Noli, polemica per la targa dedicata a ragazzina uccisa dai partigiani: l’Anpi: “Era fascista”

http://www.liberoquotidiano.it/news/italia/13236624/polemica-noli-targa-ragazzina-fascista-uccisa-partigiani-protesta-anpi-.html

14 Settembre 2017

Noli, polemica per la targa dedicata a ragazzina uccisa dai partigiani: l'Anpi: "Era fascista"

È polemica a Noli, piccolo comune del savonese, per l’iniziativa di Enrico Pollero, consigliere comunale di centrodestra, di ricordare Giuseppina Ghersi, ragazzina di 13 anni violentata e uccisa dai partigiani con una targa nella piazza dedicata ai fratelli Rosselli. La storia della tredicenne di Savona uccisa pochi giorni dopo la Liberazione ritorna d’attualità e stavolta fra le polemiche, come scrive Il Secolo XIX
“Dopo aver letto la storia di Giuseppina Ghersi ho pensato che bisognava fare qualcosa per ricordare una bambina di 13 anni uccisa senza motivo. Per ricordare lei, non chi ha combattuto dalla parte sbagliata” racconta il consigliere secondo cui “dall’altra parte non c’erano solo criminali e disgraziati”. Pollero punta a una “vera riappacificazione” sostenuto dal sindaco della cittadina del ponente ligure, medaglia d’oro della Resistenza. La targa dovrebbe essere inaugurata il prossimo 30 settembre. L’associazione partigiani è subito insorta. “Siamo assolutamente contrari. Giuseppina Ghersi era una fascista. Protesteremo con il Comune di Noli e la prefettura” dice Samuele Rago, presidente provinciale dell’Anpi, “eravamo alla fine della guerra , è ovvio ci fossero condizioni che oggi possono sembrare incomprensibili”, spiega. Parole da cui ha preso le distanze Bruno Spagnoletti, dirigente Cgil in pensione. “Non riesco a capire come si possa giustificare l’esecuzione di una bambina di 13 anni”, ha affermato.

Tav, la presidente commissione trasporti dell’europarlamento chiede moratoria: “Progetto superato”

http://torino.repubblica.it/cronaca/2017/09/16/news/il_vicesindaco_montanari_la_lotta_al_tav_e_anche_una_lotta_di_torino_-175644144/

Al convegno di Venaus in vista del vertice di Lione il vicesindaco Montanari dice: “La lotta all’alta velocità è anche una battaglia di Torino”

16 settembre 2017
 

“La lotta al Tav è anche una lotta di Torino. Torino c’è, vi partecipa e la sostiene pienamente”. Lo ha detto il vicesindaco Guido Montanari (M5S) partecipando oggi a Venaus al convegno Alter-Vertice No Tav. “La lotta della Valle di Susa – ha aggiunto – riguarda tutti i cittadini. È una lotta per avere dei trasporti sostenibili in un ambiente decente”.

Chiede invece una “moratoria” ai governi italiano e francese l’eurodeputata dei Verdi Karima Delli, presidente della commissione Trasporti del Parlamento europeo, che ha lanciato la sua sollecitazione dal convegno valsusino aprendo i lavori dell’Alter-Vertice, convegno che, in vista del vertice italo-francese del 27 settembre a Lione, vuole ribadire le ragioni della contrarietà all’opera.

“Noi – ha spiegato Delli – non siamo oppositori: noi siamo propositivi. E la nostra soluzione è utilizzare l’esistente”.  Oggi come oggi – ha ancora detto l’eurodeputata – il progetto della Torino-Lione è vecchio: non corrisponde più alle necessità

 

 di questo momento storico, dove il trasporto merci è calato ed è diventata enormemente importante la questione climatica. Organismi di controllo hanno ribadito a più riprese che è un’aberrazione sia per i costi (dai 12 mld iniziali si è passati a 26), sia per le complicazioni sanitarie dovute al drenaggio delle acque”. “Sono disponibile – ha concluso Delli – a lavorare sulle alternative con i ministri dei trasporti di Italia e di Francia”.

NOUVEL ATTENTAT A LONDRES (II) : LES ANGLAIS N’EN FINISSENT PAS DE PAYER LE PRIX DU ‘SCENARIO DU DIABLE’ JOUE AU ‘LONDONISTAN’ !

# LUCMICHEL. NET/
Luc MICHEL/En Bref/ 2017 09 15 (II)/

parsons_green_bomb_2

Le vrai problème de l’information, ce ne sont pas les fameuses « fake news ».
Mais bien les infos biaisées, manipulées des médias de l’OTAN. Nouvelle démonstration avec le nouvel attentat de Londres et après le raid terroriste de Westminster … Comment de Londres à Birmingham, les gouvernements et les services secrets britanniques Mi5 et Mi6, au cœur de l’OTAN, ont fait de Londres (et Birmingham, le « Molenbeek » britannique) le centre du « Londonistan » !

Le flirt avec les djihadistes et le « scénario du diable » :
Depuis la collaboration avec les parrains d’al-Qaida, pakistanais et saoudiens, contre les Soviétiques au soutien aveugle aux djihadistes libyens et syriens contre Kadhafi et les Assad … Le résultat est là, payé cash et sans fin par le citoyen anglais. Comme il l’a déjà été en Belgique, en France ou en Allemagne !
Tout çà est occulté par les médias de l’OTAN.

* Lire sur :
“Une boule de feu vraiment intense est passée à toute vitesse au-dessus de ma tête”: les premiers témoignages après l’attaque terroriste de Londres
http://www.lalibre.be/actu/international/une-boule-de-feu-vraiment-intense-est-passee-a-toute-vitesse-au-dessus-de-ma-tete-les-premiers-temoignages-apres-l-attaque-terroriste-de-londres-59bba306cd70fc627d87db75
(attention Média de l’OTAN ! Lire avec esprit critique …)

LES ISLAMISTES RADICAUX DE TOUTES OBEDIENCES FAVORISES PENDANT 25 ANS AU CŒUR DU ‘LONDONISTAN’ PAR LES GOUVERNEMENTS ET LES SERVICES SECRETS BRITANNIQUES …

« Londonistan » est le nom donné à la fin des années 1990 par les services secrets français, et depuis tombé dans le langage médiatique, aux réseaux islamistes jihadistes, souvent proche d’Al-Qaïda, qui avaient alors pignon sur rue à Londres. Le lieu le plus symbolique est la mosquée de Finsbury Park. Composé essentiellement de prêcheurs radicaux ayant fait l’apologie des attentats du 11 septembre 2001 ainsi que d’anciens combattants d’Afghanistan, le Londonistan, longtemps toléré par les autorités britanniques serait tombé dans une semi-clandestinité dans les années 2003-2005, peu avant les attentats du 7 juillet 2005 à Londres. Ceci n’étant valable que le Londonistan politique, remplacé par des réseaux et des cellules plus discrètes. Mais le terreau social du Londonistan est lui toujours bien là, comme Manchester vient de le démontrer !

* Lire le livre de Melanie Phillips (en Anglais) :
LONDONISTAN: HOW BRITAIN IS CREATING A TERROR STATE WITHIN, 2006, Qui prend toute son actualité aujourd’hui …

LUC MICHEL/ ЛЮК МИШЕЛЬ/
_____________________________
Luc MICHEL / Люк МИШЕЛЬ /
PROFIL FACEBOOK https://www.facebook.com/LUC.MICHEL.PCN
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN PAGE OFFICIELLE FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
WEBSITE http://www.lucmichel.net/
BLOG http://www.scoop.it/t/luc-michel-le-blog
LM OFFICIAL INTERNATIONAL FAN CLUB
https://www.facebook.com/groups/LUCMICHEL.OfficialFanClub/

NOUVEL ATTENTAT A LONDRES (I) : LA SECONDE FAILLITE DES SERVICES BRIITANNIQUES …

# LUCMICHEL. NET/

Luc MICHEL/En Bref/ 2017 09 15/

parsons_green_bomb_map3_6241

Nouvel attentat à Londres, seconde faillite des Services de sécurité et des polices britanniques !

L’incident a eu lieu à la station Parsons Green. L’attentat commis dans le métro de Londres vendredi matin a été perpétré à l’aide d’un engin explosif artisanal, a déclaré le commandant de l’unité antiterroriste de la police londonienne, Mark Rowley. “Nous considérons qu’il s’agit de la détonation d’un engin explosif artisanal improvisé”, a déclaré M. Rowley lors d’un bref point presse devant le quartier général de Scotland Yard. L’explosition s’est produite à la station Parsons Green, dans le sud-ouest de la capitale britannique. Il y aurait vingt-deux blessés selon les services de santé.

* Lire sur :

Attentat à Londres: un engin explosif artisanal fait 22 blessés (PHOTOS ET VIDEOS) http://www.lalibre.be/actu/international/attentat-a-londres-un-engin-explosif-artisanal-fait-22-blesses-photos-et-video-59bb8778cd70fc627d87621f

(attention Média de l’OTAN ! Lire avec esprit critique …)

A QUOI SERT LA SOI-DISANT ‘GUERRE AU TERRORISME’ DES USA ET DE L’OTAN ?

Grand théâtre d’ombre qui dissimule les vraies responsabilités des USA et de l’OTAN dans la genèse, puis le développement de ce même « terrorisme islamiste » … On l’a vu il y a encore peu avec le rôle des islamistes libyens dans l’attentat de Manchester !

* Lire sur ELAC WEBSITE :

PENDANT 30 ANS GOUVERNEMENT ET SERVICES BRITANNIQUES ONT FAIT DU ‘LONDONISTAN’ LE ‘HUB’ DE L’OPPOSITION ISLAMISTE A KADHAFI : LA JEUNESSE DE MANCHESTER PAYE LES TRAITES DU PASSE !

sur http://www.elac-committees.org/2017/05/24/elac-alac-committees-pendant-30-ans-gouvernement-et-services-britanniques-ont-fait-du-londonistan-le-hub-de-lopposition-islamiste-a-kadhafi-la-j/

 

LUC MICHEL/ ЛЮК МИШЕЛЬ/

_____________________________

Luc MICHEL / Люк МИШЕЛЬ /

PROFIL FACEBOOK https://www.facebook.com/LUC.MICHEL.PCN

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN PAGE OFFICIELLE FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

BLOG http://www.scoop.it/t/luc-michel-le-blog

LM OFFICIAL INTERNATIONAL FAN CLUB

https://www.facebook.com/groups/LUCMICHEL.OfficialFanClub/

ZAPAD 2017 DRILLS: THE RUSSIAN BEAR SHOWS HIS CLAWS!

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/

Luc MICHEL pour EODE/

Flash géopolitique – Geopolitical Daily/

2017 09 14/

“For now, this is a drill: Russia holds major war games”

– USA TODAY (Sept. 13, 2017).

LM.GEOPOL - Zapad 2017 (2017 09 14) ENGL (2)

Russia’s military kicks off a week of combat exercises!

Thursday that NATO warned could be “practice for aggressive action against its Eastern European neighbors”.

LM.GEOPOL - Zapad 2017 (2017 09 14) ENGL (1)

“Russia begins war games designed to rattle NATO. The Kremlin will mobilize troops in Russia and Belarus, near the borders of Estonia, Latvia, Lithuania, and Poland, pitting “the Northern ones” against “the Western ones.” NATO says the war games will use more than 100,000 troops, in contravention of its agreements with Russia,” said USA TODAY …

ZAPAD 2017 IN THE REAL FACTS …

Russia’s defense ministry said the large-scale drills, called Zapad 2017, involve 12,700 troops, 70 aircraft, 250 tanks and 10 warships.The war games will run through Sept. 20 in Russia and Belarus, a former Soviet republic — across the border from NATO members Estonia, Latvia, Lithuania and Poland.  In its official summary of the exercises, Russia’s defense ministry said the drills would see “the Northern ones” — Russia and its allies — stand up to aggression from “the Western ones.” The drill scenario says “Belarus and the Kaliningrad region have been infiltrated by extremist groups that want to commit terrorist attacks”.

The drills “have been planned for months and are not a reaction to U.S. sanctions against Russia that Congress approved last month for alleged meddling in last year’s presidential election, its annexation of Crimea and ongoing military operations in eastern Ukraine.” The Russian Embassy in Washington said that to achieve “maximum transparency,” Moscow “invited representatives from foreign defense agencies’ leaderships and military-diplomatic corps to visit the final stage of the exercise.”

… ZAPAD 2017 IN NATO PROPAGANDA

Germany and several NATO members dispute Moscow’s description that only 12,700 troops will participate in the drills, saying Russia has committed more than 100,000 troops to the war games. “It is undisputed that we are seeing a demonstration of capabilities and power of the Russians,” German Defense Minister Ursula von der Leyen said. “Anyone who doubts that only has to look at the high numbers of participating forces in the Zapad exercise.” NATO and Russia have agreed that any military exercises involving more than 30,000 troops should be subject to international monitors.

NATO chief Jens Stoltenberg said this week that Russia has every right to conduct military training exercises, but Moscow was using “loopholes” to avoid scrutiny.

“We have seen before that Russia has used big military exercises as a disguise,” NATO secretary-general Stoltenberg said in a British TV interview Sunday. “That happened in Georgia in 2008 when they invaded Georgia, and it happened in Crimea in 2014 when they illegally annexed Crimea”. “The exercises could also be another attempt by Russian President Vladimir Putin to portray the power of his country’s military. The drills come after Moscow intervened in Syria’s ongoing civil war to bolster the regime of President Bashar Assad, and Russian fighter jets buzzed U.S. warships in the Black Sea” comments USA TODAY. “We always have to keep in mind that the Russians have the nasty habit of hiding their actual military endeavors behind exercises,” said Kristjan Prikk, an undersecretary at Estonia’s Defense Ministry, during a July conference in Washington.

Łukasz Kulesa, co-author of a 2015 study about NATO and Russian military drills, stressed that Russia is not on the brink of war with NATO. “For all the rhetoric, the situation has stabilized a little bit,” said Kulesa, who runs the Warsaw office of the European Leadership Network, a think tank. “Both sides know what their red lines are, although it’s disturbing the Russians are developing their capabilities in the western military district with NATO forces in mind.”

ZAPAD VS BALTOPS 2017 (NATO’S BALTIC DRILL BEFORE ZAPAD 2017)

The Zapad drills are the largest Russian war games in almost four years. In 2014, Moscow said about 22,000 troops took part in Zapad exercises; outside observers put the figure closer to 70,000, according to Stars and Stripes. Zapad is the Russian word for West. 

The U.S. military participated in a training exercise – BALTOPS 2017 – with Baltic allies in June that included B-1 and B-52 bombers and 50 naval ships. A U.S. Army Patriot anti-aircraft missile system was deployed in Lithuania in July for war games. Also in July, 25,000 troops from 17 nations took part in a NATO training exercise in the Black Sea, which were monitored by members of the Russian military.

(From Reuters – USA Today – Regnum)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

* EODE :

EODE-TV https://vimeo.com/eodetv

WEBSITE http://www.eode.org/

LA VOIX DE LA GUINEE EQUATORIALE/ EXPOSITION : LES FORETS NATALES, ARTS D’AFRIQUE EQUATORIALE ATLANTIQUE AU MUSEE DU QUAI BRANLY

# WEBTV 

17134842-21668014

Exposition : Les forêts natales, Arts d’Afrique équatoriale atlantique au Musée du Quai Branly du 3 octobre 2017 au 21 janvier 2018

L’Afrique équatoriale atlantique a donné aux arts africains quelques-uns de ses plus exceptionnels chefs-d’œuvre.

L’exposition Les forêts natales, Arts d’Afrique équatoriale atlantique au Musée du Quai Branly propose un parcours initiatique au cœur de l’art africain, de la puissance plastique des Fang à l’élégance naturaliste des Punu, panorama des principaux styles artistiques de cette vaste région.

Au cœur de l’Afrique équatoriale atlantique, l’aire culturelle embrassant la République gabonaise, la République de Guinée équatoriale, le Sud du Cameroun et l’Ouest de la République du Congo, est une région de grande tradition sculpturale.

Le génie plastique des artistes Fang, Kota, Tsogo ou Punu s’est notamment illustré dans une sculpture religieuse liée au culte des ancêtres et aux masques d’esprit. Des arts majeurs qui, dès leur découverte au début du XXe siècle par des artistes comme Picasso, Derain ou Braque, ont été déterminants dans la constitution du regard moderne en Occident.

À travers une sélection d’œuvres emblématiques – et souvent uniques – de collections publiques et privées majeures, l’exposition propose d’en étudier les principaux styles, à la manière d’une histoire de l’art « classique ». D’explorer les correspondances, mutations et particularités de la production artistique des nombreux groupes peuplant une vaste zone formée au gré des migrations. De révéler, en somme, la créativité et l’originalité exceptionnelle des arts de chacun des peuples de la forêt équatoriale atlantique.

ECUATORIAL GUINEA TV /

WEBTV LA VOIX DE LA GUINEE EQUATORIALE/

2017 09 15

_____________________

Suivez-nous sur le Net, les réseaux et médias sociaux :

* WebTV LA VOIX DE LA GUINEE EQUATORIALE http://www.lavoixdelaguineeequatoriale.tv/

* ECUATORIAL-GUINEA-TV

https://vimeo.com/ecuatorialguineatv

* PAGE OFFICIELLE The Voice of Ecuatorial Guinea – La Voix de la Guinée Equatoriale https://www.facebook.com/ecuatorial.guinea/

* Le Blog GUINEE EQUATORIALE ACTU HEBDO

http://www.scoop.it/t/la-voix-de-la-guinee-equatoriale

* Twitter GUINEE EQUATORIALE @GuineaEcuato https://twitter.com/GuineaEcuato

SPECIAL ACTU BURUNDI (III): LA QUESTION CENTRALE DES REFUGIES. BUJUMBURA MET EN CAUSE LE HCR ET  ‘CERTAINS PAYS D’ACCUEIL’…

# PANAFRICOM-NEWS/

 

PANAFRICOM/ 2017 09 14/

PANAF-NEWS - Burundi spécial actu III réfugiés (2017 09 14) FR

Conférence de presse hier 12 septembre 2017 du Secrétaire Général du Gouvernement et Porte Parole du Gouvernement Philippe NZOBONARIBA (dernière partie) :

Pour la question précise concernant les réfugiés, le Gouvernement se félicite de  la volonté de ces derniers de rentrer massivement dans leur pays jusqu’à forcer la réticence du HCR sur ce retour, un premier convoi étant arrivé de Tanzanie ce jeudi 7 septembre 2017.

A ce propos, le Gouvernement s’interroge sur les raisons qui poussent le HCR à refuser aux réfugiés de rentrer chez eux, et surtout les raisons qui le poussent à publier des chiffres qui dépassent tout entendement. Soit l’effectif est gonflé en connaissance de cause par le HCR, soit il y a des gens qui se font passer pour des réfugiés burundais alors qu’ils ne le sont pas, il y a donc un intérêt évident qui est caché derrière.

LES REFUGIES BURUNDAIS  SONT DEVENUS DE VERITABLES OTAGES, ET DU HCR ET DE CERTAINS PAYS D’ACCUEIL QUI EN TIRENT PROFIT :

En effet, le chiffre de plus de quatre cent mille (400 000) réfugiés burundais avancé par le HCR est fantaisiste quand on sait déjà qu’un effectif  non négligeable (plus d’une centaine de milliers) sont déjà rentrés et que l’on connaît exactement la population de chaque province du pays. Pour atteindre un tel effectif, c’est qu’il y aurait des provinces actuellement dépeuplées et vides de toutes leurs populations.

Il faudra désormais PROCEDER A UN RECENSEMENT ET UNE IDENTIFICATION CONJOINTES DE CES REFUGIES pour être d’accord avec les chiffres régulièrement avancés par le HCR. Un AUDIT INTERNATIONAL du HCR sur la gestion des réfugiés burundais s’avère indispensable d’autant plus que les financements lui versés et aux pays d’accueil sont proportionnels aux chiffres présentés : une des raisons qui pourrait expliquer ces chiffres exagérés.

(Source : Gouvernement du Burundi)

* Lire sur AFRIQUE MEDIA WebTV :

LUC MICHEL DENONCE « L’AGENDA CACHÉ, BRISER L’AFREXIT CPI » ET « LA MAIN DU NÉOCOLON BELGE DANS CETTE MANŒUVRE » !

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/photos/a.322051284595963.1073741828.321184994682592/1114981185302965/?type=3

Photo : les chiffres farfelus du HCR et des ONG. Derrière de grosses questions d’argent …

# PANAFRICOM/

PANAFRIcan action and support COMmittees :

Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

* Suivre Panafricom-Tv/

https://vimeo.com/panafricomtv

* Découvrir notre WebTv/

http://www.panafricom-tv.com/

* Voir notre Page Officielle Panafricom/ @panafricom https://www.facebook.com/panafricom/

* Aborder notre Idéologie panafricaniste/ Panafricom II – Néopanafricanisme

@Panafricom2 https://www.facebook.com/Panafricom2/

* Panafricom sur Twitter/

@Panafricom https://twitter.com/Panafricom

LA REPONSE CINGLANTE DE BUJUMBURA AU DERNIER SOI-DISANT RAPPORT DE LA COMMISSION DES DROITS DE L’HOMME DE L’ONU !

# PANAFRICOM-NEWS/

SPECIAL ACTU BURUNDI (II):

PANAFRICOM/ 2017 09 14/

Conférence de presse hier 12 septembre 2017 du Secrétaire Général du Gouvernement et Porte Parole du Gouvernement Philippe NZOBONARIBA :

  1. Concernant le RAPPORT DE LA COMMISSION D’ENQUETE SUR LE BURUNDI DU 11 AOUT 2017, il convient de rappeler que celle-ci a été créée irrégulièrement par la résolution 33/24 du Conseil des droits de l’Homme et adoptée par forcing le 30 septembre 2016, malgré le désaccord total avec le Gouvernement du Burundi dont la version des faits n’avait pas été tenue en considération avant son adoption. Une véritable course contre la montre qui couvrait à peine un agenda caché. Cette commission était supposée chargée de mener une enquête approfondie sur les violations et les atteintes aux droits de l’Homme commises depuis avril 2015 au Burundi, de déterminer si certaines d’entre elles constituent des crimes de droit international et d’identifier les auteurs présumés de ces actes. Le gouvernement regrette que ces enquêtes approfondies n’aient jamais eu lieu, la commission ayant produit un rapport tendancieux, déséquilibré et politiquement orienté.
  1. De façon générale et synthétique, LE RAPPORT CHARGE LES INSTITUTIONS BURUNDAISES, particulièrement celles ciblées depuis longtemps comme responsables de l’échec de toutes les tentatives de déstabilisation de la sécurité et de changement du pouvoir par la force, à savoir la tête de l’exécutif et des forces de sécurité. Le rapport s’acharne sur les victimes au lieu de charger les criminels et les putschistes dont les forfaits ont été commis au vu et au su du public et curieusement, aucun de tous leurs crimes n’est relevé par les enquêteurs, ni dénoncé et encore moins condamné par la Commission des Nations unies des droits de l’Homme.
  1. La Commission affirme elle-même qu’elle a confectionné son rapport SUR BASE DE TEMOIGNAGES DE BURUNDAIS S’ETANT REFUGIES DANS LES PAYS VOISINS DU BURUNDI, exactement auprès de ceux-là même qui, après le forfait, se sont repliés chez les pays voisins surtout au Rwanda où ils reçoivent des entrainements militaires pour retourner perturber la sécurité et s’adonner à des assassinats ciblés des hautes personnalités, des faits qui sont déjà connus au niveau du Conseil de sécurité. Elle affirme en outre qu’elle n’a pas pu approfondir ses enquêtes en raisons du temps bref qui lui a été accordé.
  1. La Commission indique pourtant qu’elle a des motifs raisonnables de croire que des crimes contre l’humanité ont été commis depuis avril 2015 au Burundi et que sans une volonté réelle des autorités burundaises de lutter contre l’impunité et de garantir l’indépendance du système judiciaire, les auteurs de ces crimes resteront impunis. Elle conclut en demandant à la COUR PENALE INTERNATIONALE (CPI) d’ouvrir dans les plus brefs délais une enquête sur la situation au Burundi depuis avril 2015.
  1. La Commission affirme néanmoins que DES ATTEINTES AUX DROITS DE L’HOMME ONT EGALEMENT ETE COMMISES PAR DES GROUPES ARMES D’OPPOSITION, mais que celles-ci se sont avérées difficiles à documenter, alors que les faits et crimes relevés au paragraphe 8 ci-après, ont été perpétrés en pleine journée, devant des caméras des médias locales et étrangères et même revendiqués par leurs auteurs.
  1. S’agissant des atteintes aux droits de l’Homme commises par les groupes armés d’opposition ou DANS LE CADRE DE L’INSURRECTION ET DE LA TENTATIVE DE COUP D’ETAT, il est surprenant et ridicule de voir la commission écrire dans le rapport qu’elles ont été difficiles à documenter alors que pour la plupart, elles ont été commises sous la couverture des cameras des journalistes étrangers surtout occidentaux qui avaient été invités à l’avance pour assister à ces spectacles désolants, à des endroits précis pour faire des photos et des films, leur mission étant de présenter au monde entier une image négative d’un Burundi qui brûle. Certains même avaient parié pour un génocide imminent. Des images et films existent pourtant.

On peut citer quelques exemples :

  • La tentative de lynchage par les insurgés en date du 28 avril 2015 à Mutakura, d’un homme du nom d’Olivier Nkundabashaka ayant la double nationalité burundaise alors qu’il passait des vacances en famille au Burundi en lui collant l’étiquette d’Imbonerakure pour mieux le lyncher. L’ambassade de France à Bujumbura s’est rendue sur les lieux.
  • Toujours à Mutakura, un autre jeune homme du nom de Gabby Sungura a été assassiné sauvagement après avoir été mutilé et éventré, il en est de même des fosses communes aménagées par les insurgés pour y jeter leurs victimes, • Au quartier Nyakabiga III à la 10ème avenue  le jeudi 7 mai 2015, un jeune homme du nom de Léonidas Misigaro a été brûlé vif à l’aide d’un pneu (supplice du collier) par les insurgés pour la seule faute d’être soupçonné d’Imbonerakure. Il était pourtant employé d’une compagnie de téléphonie mobile.
  • Une jeune fille du nom de Jacqueline Hakizimana assassinée atrocement à Musaga par les insurgés après avoir subie un viol collectif la nuit du 2 décembre 2015, • Des agents de l’ordre dont des policiers et policières désarmés, tabassés et gravement blessés et fait prisonniers et d’autres tués par les jeunes drogués alors qu’ils étaient en exercice de leur fonctions.
  • Les grenades lancées le 22 mai 2015 en plein centre-ville près de l’ancien marché central contre des femmes vendeuses de fruits et légumes faisant au moins trois morts et plusieurs dizaines de blessés parmi elles ; • Attaque à la grenade perpétrée le vendredi 29 mai 2015, à une Banque Kenyanne KCB Bank, se trouvant au centre ville de Bujumbura, • Attaque à plusieurs roquettes dans la nuit du 26 au 27 octobre 2015 contre le couvent (le Centre Jeunes Kamenge) qui abrite le Président de la Commission nationale vérité et réconciliation (CVR), Monseigneur Jean Louis Nahimana et 3 autres prêtres, une attaque visiblement motivée par la volonté de mettre fin aux travaux de la CVR ou les entraver.
  • Attaque à la grenade dirigée contre le ministre en charge des Droits de la personne humaine, Martin Nivyabandi sur le lieu du culte alors qu’il sortait de la messe à Nyakabiga le dimanche 26 avril 2016, un mort et six blessés dont l’épouse du ministre.
  • Les grenades lancés le 15 février 2016 dans des lieux publics à Bujumbura plus précisément dans les zones de Rohero, Buyenzi et Ngagara faisant beaucoup de morts et de blessés, et d’autres cas qu’on ne peut pas répertorier ici qui sont qualifiés ailleurs d’actes terroristes, mais que vous ne trouvez nulle part dans le rapport déposé par la Commission : une des preuves qu’elle été manipulée.
  1. IL CONVIENT DES LORS DE SE POSER DES QUESTIONS à partir de ce rapport qui contient des contre vérités et des contradictions :
  • Pourquoi le Haut commissariat aux droits de l’Homme n’a jamais exprimé la moindre volonté d’enquêter sur ces cas, ni s’interroger sur l’absence d’un seul paragraphe condamnant les auteurs de pareilles atrocités dans les rapports qui lui sont transmis alors que certains cas étaient même revendiqués ?
  • Comment confectionner un rapport et proposer des actions à entreprendre lorsqu’on ne dispose pas de toutes les données ?
  • Comment croire avoir des éléments de preuve lorsque les témoins se trouvent être les acteurs ?  Entendez ici les témoignages de ceux qui étaient à la tête de l’insurrection et qui se sont réfugiés dans les pays voisins surtout au Rwanda pays qui a reçus la mission de la part de l’occident de déstabiliser le Burundi et dans d’autres comme la Belgique ancien colonisateur et qui est l’initiateur de toutes les mesures injustes prises contre le Burundi par la communauté internationale en général et par l’Union européenne en particulier ?
  • Comment comprendre et faire confiance à un rapport qui ne mentionne nulle part les attaques de groupes armés venus du Rwanda et les enfants soldats capturés sur le champ de bataille et montré aux diplomates accrédités au Burundi (y compris ceux de l’Union européenne), avant de les remettre à leurs parents en présence de l’Unicef après leur passage dans un centre de rééducation ? Pourtant, l’enrôlement d’enfants dans les groupes armés constitue un crime de guerre.
  • Comment oser dire qu’il n’y a pas de volonté de lutter contre l’impunité de la part des autorités burundaises alors que des centaines et des centaines de responsables d’exactions commises y compris les éléments des forces de l’ordre ont été jugés et sont en prison et que des mandat d’arrêt contre les responsables des différents crimes entre autres auteurs de la tentative de coup d’Etat non encore appréhendés ont été lancés même s’ils ne sont pas exécutés par les pays qui les hébergent ?
  1. Les conclusions du rapport qui demandent l’accélération par la CPI de l’ouverture des enquêtes sur le Burundi vient justifier et confirmer les appréhensions du Gouvernement quant aux raisons qui étaient à l’origine de la précipitation et la nervosité qui ont marqué l’adoption de la Résolution mettant en place cette Commission. Le Gouvernement a suffisamment expliqué pourquoi il n’a pas voulu collaborer avec ladite Commission car dès le début elle avait affiché ses intentions en refusant de prendre en considération les arguments du Gouvernement et surtout de les publier.
  1. Ainsi, les preuves sont désormais réunies que CETTE COMMISSION A ETE CREEE EN REALITE AUX FINS DE METTRE EN MARCHE LA COUR PENALE INTERNATIONALE CONTRE LE BURUNDI alors que ce dernier a officiellement signifié son retrait de cette Cour à cause justement de la politisation constatée des rapports sur lesquels elle se base pour s’intéresser à des pays ou en ignorer d’autres. La décision étant irréversible, cette dernière tentative de manipulation de la communauté internationale par rapport encore une fois biaisé vient renforcer la position du Burundi sur ce retrait.
  1. Devant ces omissions volontaires qui constituent un manquement grave aux devoir de moralité en face d’une mission qui engage l’avenir de tout un peuple, LE GOUVERNEMENT DU BURUNDI ESTIME QUE CE RAPPORT EST PARTIAL, MANIPULE, ORIENTE POLITIQUEMENT ET PAR CONSEQUENT INACCEPTABLE. Il demande en conséquence au Conseil de sécurité des Nations unies de n’accorder aucun crédit à ses recommandations aux allures politiques.

(Source : Gouvernement du Burundi)

* Lire sur AFRIQUE MEDIA WebTV :

LUC MICHEL DENONCE « L’AGENDA CACHÉ, BRISER L’AFREXIT CPI » ET « LA MAIN DU NÉOCOLON BELGE DANS CETTE MANŒUVRE » !

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/photos/a.322051284595963.1073741828.321184994682592/1114981185302965/?type=3

Photo : Philippe NZOBONARIBA.

# PANAFRICOM/

PANAFRIcan action and support COMmittees :

Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

* Suivre Panafricom-Tv/

https://vimeo.com/panafricomtv

* Découvrir notre WebTv/

http://www.panafricom-tv.com/

* Voir notre Page Officielle Panafricom/ @panafricom https://www.facebook.com/panafricom/

* Aborder notre Idéologie panafricaniste/ Panafricom II – Néopanafricanisme

@Panafricom2 https://www.facebook.com/Panafricom2/

* Panafricom sur Twitter/

@Panafricom https://twitter.com/Panafricom

LE DERNIER SOI-DISANT RAPPORT DE LA COMMISSION DES DROITS DE L’HOMME DE L’ONU. UNE OPERATION OCCIDENTALE POUR DESTABILISER BUJUMBURA !

# PANAFRICOM-NEWS/

SPECIAL ACTU BURUNDI (I):

PANAFRICOM/ 2017 09 13/

PANAF-NEWS - Burundi spécial actu I willy (2017 09 13) FR

Le Point de vue de l’Ambassadeur Willy Nyamitwe, premier conseiller en communication de la Présidence du Burundi, sur la genèse de l’opération :

  1. La Commission d’Enquête met en avant la CPI, ce que Bujumbura soupçonnait depuis longtemps.
  1. Cette commission découle d’une résolution qui a été imposée par l’Union Européenne en septembre 2016. L’UE se basait sur un autre rapport produit par l’EINUB (Enquête Internationale des Nations Unies au Burundi). Cette dernière a bénéficié de l’entière collaboration du Gouvernement, mais elle a produit un Rapport biaisé, reconnaissant avoir recueilli des témoignages via Whatsapp.
  1. Le Gouvernement du Burundi a produit, en septembre 2016, un Contre-Rapport qui a été ignoré par l’UE car cette dernière voulait pousser à l’adoption de cette Résolution.
  1. Vu cette façon d’agir, le Burundi a donc décidé de ne pas collaborer avec des individus dont le but est de VALIDER un narratif déjà en circulation pour ouvrir la voie à la CPI.

(Correspondance particulière/

propos recueilli par Luc MICHEL ce 13 septembre 2017)

* Lire sur AFRIQUE MEDIA WebTV :

LUC MICHEL DENONCE « L’AGENDA CACHÉ, BRISER L’AFREXIT CPI » ET « LA MAIN DU NÉOCOLON BELGE DANS CETTE MANŒUVRE » !

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/photos/a.322051284595963.1073741828.321184994682592/1114981185302965/?type=3

Photo : L’ambassadeur Willy Nyamitwe et Luc Michel à l’aéroport de Bujumbura en mai 2016.

# PANAFRICOM/

PANAFRIcan action and support COMmittees :

Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

* Suivre Panafricom-Tv/

https://vimeo.com/panafricomtv

* Découvrir notre WebTv/

http://www.panafricom-tv.com/

* Voir notre Page Officielle Panafricom/ @panafricom https://www.facebook.com/panafricom/

* Aborder notre Idéologie panafricaniste/ Panafricom II – Néopanafricanisme

@Panafricom2 https://www.facebook.com/Panafricom2/

* Panafricom sur Twitter/

@Panafricom https://twitter.com/Panafricom

IL Y A 59 ANS LE LEADER NATIONALISTE CAMEROUNAIS RUBEN UM NYOBE (UPC) ETAIT ASSASSINE PAR L’ARMEE FRANCAISE

# PANAFRICOM-NEWS/

PANAFRICOM/ 2017 09 13/

ny

Il y a 59 ans, Ruben Um Nyobé, un assassinat programmé !

Né voici un siècle, le militant camerounais, président de l’Union des populations camerounaises, demeure une figure emblématique de la lutte pour une indépendance authentique des peuples africains. Il a été exécuté le septembre 1958 par l’armée française.

* Sur le combat de l’UPC pour le KAMERUN, voir l’émission de Luc MICHEL sur KAMERUN#1 TV:

KAMERUN! LA SALE GUERRE COLONIALE DE LA FRANCE AU CAMEROUN (1952-71) ET L’INVENTION DE LA FRANCAFRIQUE sur https://vimeo.com/223459487

LA SALE « GUERRE COLONIALE DU KAMERUN »

La plus longue «pacification» de l’histoire coloniale française demeure méconnue par l’essentiel de l’opinion hexagonale. Ni la guerre d’Indochine, ni la guerre d’Algérie, ce fut ce qu’il faut bien appeler « la guerre du Cameroun », amorcée en 1955 avec l’interdiction de l’Union des populations camerounaises (UPC) par le gouvernement Edgar Faure, intensifiée trois ans plus tard par le pouvoir gaulliste après l’exécution sommaire du secrétaire général de l’UPC, Ruben Um Nyobé, poursuivie après « l’indépendance » octroyée de 1960. Une répression impitoyable contre jusqu’en janvier 1971, lorsque fut publiquement exécuté, au terme d’une parodie de procès, un autre leader nationaliste Ernest Ouandié, devenu président du Parti nationaliste camerounais, toujours contraint à la clandestinité. Dernière guerre coloniale avec le conflit algérien dont elle fut contemporaine, elle fut aussi et indissociablement la première intervention néocoloniale annonçant et préparant toutes celles qui allèrent suivre dans les périodes ultérieures.

Avant « l’indépendance » du Cameroun, « la reconquête » … Rédigeant le troisième tome de ses Mémoires, Michel Debré écrit froidement « qu’à l’approche de l’échéance prévue pour l’indépendance officielle du Cameroun, il avait pris la décision d’entreprendre une véritable reconquête »… Une expression qui en dit long sur la « décolonisation » française : reconquérir pour pouvoir octroyer l’indépendance !

LE « LUMUMBA CAMEROUNAIS »

Né voici un siècle, ­Ruben Um Nyobé demeure pour les progressistes africains une figure emblématique de la lutte de libération nationale, à l’instar du Congolais Patrice Lumumba. Évoquant sa première apparition sur le devant de la scène politique, le 18 octobre 1945 (jour où il est nommé secrétaire général adjoint de la confédération syndicale USCC), l’écrivain Mongo Beti le désigne comme « l’homme qui va donner une âme à son pays » … Ce rôle d’éveilleur des consciences est confirmé par l’universitaire Kangue Ewane : « Quand je suis arrivé en pays bamiléké, Ruben Um Nyobé y effectuait ses premières actions de sensibilisation. Il nous disait : “Vous êtes des esclaves inconscients”… À cette époque, le Blanc, on ne le regardait même pas en face (…). Mettez trois faits côte à côte – Diên Biên Phu, l’Algérie, le Cameroun – et tout s’éclaire. C’est au moment de Diên Biên Phu que l’UPC a commencé de se faire pleinement entendre. Que le discours d’Um Nyobé sur la réunification d’abord ­(colonie allemande avant 1914, le pays demeurait divisé en une partie sous domination anglaise et une sous domination française – NDLR), l’indépendance ensuite, a commencé de polariser l’attention des Camerounais. Les Français ont fait au Cameroun ce qu’ils ont fait en Indochine, c’est-à-dire la guerre. »

UN ASSASSINAT PROGRAMME JAMAIS JUGE

« 13 septembre 1958, une patrouille du BTC1 investit la forêt de Boumnyebel, village natal de Ruben en plein pays bassa (Sanaga-Maritime), abat le secrétaire général qui y avait trouvé refuge après l’interdiction de l’UPC, sa belle-mère Ruth, Pierre Yem Mback et Jean-Marc Poha. Le groupe ne détenait aucune arme, ce que l’officier français commandant la patrouille savait, tout indiquant qu’il opérait à la suite d’une dénonciation. Ce fut un acte décidé en haut lieu », juge Abel Eyinga ; selon lui, « un faisceau de facteurs objectifs (efficacité des techniques françaises de contre-guérilla, délation, chasseurs de primes…) avait conduit à la localisation de Ruben Um Nyobé par l’armée coloniale assez longtemps avant le 13 septembre. Les militaires n’auraient eu l’ordre que de garder sa trace dans le collimateur. Jusqu’au jour où l’ordre fut donné de le supprimer » …

ALLER PLUS LOIN :

LES LIVRES ‘KAMERUN’ ET ‘LA GUERRE DU CAMEROUN’

SUR LA SALE GUERRE COLONIALE DE LA FRANCE (1952-1971) ET L’INVENTION DE LA FRANCAFRIQUE …

deux livres essentiels sur l’Histoire du Cameroun …

* KAMERUN ! UNE GUERRE CACHEE AUX ORIGINES DE LA FRANCAFRIQUE (1948-1971) Manuel DOMERGUE, Jacob TATSITSA et Thomas DELTOMBE Editeur : La Découverte

* LA GUERRE DU CAMEROUN. L’INVENTION DE LA FRANÇAFRIQUE (1948-1971) Manuel DOMERGUE, Jacob TATSITSA et Thomas DELTOMBE Editeur : La Découverte

# PANAFRICOM/

PANAFRIcan action and support COMmittees :

Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

* Suivre Panafricom-Tv/

https://vimeo.com/panafricomtv

* Découvrir notre WebTv/

http://www.panafricom-tv.com/

* Voir notre Page Officielle Panafricom/ @panafricom https://www.facebook.com/panafricom/

* Aborder notre Idéologie panafricaniste/ Panafricom II – Néopanafricanisme

@Panafricom2 https://www.facebook.com/Panafricom2/

* Panafricom sur Twitter/

@Panafricom https://twitter.com/Panafricom