POUR EN FINIR DEFINITIVEMENT AVEC LE MYTHE YANKEE DU “6 JUIN 1944” : NON, LE SOLDAT RYAN N’EST PAS VENU “LIBERER L’EUROPE” !

Luc MICHEL pour PCN-INFO/

avec PCN-SPO – lucmichel.net/ 2014 06 06 /

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

PIH - LM le mythe yankee du 6 juin (2014 06 06) FR

Le « 6 juin 1944 » se situe historiquement dans la politique séculaire d’hégémonie mondiale des USA.

Le « 6 juin 1944 », l’occupant yankee a pris la place de l’occupant nazi.

Le « 6 juin 1944 » est le point de départ de l’imposture historique sur laquelle repose la domination yankee en Europe.

Le « 6 juin 1944 » n’est pas une « libération », c’est le début de la colonisation de l’Europe par l’impérialisme yankee.

 La machine de propagande s’est à nouveau mise en branle et l’on veut à nouveau aujourd’hui nous faire croire que les américains ont débarqué en Normandie le 6 juin 1944 pour « libérer l’Europe ». Les erreurs naïves de la diplomatie russe, encore emprise de la Schizophrénie des Années Eltsine et des illusions létales sur « les partenaires occidentaux » (sic), contribuent, hélas, à ce bourrage de crânes.

 C’est pourtant faux ! Historiquement faux !

Et d’ailleurs pour les historiens américains et anglo-saxons l’opération s’appelle toujours depuis 1944 « L’invasion ». Et sept décennies après le 6 juin 1944, les troupes américaines occupent toujours l’Europe et étendent leur domination avec l’extension de l’OTAN aux pays d’Europe centrale, jusqu’aux frontières russes.

 La sous-civilisation yankee nous envahit – Lire : Guerre culturelle (1) et L’américanisation du monde (2) – avec ses sodas, ses hamburgers, ses films, ses séries débiles et sa fausse morale. Il faut le rappeler : ce n’est pas l’armée américaine qui a libéré l’Europe mais l’Armée rouge. Et sans le sacrifice de 27 millions de Soviétiques conduit avec détermination par le Maréchal STALINE, les nazis auraient gagné la guerre.

 Ce sont les glorieux combattants de l’Armée rouge qui ont pris Berlin et libéré l’Europe de la domination nazie, ouvrant les portes de la liberté aux déportés de dizaines de camps d’extermination nazis.

  Aujourd’hui, l’Europe n’est plus la vassale du IIIeme Reich mais celle des Etats-Unis d’Amérique. Aujourd’hui, ce n’est plus la Wehrmacht, les SS et la Gestapo qui nous occupent, mais l’OTAN, l’US Army, la CIA et la NSA, qui espionnent toutes les communications en Europe avec le « Réseau Echelon » – Lire : Occupation yankee (3) -.

 Aujourd’hui, l’Europe est toujours sous la domination militaire, politique, économique et diplomatique d’une puissance étrangère. Et c’est toute la classe politique européenne, les nouveaux kollabos, qui travaille avec les américains.

 Le soldat Ryan n’est pas venu libérer l’Europe. Il est venu y défendre et y imposer les intérêts géopolitiques et politiques de Washington et économiques de Wall-Street. C’est-à-dire une entreprise coloniale, où les USA n’étaient rien de plus que les rivaux impérialistes du IIIeme Reich.

 Hier, l’Europe, grâce aux sacrifices héroïques des Soviétiques, s’est libérée des nazis. Aujourd’hui, elle doit se libérer des Etats-Unis, de l’injustice capitaliste et de la domination du Nouvel Ordre Mondial. Et ce combat pour la liberté, elle doit se mener avec tous les peuples du monde qui refuse le néo-colonialisme yankee, à commencer par la Résistance syrienne qui combat en première ligne et celle des partisans de la ‘Novorossiya’ à Donetsk et Slaviansk. Qui défendent les intérêts historiques de la Russie.

 Aujourd’hui les politiciens occidentaux entendent commémorer le 6 juin.

Au moment même où ils ont mis au pouvoir pour la première fois depuis 1945 des néofascistes et des néonazis, ceux de SVOBODA et de PRAVIY SEKTOR, le noyau dur de la junte de Kiev. Cette junte qui fait la guerre avec bombardiers, tanks et roquettes contre son propre peuple à l’est. Avec l’aide des mercenaires du Pentagone et le soutien d’Obama.

 Imposture occidentale ?

Oui. C’est le noyau central de l’idéologie occidentale. Pourquoi le mythe du 6 juin y échapperait-il ?

 Luc MICHEL

 # Lire :

(1) Guerre culturelle : http://www.pcn-ncp.com/PIH/pih-030923.htm

(2) L’américanisation du monde : http://www.pcn-ncp.com/PIH/pih-021202.htm

(3) Occupation yankee : http://www.pcn-ncp.com/PIH/pih-030311.htm

_____________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

POUR EN FINIR DEFINITIVEMENT AVEC LE MYTHE YANKEE DU “6 JUIN 1944” : NON, LE SOLDAT RYAN N’EST PAS VENU “LIBERER L’EUROPE” !ultima modifica: 2014-06-12T22:24:16+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *