INTERVIEW DE LUC MICHEL PAR SPUTNIK INTERNATIONAL (MOSCOU): LA CRIMEE UN AN APRÈS

# EODE BUREAU DE PRESSE/ GEOPOLITIQUE/ 

 EODE Press Office/ 2015 03 17 / Avec Sputnik International /

http://www.eode.org/

https://vimeo.com/eodetv

EODE PO - LM interview on Crimea SPUTNIK INT. (2015 03 18)  FR

Le 16 mars a marqué une année depuis le référendum en Crimée.

À cet égard, Luc MICHEL (*) fournit des commentaires sur les questions suivantes d’Alexandre Mosesov, journaliste russe, pour SPUTNIK INTERNATIONAL (Rédaction anglophone de Sputnik / Rossiya Segodnya, Moscou, anciennement “Radio Moscou / La Voix de la Russie”):

LA CRIMEE, UNE RÉVOLUTION GEOPOLITIQUE

# Alexander Mosesov / Sputnik News : Comment évaluez-vous l’importance de la réunification  de la Crimée avec la Russie: pour l’Europe – en termes de sécurité européenne? Pour la Russie?

 Luc MICHEL : La Crimée est une révolution géopolitique ! Le cas de la Crimée est une étape essentielle vers un nouveau monde multipolaire. Cela signifie l’extinction de l’ancien monde unipolaire, le “Nouvel Ordre Mondial” de Georges Bush (père) en 1991. Beaucoup d’analystes l’oublient. Comme je l’analysais immédiatement après le référendum, en mars 2014, le cas de la Crimée était déjà classé. Pour la Russie, la Crimée est un pivot de défense géostratégique, depuis Catherine La Grande. Il était impossible de la laisser aller. Et certainement pas à l’OTAN, avec son vieux projet d’une base américaine à Sébastopol.

C’est la clé de l’accès à la Méditerranée pour la Flotte russe. Et c’est un axe géopolitique pour la Russie lié à la Base de Tartous, à côté de Lattaquié en Syrie. Les deux sont essentiels à la puissance russe et la sécurité dans la Mer Noire et la Méditerranée.

 Pour les USA, mais aussi pour l’UE, mais avec un point de vue différent, la Crimée de retour en Russie est un énorme challenge pour le Bloc Atlantique. C’est tout l’Ordre post-soviétique en Eurasie depuis l’effondrement de l’URSS – la «plus grande catastrophe géopolitique du XXe siècle», a déclaré Poutine – et la destruction de la Yougoslavie par l’Occident qui sont contestés. Depuis cette énorme défaite de la «Russie géopolitique» – ce qu’était aussi l’URSS – la Russie a décliné de façon constante. C’est fini après le référendum de Sébastopol et de Crimée et de l’adhésion à la Fédération de Russie. La Russie est de retour!

 Pour l’Union européenne aussi, le référendum de Crimée, qui est aussi une forme de Démocratie directe et d’auto-détermination du peuple, est un danger et un mauvais exemple par lui-même! A l’intérieur de l’UE, il y a beaucoup de peuples appelant à cette sorte d’auto-détermination: les Flamands en Belgique, mais aussi une partie de la communauté française de Belgique qui veut retourner à la République française – les Catalans, les Galiciens et les Basques en Espagne – les Ecossais en Grande-Bretagne – les Vénitiens et les Padaniens (Italie du Nord, Lombardie), mais aussi les Siciliens … Ici nous étudions seulement les partis autonomistes importants ou les partis indépendantistes. En Belgique, c’est un enjeu majeur caché tant pour l’UE que l’OTAN, avec leurs sièges installés à Bruxelles. Dans cette optique, la Russie et la Crimée ont donné un mauvais exemple pour les peuples de l’UE. C’est aussi un signal fort de par la forte représentation des partis autonomistes (flamand, padanien, catalan, galicien) dans les observateurs de notre “Mission Internationale de monitoring” (*).

 LA MENACE DE L’OTAN SUR LA CRIMEE

 # Alexander Mosesov / Sputnik News: À votre avis, le danger des forces de l’OTAN occupant la Crimée est-il réel?

 Luc MICHEL : Il y a beaucoup de gesticulations, à la fois diplomatiques et militaires, dans la déclaration et les soi-disant plans de l’OTAN et des USA contre la Russie. À l’été 2014, la Junte de Kiev a publié des plans, avec des cartes agressives, montrant une attaque de la Crimée, mais aussi du Kouban par l’armée ukrainienne, avec le soutien des marines de l’OTAN. C’était avant la défaite stratégique de l’armée de Kiev au Donbass …

Mais personne dans l’OTAN n’est prêt à payer le prix de ce genre de guerre, ce qui peut impliquer un conflit nucléaire et une troisième guerre mondiale. Seule la Junte de Kiev, avec son équipe de politiciens aventuriers d’extrême-droite et de faible niveau peut rêver de ce genre d’agression militaire.

 La militarisation de la mer Noire, en violation des accords internationaux (Convention de Montreux) avec la complicité d’Ankara (membre clé de l’OTAN), par les marines et armées de l’OTAN est plus dangereux. Parce qu’un risque existe là d’une escalade militaire, en commençant par un seul incident (comme dans la crise des missiles de 1962 à Cuba).

La réponse de Moscou, avec l’installation de systèmes anti-missiles de la nouvelle génération (S400, Iskander et la génération suivante) et probablement des armes nucléaires mobiles (Topols), est la bonne réponse à l’OTAN, lui indiquant de ne pas passer la ligne rouge. Et c’est aussi assurer la flotte russe de Sébastopol d’une capacité impressionnante de représailles.

 # Alexander Mosesov / Sputnik News: À votre avis, la Crimée sera-t-elle un jour reconnue par l’Occident? Dans quelles circonstances?

 Luc MICHEL: Dans le temps immédiat, une reconnaissance n’est pas possible. L’OTAN la rend impossible pour l’UE. Et c’est Washington et non Bruxelles – ou Berlin – qui a la décision finale. Mais l’Histoire n’est jamais écrite quelque part. En d’autres temps, la reconnaissance officielle de la Crimée (car elle l’est déjà de facto) comme une partie de la Fédération de Russie pourrait faire partie d’un accord plus général. Par exemple de la question ukrainienne. L’Ukraine est un Etat en faillite et tout y est possible dans le court laps de temps.

 (*) Luc MICHEL, géopoliticien, administrateur général de EODE.

EODE – Observatoire eurasien pour la Démocratie et les Elections – a été directement impliquée dans le référendum de Crimée. EODE était l’ONG en charge de l’organisation de la «Mission internationale de monitoring du référendum” …

 Voir EODE-TV:

EODE-TV & AFRIQUE MEDIA/ COMMENT LA CRIMEE EST REDEVENUE RUSSE/ UKRAINE VERSUS NOVOROSSIYA (1)

https://vimeo.com/103799370

 EODE BUREAU DE PRESSE

 Photo: Luc MICHEL en Crimée, près de Simféropol, le 16 Mars 2014, avec la mission de EODE …

___________________________

http://www.eode.org/

EODE-TV on Vimeo : https://vimeo.com/eodetv

INTERVIEW DE LUC MICHEL PAR SPUTNIK INTERNATIONAL (MOSCOU): LA CRIMEE UN AN APRÈSultima modifica: 2015-03-31T18:07:00+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *