THERAPIE DE CHOC A KIEV

LUCMICHEL.NET/ avec RIA Novosti – PCN-SPO/

BANQUE MONDIALE VERSUS FMI : LA THERAPIE DE CHOC VA DETRUIRE L’ECONOMIE UKRAINIENNE

L’exécution par l’Ukraine des conditions de prêt fixées par le Fonds monétaire international (FMI) entraîneront une chute de la consommation et des investissements dans l’industrie, lit-on dans un rapport de la Banque mondiale (BM) sur l’Ukraine. « Toutes les mesures prévues par le paquet d’aide de la FMI et comprenant l’augmentation des prix du gaz et du chauffage urbain se répercuteront de façon négative sur le pouvoir d’achat de la population et réduiront, en conséquence, la possibilité du gouvernement d’augmenter les dépenses budgétaires en 2014. En 2014, nous nous attendons à une chute aussi bien de la consommation que des investissements industriels », dit la Banque mondiale dans un communiqué.

D’après les évaluations des experts du FMI, la consommation en Ukraine pourrait connaître une chute de 8% en 2014, quant à la baisse des investissements, elle serait moins importante. L’assouplissement du taux de change permettra de son côté de réduire le déficit des transactions courantes. Selon les prévisions du FMI, la récession économique devrait s’établir à 3% en 2014, l’inflation atteignant 15%. L’institution souligne que la détérioration de la situation économique en Ukraine a débuté bien avant la crise politique.

Un changement de pouvoir s’est opéré le 22 février à Kiev par un putsch armé, la Rada sous contrôle de milices néofascistes ayant démis le président Viktor Ianoukovitch de ses fonctions à l’issue de plusieurs semaines de contestation populaire. Les nouvelles autorités ukrainiennes ont par la suite annoncé que l’économie du pays était en péril et que les caisses de l’Etat étaient complétement vides.

Le 27 mars, le FMI a annoncé être prêt à accorder à l’Ukraine une aide d’un montant de 10 à 13 milliards d’euros, en vertu d’un « accord de confirmation » de deux ans. Parmi les mesures d’austérité demandées, le Fond exige notamment une réforme du prix du gaz et l’assouplissement du taux de change.

La Thérapie de choc a déjà été essayée dans l’Angleterre de Thatcher, le Chili de Pinochet, la Russie d’Eltsine. Qui ont été un enfer de misère pour leurs peuples. Et elle a été réessayée plus près de nous en Argentine ou en Grèce. Avec les mêmes résultats …

LM

THERAPIE DE CHOC A KIEVultima modifica: 2014-04-11T20:43:34+02:00da davi-luciano
Reposta per primo quest’articolo

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato ma sarà visibile all'autore del blog.
I campi obbligatori sono contrassegnati *