UKRAINE / MOSCOU DURCIT LE TON

LUCMICHEL.NET/ – LM / En Bref / avec LVDR – AFP – PCN-SPO/

MOSCOU INSISTE POUR QUE KIEV RETIRE SES TROUPES DE L’EST DU PAYS

ET ACCUSE LES USA DE DIRIGER A KIEV …

 “Une attaque contre les citoyens russes est une attaque contre la Russie”

– Sergei Lavrov.

 Moscou insiste pour que les autorités de Kiev retirent leurs troupes de l’Est de l’Ukraine, où elles ont relancé une “opération antiterroriste” contre des séparatistes pro-russes, a indiqué ce mercredi le ministère russe des Affaires étrangères.”La Russie insiste de nouveau sur la désescalade immédiate de la situation dans le Sud-Est de l’Ukraine, sur le retrait des troupes ukrainiennes et le début d’un réel dialogue inter-ukrainien avec toutes les régions et les formations politiques du pays”, a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué.

 « CE SONT LES AMERICAINS QUI DIRIGENT CE SPECTACLE A KIEV »

Les autorités ukrainiennes pro-occidentales ont relancé mardi, juste après une visite du vice-président américain Joe Biden, l'”opération antiterroriste” contre les séparatistes pro-russes en Ukraine, auparavant suspendue pour Pâques.

Le ministère a fustigé ce qui devient selon lui “une nouvelle règle (…) évidente”, soulignant que l’opération terroriste avait été lancée le 13 avril après une visite à Kiev du chef de la CIA John Brennan et qu’elle avait été relancée après celle de M. Biden.

Ces déclarations font écho à celles du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à la chaîne de télévision RT. “L’opération avait été déclenchée immédiatement après la visite à Kiev de John Brennan (et) il est clair qu’ils ont choisi le moment de la visite du vice-président américain pour annoncer (sa) reprise”, a-t-il déclaré ce mercredi. “Je n’ai aucune raison de ne pas croire que les Américains dirigent ce spectacle de la manière la plus directe”, a ajouté M. Lavrov.

 LA RUSSIE MENACE D’INTERVENIR « SI SES INTERETS SONT MENACES »

La Russie répondra si ses intérêts sont attaqués en Ukraine, de la même manière qu’ils l’avaient été en Géorgie en 2008, ce qui avait mené à une intervention armée, a aussi affirmé ce mercredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. “Si nos intérêts, nos intérêts légitimes, les intérêts des Russes étaient attaqués directement, comme par exemple ils l’avaient été en Ossétie du Sud (républiques autonomes séparées en 1991-92 de la Géorgie), je ne vois pas d’autre manière que de répondre, dans le respect du droit international”, a expliqué M. Lavrov à la chaîne télévisée RT.

“Une attaque contre les citoyens russes est une attaque contre la Russie”, a-t-il ajouté.

En 2008, une guerre éclair avait opposé la Russie à la Géorgie – Tbilissi étant l’agresseur (ce que ne disent pas les médias de l’OTAN) – à l’issue de laquelle Moscou a reconnu l’indépendance de deux républiques séparatistes pro-russes séparées de ce petit pays du Caucase, l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie.

Ces déclarations font aussi suite à l’annonce par les autorités de Kiev de la reprise de l’opération “antiterroriste” contre les séparatistes de l’Est de l’Ukraine, quelques heures seulement après le départ du vice-président américain Joe Biden, en visite officielle.

LM

UKRAINE / MOSCOU DURCIT LE TONultima modifica: 2014-04-23T22:39:29+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *