN DECRETES “NEONAZIS” PAR LES BARBOUZES DE WIKIPEDIA ET AUTRES MEDIAMENTEURS » à démonter la campagne de diffamation et de déstabilisation contre Luc MICHEL et le PCN.

 * Le n°57 de NHM est disponible gratuitement en Pdf

à titre promotionnel en écrivant à Pierre Claver Nkodo son éditeur :

horizonsnouveauxmaginter@gmail.com

LUC MICHEL ET LE PANAFRICANISME : LES CURIEUX « OUBLIS » DE WIKIPEDIA

Pas moins de 7 pages diverses sont consacrées sur Wikipedia (qui nest pas une « encyclopédie en ligne » -sic- mais une officine barbouzarde de déstabilisation et de manipulation des ennemis du Bloc américano-atlantiste) à démontrer que Luc MICHEL « ne représenterait rien ». Le géopoliticien, salué à Moscou, Téhéran ou Malabo, est présenté comme un « actviste » (sic), qui serait « sans audience » (resic). Un « dictionnaire politique » français le dit même « mort suicidé » (sic) (*), farfeluterie sur laquelle NHM revient aussi. Quelle énergie, quelle débauche d’énergie pour quelqu’un qui n’existerait pas politiquement !

Si vous consultez ces pages, une chose vous saute immédiatement à l’esprit : pas une ligne sur le combat panafricain de Luc MICHEL, panafricaniste reconnu dans toute l’Afrique, pas un mot sur sa collaboration étroite avec la grande TV panafricaine AFRIQUE MEDIA, pas une mention de ses fans qui se comptent par millions sur le continent noir. Et ses 25 ans de combat avec la Jamahiriya de Kadhafi sont expédiées en une phrase lapidaire. Et toujours aucune mention de la branche africaine de son Ong EODE, EODE-AFRICA. C’est que le Luc MICHEL panafricaniste, avec ses réseaux et ses cadres noirs, fait tâche dans la « légende noire » forgée par les officines barbouzardes occidentales contre Luc MICHEL et son organisation politique en Eurasie, le PCN (fondé en 1984) …

En Afrique, cette « légende » diabolisante ne marche pas. L’Afrique est peu ou pas concernée par le faux moralisme des barbouzes et autres presstitutes occidentaux. Ce qui n’empêche pas des agents des polices politiques déguisés en africains de tenter le coup. C’est à ces campagnes haineuses que NHM magazine entend répondre, dans un Cameroun où Luc MICHEL est une figure connue du combat panafricain (Douala étant le cœur de son fan-club africain) …

‘HNM’ DEMONTE LES « MANIPULATION ET INTOXICATION » CONTRE LUC MICHEL !

Extrait : « Le dictionnaire en ligne Wikipedia le présente comme “un militant politique

belge d’extrême-droite, ancien membre du mouvement néo-nazi FANE et fondateur

du PCN-NCP en 1984”. Une présentation caricaturale située à des années-lumières de la vérité, d’un homme qui a voué sa vie au combat sans relâche contre les oppresseurs de tous

genres qui polluent l’univers. Mais ceux qui connaissent bel et bien le panafricaniste

et géopoliticien belge, battent aisément en brèche la manipulation ourdie à son encontre par les puissants du monde qui craignent de perdre leurs privilèges par la faute de ses dénonciations de leurs crimes et rapines. Voici donc le vrai Luc Michel que les

agents de l’impérialisme tentent de nous cacher (…) Wikipedia, tous les “presstitutées” et les officines barbouzardes au service de l’OTAN et de la Françafrique vous auraient-ils menti ? Le lecteur intelligent a la réponse. »

KH / PCN-SPO

(*) Certains n’ont même pas hésité à annoncer la « mort de Luc MICHEL », dans un « grand suicide collectif des adhérents ». Cette « fausse nouvelle », est reprise inlassablement sur de nombreux sites d’extrême-droite, où Luc MICHEL est haï pour son action contre les « Front National » en Belgique et en France. L’on y parle de « feu Luc MICHEL » (sic). Cela provient d’un livre honteux, une supercherie intellectuelle publiée en 2008 par l’éditeur L’Harmattan à Paris. Il s’agit d’une compilation exhaustive de fausses nouvelles, sans vérification, notes, documents ou références, pompeusement intitulée « DICTIONNAIRE DE LA MOUVANCE DROITISTE DE 1945 A NOS JOURS » et compilée par un certain Jacques Leclercq. Oscar de la décennie du mediamensonge.

« Ce sinistre crétin, commentait alors PCN-SPO, y invente à propos de Luc MICHEL une nouvelle catégorie de confusion. On connaissait l’homonymie. Lui a inventé la patronymie ! En effet, il confond sur base de leurs prénoms – volontairement ? Car tant de bêtise surprend… – Luc MICHEL et Luc JOURET, le dirigeant d’une secte, l’OTS, effectivement suicidé et qui évidemment n’a jamais eu ni lien ni appartenance avec notre Organisation. Le tout en ignorant nos positions effectives, le combat bien connu du PCN contre les sectes d’extrême-droite. Cet exemple est significatif. Car il repose lui-même sur la fusion de divers mediamensonges précédents sur Luc MICHEL et le PCN » …

_______________________

http://www.lucmichel.net/

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

‘NHM’ MAGAZINE (CAMEROUN) DENONCE LES CAMPAGNES DE DESTABILISATION CONTRE LUC MICHELultima modifica: 2015-10-09T15:20:28+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *