L’UNION EUROPEENNE N’AIME PAS LES REFERENDA: APRES LA CRIMEE VOICILA GRECE !

BL pour EODE Think Tank / Avec Sputnik News (Moscou)/ 2015 07 03/

 “Pour l’Union européenne, le référendum de Crimée, comme forme de démocratie directe et d’autodétermination du peuple, est un danger et un mauvais exemple en lui-même »

– Luc Michel.

EODE TT - LM l'ue ctre les referenda (2015 07 03) FR 1

L’Union Européenne a un malaise lorsqu’il s’agit de l’organisation d’un référendum. Cette union, de moins en moins « européenne » et chaque jour davantage atlantiste, prétend représenter un processus « démocratique » basé sur « l’expression populaire ». Mais quant il s’agit du référendum, la base même de cette expression populaire, l’oligarchie compradore qui dirige véritablement l’UE est aux abonnés absents.

La colère de cette minorité oligarchique contre le référendum en Grèce sur la crise de l’Euro renvoie à celle contre le Référendum d’auto-détermination de la République de Crimée et de la Ville de Sébastopol en Mars 2014, où une majorité de Criméens a choisi démocratiquement le retour de la péninsule à la Russie.

L’UE a décidément un problème majeur avec les référenda !

Ce que rappelait Luc MICHEL à l’occasion du premier anniversaire du Référendum en mars dernier, dans une interview à SPUTNIK NEWS (Moscou) :

EODE TT - LM l'ue ctre les referenda (2015 07 03) FR 2

 « LE RÉFÉRENDUM EN CRIMEE CREE UN PRECEDENT POUR LES PAYS DE L’UE » (13 MARS 2015)

Extraits: “Le référendum du 16 Mars 2014 en Crimée, qui a abouti à la réunification avec la Russie, était un danger et un mauvais exemple du point de vue de l’UE, dit un administrateur général d’ONG.

Le référendum qui a eu lieu en Crimée le 16 Mars 2014 et a conduit à sa réunification avec la Russie a créé un précédent pour les pays de l’UE, dit mardi à Sputnik l’administrateur général de l’Observatoire eurasien pour la démocratie et les élections (EODE).

“Pour l’Union européenne, le référendum de Crimée, comme une forme de démocratie directe et d’autodétermination du peuple, est un danger et un mauvais exemple en lui-même,” a déclaré Luc Michel à l’agence d’information.

Michel a expliqué que beaucoup appellent à l’autodétermination dans les pays de l’UE, comme les Flamands en Belgique, mais aussi une partie de la communauté française du pays qui veut revenir à la République française, les Catalans, les Galiciens, les Basques en Espagne, le peuple écossais au Royaume-Uni, les Vénitiens et les Padaniens en Italie et aussi les Siciliens.

Le 11 Mars 2014, la Crimée et sa ville portuaire de Sébastopol au statut spécial ont adopté une déclaration d’indépendance de l’Ukraine, demandant la réunification avec la Russie. La déclaration a été suivie d’un référendum à l’échelle régionale, le 16 Mars 2014, et le 18 Mars 2014, le traité d’adhésion entre la Crimée et la Russie “.

* Original sur Sputnik News: http://sputniknews.com/politics/20150317/1019631080.html#ixzz3esn1hn1p

* Interview complète de Luc Michel sur Eode.org :

Géopolitique/ Interview de Luc Michel par Sputnik International (Moscou): La Crimée un an après

http://www.eode.org/eode-bureau-de-presse-geopolitique-interview-de-luc-michel-par-sputnik-international-moscou-la-crimee-un-an-apres/

BL / EODE PRESS OFFICE

Illustration : le référendum grec jugé par l’UE, homme sans tête, vu par le quotidien bruxellois LLB …

___________________________

EODE- Eurasian Observatory for Democracy and Elections

http://www.eode.org/

https://www.facebook.com/EODE.org

EODE-TV sur Vimeo: https://vimeo.com/eodetv

L’UNION EUROPEENNE N’AIME PAS LES REFERENDA: APRES LA CRIMEE VOICILA GRECE !ultima modifica: 2015-07-09T15:15:50+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *